Dominique Thomas : un bijou à elle seule.

Dominique Thomas : un bijou à elle seule.

Elle a de l’or dans les doigts et elle le travaille. Aujourd’hui parlons design, parlons bijou, parlons concept… Tout cela réunit en une seule personne, … vous avez deviné ? Nous vous proposons de découvrir ou re-découvrir Dominque Thomas.

Native de la capitale, elle s’est installée en Province du Luxembourg il y a une trentaine d’année. Son mari travaillant au Luxembourg, ils se sont installés à Etalle.

etalle 

Depuis toujours Dominique baigne dans le monde artistique. Attirée par la 3D, à force de recherche et de contact, elle a commencé le cours de bijouterie contemporaire à l’académie des beaux Arts d’Arlon. 9 ans plus tard, elle décroche avec une grande distinction son diplôme et est indépendante depuis 7 ans en tant qu’Artisan passionnée de Bijou. Parallèlement, elle suivra cette année sa dernière année en création textile, le tout formant une complémentarité avec l’acquis actuel dans le vaste monde de la création.

Le corps en mouvent est la principale source d’inspiration de notre artiste, l’espace qu’il génére mais aussi ses limites. Chaque pièce est le fruit d’une réelle réflexion. ‘Dans l’ensemble, je pense que mon style est assez minimaliste, j’aime les lignes pures’ déclare-t-elle. Et on lui donne raison, malgré l’apparence, chaque création est l’aboutissement d’un travail soigneux et méticuleux.

etalle

Curieuse et persévérante, Dominique a une démarche dans son travail bien personnelle. Elle le sectionne en deux parties distinctes. La partie « commerciale » qui vise un public habitué à l’artisanat d’art à la recherche de pièces uniques ou petites séries. Puis  la partie purement artistique, celle qu’elle préfère, car créer sans contraintes aucunes des pièces destinées à être exposées dans des lieux plus pointus est source de bonheur pour l’artiste contemporaine. Une démarche  affinée, basée sur l’interaction entre le bijou et le corps. Certains pensent parfois qu’il s’agit de sculpture, le corps devenant le socle ou le support.

Le moment préféré de Dominique, est le cheminement d’une idée qui aboutit tel quel. Parfois, certaines contraintes techniques ou certaines difficultés en cours de réalisation entrainent un changement dans le concept initial.

Travaillant seule, notre bijoutière est cependant influencé par les gens qui l’entourent, enseignants ou élèves de l’Académie par exemple.

étalle

Côté projets, Dominique  en a évidemment. Sélectionnée pour la triennal du Prix Européen des Arts Appliqués qui aura lieu le mois prochain à Mons. C’est avec fierté qu’elle sera présente et qu’elle  aura l’opportunité de montrer son talent.  ( http://www.wcc-bf.org/article/european-craft-summit-version-fran%C3%A7aise)

etalle

‘Pour la suite, entre attente d’acceptation de dossiers, la création de bijoux pour les fêtes, mon travail plus personnel et la préparation de mon jury final en création textile, je pense que l’année 2016 sera trop courte !’ nous confie-t-elle !



N’hésitez pas à découvrir les œuvres, ou plutôt les chefs d’œuvres de Dominique  Thomas. 

http://dominiquethomas-vsb.blogspot.be/

https://www.facebook.com/dominique.thomasvansteenberghe?fref=ts

                           

infolux