DÉCOUVREZ LES PHOTOGRAPHES DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG



photographe portraitiste

Jean Lacrosse (Jihel Jean) Portrait d'un photographe portraitiste

Jean Lacrosse (Jihel Jean)

C’est fin des années 70 que mon aventure photographique commence avec l’achat d’un appareil Reflex Minolta.

Jean Lacrosse (Jihel Jean) Portrait d'un photographe portraitiste


Jean Lacrosse (Jihel Jean)

C’est fin des années 70 que mon aventure photographique commence avec l’achat d’un appareil Reflex Minolta.

Au départ des photos de famille et des souvenirs de vacances en diapositives.

Devant des résultats peu satisfaisants et surtout une envie de progresser, je m’inscris dans un premier photo-club où je vais réellement apprendre les bases de la photo : cadrage, composition, éclairage en studio et surtout le travail de labo : développement et tirage noir et blanc et couleur. A l’époque, je traite tous les sujets : reportage, paysage, graphisme et déjà l’élément humain.


jean lacrosse001  

jean lacrosse002  

jean lacrosse004 

En 1992, je rejoins le PC ZOOM de Visé (j’en suis actuellement le secrétaire depuis une dizaine d’années), et là commence ma participation à de nombreux salons ou concours nationaux et internationaux avec mes premières acceptations , médailles ou autres distinctions. Je me spécialise alors dans la photo infrarouge noir et blanc qui donne des rendus si particuliers aux paysages et un grain particulièrement intéressant pour le nu artistique et le portrait. J’obtiens alors de la Fédération Internationale d’Art Photographique les distinctions A.Fiap puis E.Fiap et s’en suivent plusieurs expos seul ou au sein de collectifs en Belgique, Luxembourg, France et Allemagne.

jean lacrosse023

Puis arrivent les années 2000 et les nombreux bouleversements technologiques. D’abord une reconversion à la photo numérique, passage difficile mais nécessaire. Internet et les réseaux sociaux vont mettre essentiellement en exergue mon travail de portraitiste. Par ces nouveaux canaux de communication les demandes de modèles affluent ce qui ne me laissera pratiquement plus de temps pour les autres genres photographiques.

jean lacrosse017

Actuellement, je limite fortement le nombre de séances (3 par mois maximum) afin de conserver cette envie de faire de la photo. C’est pour la même raison que j’ai toujours gardé un statut d’amateur (je n’ai jamais voulu être rémunéré) afin que cela soit un plaisir et non une obligation. Ce statut me permet de faire ce que je veux, avec qui je veux et quand je veux, rien ne m’est imposé. La photo a été pour moi une soupape de sécurité durant une carrière de presque 40 ans dans l’enseignement, ma bulle d’air, mon évasion.

 jean lacrosse025

  


 

photographe de Gaume