Expositions à Virton ; « Peindre la femme. » Rencontre avec Manuel Léonardi, peintre parisien.

 

« Peindre la femme. »

  Rencontre avec Manuel Léonardi, peintre parisien.

 Vendredi 29 mai à 18 h 30, la Galerie du Comble (Virton) propose sa première « cosibition ».  L’invité en est le peintre parisien Manuel Léonardi qui rejoint le groupe des artistes permanents de la galerie.  Une cosibition (de « cosy » et « exhibition ») est une mini exposition conviviale au cours de laquelle le public, invité à s’asseoir, discute à bâtons rompus avec l’artiste sur un thème donné, avant que lui soit servi le verre de l’amitié.  En l’occurrence, la rencontre s’intitule « peindre la femme ».  Il sera donc question du rapport du peintre à son modèle, de séances d’atelier, de la confiance et de la franchise qui s’installent entre les protagonistes de ce moment particulier, la pose, qui sera immortalisé sur la toile.  Manuel Léonardi apportera quelques tableaux de grands formats et une vingtaine de petites œuvres.  La plupart ne resteront à la galerie que vingt-quatre heures. Seules deux ou trois toiles demeureront dans l’accrochage permanent.

 

 

 

leonardi-2web
 
 

Manuel Léonardi est peintre et graveur.  Il vit par et pour son travail dans sa maison-atelier d’Alfortville, pleine de sa production de la cave au grenier.  Il expose presque exclusivement à Paris, sa ville natale qu’il quitte peu.  Quelques fois, il s’évade en Normandie.  Ses apparitions en galerie sont rares.  Son monde, c’est le Marché de la Création à Bastille.  Pourtant depuis longtemps, grâce à artmajeur.com, ses toiles sont acquises par des amateurs de tous pays qu’il ne rencontre jamais.

 

Manuel Léonardi peint sur le motif tout ce qui l’entoure : son atelier, sa banlieue, sa ville, le métro, les bagnoles et surtout ses modèles dont la présence chez lui l’a contraint à tendre des draps blancs au travers de toutes les fenêtres pour interdire les regards indiscrets du voisinage.  La maison-atelier de Manuel Léonardi est un univers en soi.  Les toiles du peintre en livrent l’intimité au spectateur.  C’est cela qui fait d’ailleurs la force des images de Manuel Léonardi : l’expression de la relation fusionnelle que l’artiste entretient avec son environnement.  Toute artificialité est bannie.  L’œuvre est le fruit d’une vraie passion épanouie dans la quotidienneté de la vie d’un peintre citadin.  Les œuvres qu’il rapporte de ses excursions côtières dénotent le même attachement à l’instant vécu face à des paysages qui demeurent en partie urbains.

 

La brève exposition de deux jours est interdite aux moins de 18 ans.  Peindre la femme, c’est aussi évidemment en représenter le corps dénudé.  La souplesse du modèle autorise parfois des poses qui excèdent les limites de l’érotisme.

 

Manuel Léonardi sera présent à la galerie vendredi 29 mai, de 18 à 21 h et samedi 20 mai, de 10.30 à 12.30 h et de 15 à 18 h.  La galerie se trouve 4 place Georges-Lorand (kiosque) à Virton (deuxième étage sans ascenseur).  Tél. 063 57 81 89.  Portable 0471 56 20 48.  Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..   Web www.fac-contemporary-art.com.