Le Prince Laurent de Belgique s’adresse aux jeunes de la province de Luxembourg .

 

S.A.R. Le Prince Laurent de Belgique s’adresse aux jeunes : « Préservez les sols, c’est la vie, alors mobilisez-vous !» 

 

      


            Durant près de deux heures, le Prince a été lui-même et s’est senti à l’aise dans une matière qu’il explore depuis des années déjà : la Nature.

          Il a discouru sur l’importance de la préservation des sols et sur les conséquences catastrophiques d’une déforestation c’est-à-dire, entre autres, la destruction de la chaine alimentaire.

         Le raisonnement est logique et tellement présent que l’on en vient à oublier son existence même : les arbres donnent la vie : humus -> faune du sol -> plantes  -> herbivores -> carnivores. La clé de cette logique n’est autre que l’eau qui joue un rôle crucial.

        Il est donc normal que cette eau soit de qualité. Ce qui nous amène à une action citoyenne : la gestion de qualité des eaux.Pour trouver une solution, le Prince Laurent s’est rendu du 18 au 22 mars 2015 au Cap Vert lors de la journée mondiale des forêts.

        Il était présent en tant qu’ambassadeur spécial de la FAO, l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture.

        Là-bas, le gouvernement a consacré jusqu’à 30% de son budget pour prendre soin de ses terres en  reboisant de vastes territoires dans les îles les plus arides. 30% !

        Le lien entre l’homme et la forêt est le ciment de cette politique cap-verdienne. Ce qui est étonnant, c’est que cette prise de conscience de l’importance de leurs sols prend racine dès le plus jeune âge. 

Prince Laurent 

 

Prince laurent  

 prince laurent2 http://www.fao.org/cabo-verde/fr/

L’ONU, dont certaines priorités sont l’énergie propre et l’agriculture, vient donc en aide à ce pays. Le « parfait » équilibre pour une gestion durable des sols doit être encouragé, servir d’exemple et être une source d’inspiration pour tous les pays.

Le Prince Laurent a une mission qui s’inscrit parfaitement avec celles de l’ONU : d’une part, mettre en exergue l’insouciance de la société à protéger ses sols et d’autre part, mettre en évidence les bonnes pratiques mises en place au Cap Vert. Le Prince a une attention particulière pour notre province de Luxembourg réputée pour ses forêts et ses espaces agricoles, ainsi que pour son eau et ses nappes phréatiques.

Et le Prince Laurent d’ajouter qu’il se considère comme un entrepreneur de projets environnementaux, dans un but d’intérêt général, précise-t-il. Sa recherche ? Aider à atteindre le développement durable, et cela ne peut se faire qu’en passant par une prise de conscience de l’importance de nos terres et de l’eau.

Ses priorités sont :

  • Développer les forêts certifiées pour garantir leur développement durable.
  • Mettre en place en Afrique un centre multidisciplinaire et plurinational sur l’agro-sylvo-pastoralisme et privilégier l’organisation des conférences sur les forêts sur ce continent.
  • Tout mettre en œuvre pour assurer l’épuration biologique des eaux.
  • Diminuer la dette structurelle de la nature (dette que la société doit à la nature à force de la détruire).

Par ailleurs, il y a quelques années, le Prince a pu initier le projet de Ceinture Verte de Nouakchott financé par la Wallonie et qui a débouché sur la publication, en 2010, d’un ouvrage très complet «Lutte contre l’ensablement, l’exemple de la Mauritanie » publié par la FAO.

Son espoir pour l’avenir en tant qu’ambassadeur de la FAO serait de promouvoir la Grande Muraille Verte qui reliera Dakar à Nairobi dans les années futures.

Il est donc temps qu’un nouvel élan soit donné pour préserver nos sols, notre eau... Notre avenir. Et qui d’autres que les jeunes sont mieux placés pour préparer l’avenir... ? 

 

Noémie Gaspard
(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

  

 Prince Laurent de Belgique