Legend Boucles Bastogne 2017

Legend Boucles Bastogne 2017

Vers un très grand cru dans la catégorie ‘Classic’

Si les Legend Boucles @ Bastogne ne sont pas un vrai rallye de vitesse, dans la catégorie ‘Classic’, le doute n’est pas permis, il s’agit d’une compétition de régularité au sens le plus pur, disputée à une moyenne maximale de 60 km/h. Le tout sur des spéciales fermées, contrairement à la majeure partie des autres épreuves. Et cette catégorie ‘Classic’, elle a fait l’objet d’une mise en exergue importante l’an dernier, avec une communication spécifique largement appréciée des concurrents, et d’ailleurs reconduite.

LEGEND boucles bastogne

A l’aube de l’édition 2017, et alors que l’événement aura lieu dans plus de deux mois, on peut d’ores et déjà annoncer que le cru sera exceptionnel… et que l’équipage vainqueur sera différent ! Yves Deflandre, lauréat en février dernier, sera en effet de retour en ‘Legend’, ce qui ouvre la voie à tous les autres…

Placée sous la bonne gouvernance d’Eric Chapa, la catégorie ‘Classic’ connaitra de nouvelles évolutions en 2017, qui ont avant tout porté sur un affichage plus rapide des résultats… « Le système Blunik adopté l’an dernier a semble-t-il fait l’unanimité, explique Pierre Delettre, organisateur des Legend Boucles @ Bastogne. Nous avons néanmoins travaillé afin d’en gommer l’unique point faible : la vitesse de la collecte des résultats. L’an dernier, la voiture balais se chargeait de récolter les données, tandis qu’en février prochain, les balises seront déchargées à l’arrivée de chaque spéciale, ce qui permettra une publication plus rapide d’un résultat certes provisoire et donc non-officiel, mais largement indicatif. Par ailleurs, de multiples prises de temps ne manqueront pas de contribuer à équilibrer les débats entre les voitures puissantes et les autos moins puissantes. Quant au road-book, Eric Chapa et Jean Caro s’en chargent eux-mêmes, ce qui garantit un outil dans le plus pur esprit ‘Classic’, avec de nombreux points de repères. Amélioration également du système de notes en vue des spéciales forestières du dimanche, qui sera grandement simplifié par rapport à l’an dernier, ces tronçons étant toujours remis sous forme de vidéo aux concurrents dès leur retour à Bastogne le samedi soir… »

La catégorie ‘Classic’ regroupant des véhicules plus proches de la série que ceux alignés en ‘Legend’, la qualité des tronçons de terre constitue un sujet de discussion récurrent. Ici aussi, l’organisation se veut plus que rassurante… « C’est bien simple, les deux endroits qui avaient été jugés trop cassants par les concurrents l’an dernier ont été retirés du parcours, enchaîne Eric Chapa. On peut donc annoncer dès maintenant de la bonne terre et des spéciales constituant autant de challenges, même à 60 km/h de moyenne. Certes, il y aura toujours des endroits plus délicats, mais ils seront clairement indiqués dans le road-book, et il n’y aura jamais la moindre prise de temps juste derrière. Pas question en effet que la catégorie ‘Classic’ prenne l’allure d’un casse-bagnoles. S’il le faut, nous irons jusqu’à baisser la moyenne. »

Le timing de l’épreuve a également été revu, afin de permettre aux concurrents de revenir plus tôt sur la Place McAuliffe de Bastogne le samedi soir. En gros, ils gagneront une bonne heure par rapport à l’an dernier, ce qui leur permettra de profiter davantage des restaurants de la région… mais aussi de découvrir, par voie de vidéo, les spéciales forestières constituant le menu du dimanche.

Toujours concernant la catégorie ‘Classic’, signalons que les marques des pneus restent libres, pour autant qu’ils soient de type ‘hiver’ homologués ‘euro’ et que les gommes ne soient pas rechapées. Rappelons que les pneus des ‘Classic’ ne seront pas marqués. Des tables avec les changements de moyennes seront remis aux équipages, tandis qu’une séance de formation au copilotage, réservée aux équipages engagés en ‘Classic’, sera organisée dans le courant du mois de janvier et annoncée sous peu.

Notons que le dispositif ‘Tracking’ concernera aussi les concurrents en ‘Classic’. Ce qui permettra aux amis et supporters de suivre l’évolution de leur équipage favori… mais aussi à la Direction de Course de prendre connaissance des voitures immobilisées en pleine spéciale. D’autant plus important au niveau de la sécurité le dimanche dans la forêt.

Si l’expérimenté Pascal Collard sera toujours le ‘Relation Concurrents’ en ‘Classic’, on note la création d’un classement ‘Seniors’ concernant les équipages dont pilote et copilote accusent un minimum de… 120 ans à leur deux ! Et croyez-nous, on risque de se bousculer au portillon…

Sportivement, on peut d’ores et déjà annoncer que des équipages ayant fini dans le top 10 général en février dernier, pas moins de… 7 sont déjà en ordre d’engagement ! Seront donc à surveiller Reuter-Vandevorst (Porsche 914/6), les Français Magdziarek-Lhomme (BMW 2800 CS), Ninane-Simon (Opel Kadett C), Dujardyn-Deplancke (Porsche 911 Carrera RS), Miroux-De Moor (Datsun 240 Z), Gengou-Gathy (Volvo 142 S) et Van Dalen-Minguet (Ford Escort MK2). Une première liste de favoris à laquelle on peut déjà ajouter Delporte-Bozet (Porsche 924), Vermeersch-De Bièvre (Fiat 124 Spider), Gonin-Gonin (BMW 2002 Tii), Hennes-Wilputte (BMW 320i), Schoonbroodt-Gehlen (Ford Escort MK1), Baugnée-Remion (Ford Escort MK1), Simon-Duschesne (Porsche 924 S), Crucifix-Caldeira (Porsche 911 Carrera), etc. Une énumération loin d’être exhaustive, et qui devrait continuer de se compléter avec une étonnante régularité… Ce qui est d’ailleurs, plus que jamais, le principe de base en ‘Classic’ !

Photo libre de droits : Jacques Letihon / www.letihon.be

www.racspa.be/2017/lb2017/


LEGEND boucles bastogne