Julien Lapraille, un luxembourgeois au TOP

Julien Lapraille, un luxembourgeois au TOP!

Originaire de Marbehan, Julien Lapraille a grandi en aidant son père dans le garage familial. Il est apprécié pour sa joie de vivre et sa bonne humeur permanentes. Loin du cambouis et des moteurs, dès l’âge de douze ans, Julien, passionné par la cuisine, travaille dur pour se perfectionner et, très vite, rejoint les restaurants les plus cotés de la région. Portrait d’un personnage impliqué, passionné et surdoué.

Durant ses études secondaires, Julien se dirige vers sa passion, d’abord à l’ISF de Virton, en section hôtellerie, puis à l’Ilon Saint-Jacques de Namur où il complète son cycle avec une septième année « Traiteur – Gestion » qui lui permet de devenir indépendant.

Pour parfaire ses connaissances, Julien quitte la Belgique et apprend la pâtisserie au lycée Raymond Mondon de Metz. C’est à cette période qu’il obtient un stage dans un restaurant français « 1 étoile » et un autre au Gastronome chez le Chef Libotte « 2 étoiles » à Paliseul. Il rencontre alors le Chef Philippe Laffut qui ouvrira, peu de temps après, le « Nouveau Patin d’Or » au Luxembourg. Rapidement, ce dernier lui proposera son premier job ! à trois en cuisine, après six mois d’ouverture, une étoile vient les récompenser !

Après quatre ans, le prodige des casseroles, fera également un passage au « Mosconi », restaurant couronné de « 2 étoiles ».

Julien se lance alors dans une expérience hors du commun : tout en travaillant à temps plein au garage familial, il veut réaliser son art directement chez les gens, à leur domicile. Le succès est rapidement au rendez-vous ! Le bouche à oreille dépasse toutes ses espérances et tous ses weekends sont complets six mois à l’avance... En janvier 2014, Julien abandonne la mécanique et engage son petit cousin, Florent, qui l’accompagnait déjà bénévolement pendant ses études. Les deux compères créent un blog sur lequel ils prendront plaisir à poster des vidéos et des tuyaux utiles pour les amoureux de la cuisine.

trois

une

Vient le jour où notre Juju national envoie sa candidature à Top Chef.... Un jour à marquer d’une pierre blanche quand on sait que celui-ci va changer sa vie et lui permettre de réaliser ses rêves! Julien sera recontacté rapidement par la production de Top Chef et passera alors deux interviews webcam avant de se rendre deux fois à Paris.

Quelques jours après son retour de la ville lumière, Julien reçoit un appel de la production, …. C’est gagné ! Il est sélectionné pour participer à l’émission culinaire de M6 qui passe sur RTL-TVI, première chaîne belge en termes d’audiences.

L’aventure commence rapidement après l’annonce, Julien se rend à Paris, objectif : devenir le premier Top Chef Belge ! Sur place sa personnalité reste la même, joviale, et pleine d’entrain. Lorsqu’il sent les autres candidats stressés, alors qu’il est décontracté, le marbehannais décide d’instaurer la danse des sardines avant chaque épreuve ! Une manière unique de cuisiner qui fera de Julien une icône de la saison de Top Chef 2014 !

deux

Sa décontraction et son entrain retomberont tels un soufflé sorti trop tôt du four lorsqu'il doit débuter en premier la toute première épreuve du jeu: en permanence suivi par un cameraman et un journaliste, le luxembourgeois doit transformer un poivron en un dessert chez le chef Patrick Roger. Julien n’arrive plus à se souvenir des proportions… Mais très vite il se reprend et gagne l’épreuve grâce à son « Millefeuille chocolat et déclinaison de poivrons jaunes ». Le ton est donné !

L’émission est lancée, notre cuistot réalise 25 épreuves en un mois et demi d’enregistrements, soit l’équivalent de neuf semaines à la télévision. L’émission la plus marquante étant celle où son père le rejoint sur le plateau de l’émission pour cuisiner avec lui... Julien fond en larmes.

Sa personnalité, qui fait l’unanimité auprès des téléspectateurs tant belges que français, séduit aussi la direction du groupe RTL Belgique. Aujourd’hui, chroniqueur sur Bel RTL dans l’émission de Sandrine Dans, «Faut qu’on en parle » et dans celle de Sandrine Corman, « Qu’est-ce que je vous sers ? », il est également présent sur RTL TVI dans quinze émissions de « La grande balade ».

Son rêve est devenu réalité, le jeune cuisinier luxembourgeois est aujourd’hui un nom réputé de la cuisine belge. Il continue de cuisiner à domicile et donne des cours à Villers-le-Bouillet ainsi que « Chez Miele » de l’autre côté de la frontière Luxembourgeoise.

Quant aux futures activités durant lesquelles vous aurez le plaisir de retrouver Julien Lapraille, quatre sont en préparation :

  • A la fin du mois d’août, la fête du village de Marbehan, avec le retour des embardes. Au programme, souper espagnol à 12€, danseuses et bons pour un voyage à gagner. Le dimanche, un goûter avec les chanteurs du village.
  • Les 11-12-13 septembre, Julien sera présent à l’anniversaire du garage Gaumauto de Tintigny. Au programme, un restaurant éphémère et une fancy-fair le dimanche. Le tout accompagné de promotions sur les véhicules.
  • Le 3 octobre, une marche gourmande (dépêchez –vous de réserver !) se déroulera dans les bois de Leglise. Chaque marcheur offrira 1€ à l’aisbl burundi.
  • Durant le mois de décembre, une journée gourmandise/coiffure pour l’ouverture du salon de coiffure de Cynthia Parisse.

Toutes les informations et la boutique en ligne se trouvent sur le site : www.julcuistot.be

Noémie Gaspard
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

infolux