Conférence à la Maison de la Laicité

Conférence : Sortir l’avortement du code pénal

Il existe mille et une bonnes raisons de sortir l’avortement (IVG) du Code Pénal. 
Pour les mettre en évidence, le CAL/Luxembourg organise une rencontre-débat le 13 décembre à Arlon.

 

invitation conférence arlon

 « Un délit contre l’ordre des familles et la moralité publique ». Non, cette phrase n’est pas extraite du code criminel de Charles Quint mais bien du Code pénal belge en 2016. Le délit en question vise l’avortement, au même titre que l’attentat à la pudeur, le viol, la prostitution, l’outrage public aux bonnes mœurs, l’adultère et la bigamie.

Face aux attaques répétées menées contre les acquis du droit des femmes à disposer d’elles-mêmes, une évidence s’impose : nous devons sortir l’avortement du code pénal.

De plus, malgré la dépénalisation partielle de 1990, l’avortement reste, pour les femmes en Belgique, un tabou culpabilisateur. Ne nous y trompons pas : il est tout sauf anodin que l’IVG soit toujours considéré comme un délit « contre l’ordre des familles et la moralité publique ». Tant que le recours à l’IVG ne sera pas considéré comme un droit, les femmes, les médecins et les équipes qui les accompagnent resteront toujours passibles de poursuites pénales.

C’est pourquoi notre pays doit, comme ses voisins la France et le Luxembourg, dépénaliser totalement l’Interruption Volontaire de Grossesse.

Pourquoi, comment, quand ? Pour débattre de cette question, véritable enjeu de santé publique, le CAL/Luxembourg ASBL organise une rencontre-débat avec Cécile Artus, coordinatrice des centres de planning familial des FPS.


Cette rencontre-débat aura lieu le mardi 13 décembre 2016 à 14h00 à la Maison de la Laïcité d’Arlon.

Entrée libre

Infos : CAL/Luxembourg ASBL 061 22 50 60 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

   infolux