Atelier d’échanges autour de la campagne Communes du commerce équitable

Atelier d’échanges autour de la campagne Communes du commerce équitable 

 Comment convaincre les commerces et établissements Horeca à proposer une gamme équitable ?

Ce mardi 12 mai à Bastogne, une soixantaine de personnes, élus, personnel administratif, membres d’associations, bénévoles des magasins Oxfam ou simples citoyens se sont retrouvés pour échanger autour des valeurs du commerce équitable et faire progresser ce concept au niveau local au sein de la campagne ‘Communes du commerce équitable’. La matinée avait pour objectif d’outiller ces acteurs afin qu’ils puissent convaincre les commerces et Horeca à proposer des produits équitables dans leur assortiment.

  Bastogne, le 12 mai 2015

La rencontre se déroulait à Bastogne, commune commerçante par excellence, qui ne cesse de déployer des efforts pour convaincre  les acteurs de terrain, et pas seulement les commerçants, à adhérer aux valeurs du  commerce équitable. A la tête de cette démarche, on retrouve l’échevine Annick Burnotte et son équipe de l’ADL. La commune s’est inscrite à la campagne il y a plus d’un an et a profité de l’occasion pour déposer son dossier de candidature afin d’obtenir le label ‘Commune du commerce équitable’.   

Après la découverte des nombreuses actions proposées par Bastogne, deux ateliers étaient proposés aux participants. Le premier, animé par Alexandre Bertrand, citoyen actif qui a permis à la ville de Mons de devenir la première commune labellisée en Wallonie, proposait des trucs et astuces pour élargir l’offre de produits équitables sur son territoire.  Et c’est là que nous comprenons le rôle de chacun d’entre nous, consommateurs que nous sommes. En interpellant le commerçant ou en faisant des choix équitables dans nos achats, nous pouvons augmenter la demande et donc l’offre de produits équitables.

Le deuxième atelier arrivait aux mêmes conclusions autour de la question: bio, local, équitable, comment s’y retrouver ?   Une question à la fois simple et complexe qui a été débattue autour de la marque Ethiquable, avec Stéphan Vincent, l’un de ses fondateurs, qui a mis en place une charte

 « paysans d’ici » permettant aux producteurs de chez nous d’adhérer à ces valeurs complémentaires, dont les valeurs équitables. Les produits de la marque Ethiquable sont disponibles chez Oxfam, dont le souhait est également d’élargir les produits équitables aux produits locaux. 

Au-delà des labels, nombreux et de plus en plus discrédités, dans un monde où tout est de plus en plus complexe, il est essentiel d’informer et de sensibiliser le consommateur à ces différents enjeux et leurs complémentarités afin qu’il fasse ses achats en connaissance de cause. L’acte de consommer devient dès lors un véritable acte politique qui peut influencer le jeu mondial.

Cette matinée d’échanges était proposée par la Province de Luxembourg et la Plateforme du Commerce Equitable,  en collaboration avec la ville de Bastogne. Leur objectif : encourager les communes à promouvoir le commerce équitable au sein de la campagne ‘Communes du commerce équitable’ (CDCE).  Aujourd’hui, 15 communes luxembourgeoises sont engagées dans cette campagne, dont l’objectif est de soutenir aussi bien les produits équitables issus du Sud que les produits locaux issus d’une agriculture durable au Nord.

La Province de Luxembourg est la première province wallonne à adhérer à la campagne ‘Province du commerce équitable’. C’est pourquoi, au sein de la Plateforme du Commerce Equitable en Province de Luxembourg, elle aide et encourage les communes à défendre les valeurs du commerce équitable. 

Pour en savoir plus sur les activités de la Plateforme du Commerce Equitable en Province de Luxembourg et les campagnes Communes et Provinces du Commerce Equitable : www.luxembourgequitable.be