Portrait de Jean-Louis Blanchy

Portrait de Jean-Louis Blanchy: un tour du monde en vélo

Qui ?

Jean-Loup Blanchy de Saint Vincent (Tintigny), ingénieur agronome à la retraite.


Pourquoi ?

Pas pour réaliser un pseudo exploit, j'ai déjà donné et ça ne m'intéresse plus. Pas pour une cause humanitaire non plus, ça m'aurait plu, mais ce ne serait pas vrai. Toutefois aux personnes qui voudraient soutenir le projet (qui n'est pas terminé) je suggère deverser une contribution à l'intention d'une réalisation que je voudrais promouvoir dansun village du Benin où je voudrais repasser à la fin de mon périple. Toutes lesinformations à ce sujet sur ma page Facebook (accessible sans compte) « Le carnet du Jean-Loup », rubrique « à propos, longue description. » Plus égoistement peut-être, une envie de découvrir le monde, en prenant autant quepossible mon temps, le vélo étant un excellent moyen pour ce faire, comme j’ai déjà pu le faire occasionnellement depuis plusieurs années dans l’une ou l’autre région , suivant en cela de nombreux exemples et bénéficiant encore d’une bonne forme physique grâceà une longue pratique de triathlon...

velol00004

velol00020 

Quand ?

Du 10 janvier 2014 au 28 septembre 2015 pour la première partie (Océanie et Asie)

Combien de km ?

Quand on aime on ne compte pas, donc pas de compteur à bord, 20.000 km de prévus,

avec les inévitables modifications d'itinéraire, quoique celui-ci soit au final resté assez

fidèle à l'idée de départ, avec surtout les contraintes de visa et d’avion, je pense être

resté en deçà de cet ordre de grandeur, soit environ 15.000 km, mais pour moi ce n'est

pas important.

L'itinéraire

velol00032

Avion pour Adelaide dans le sud australien, Kangaroo island, Melbourne, Tasmanie,

avion pour le sud de la Nouvelle Zélande, remontée jusqu'à Auckland, avion pour

Cairns dans le nord australien, petit périple dans le nord australien, Ironman de Cairns,

avion pour Bali en Indonésie, Java, bateau pour le nord de Sumatra, avion pour

Singapour, Malaisie, Thailande, Myanmar, Laos, Cambodge, Vietnam, Japon, Chine,

Inde, Népal, Turquie, Grèce, Italie, Embrunman (abandon début course à pied pour

cause de blessure), exposition de Milan et retour via la Suisse et la Lorraine.

Ce que je pense en avoir retiré

Sur le plan physique : apparemment une bonne forme à vélo malgré d’inévitables petits

soucis, apprentissage de nouvelles pratiques physiques ou de bien-être : tai chi (chen),

yoga, méditation, massage thai traditionnel et ayurvédique (kalari).

Sur le plan humain : de multiples amis, l'appréciation d'autres cultures (boudhisme,

hindouisme, islam, ...), d’autres modes de vie beaucoup plus simples que chez nous (le

voyage s’est fait « à l’économie »), une plus grand ouverture d’esprit, …

Mes meilleurs souvenirs : les paysages de la Nouvelle Zélande, les sourires des

habitants du sud-est asiatique, le Myanmar avec mon ami australien Mike rencontré sur

la route, la culture japonaise, le ski dans la poudreuse de l’Hokkaidõ (Japon), un trek au

Népal avec ma fille, les multiples rencontres, ….

Les plus mauvais moments : lorsque ma remorque, puis mon vélo, puis moi-même

furent emportés par un torrent dans le nord australien, le tremblement de terre au Népal

où j'ai rampé sous les pierres d'un mur qui s'éboulait dans un lodge sur la chaîne de

prériple programmé faute de pouvoir obtenir un visa tourisme à l’issue de mon séjour

« étudiant » (tai chi), les difficultés pour sortir de l’Inde parce que j’avais négligé de

faire mettre un tampon sur mon visa à l’entrée, mais tout cela est bien sûr gommé par

tous les souvenirs positifs

Le souvenir le plus drôle : la remorque oubliée deux fois sur le bord de la route au début

de mon voyage …

velol00019

Et si c'était à refaire ?

Sans hésitation, je recommencerais avec peu de changements sauf ce que j’ai appris :

voyager léger, prendre son temps, si avion il doit y avoir (mer, sécurité, visa), réserver

directement auprès de la compagnie aérienne afin de pouvoir modifier la date et prévoir

le supplément de bagage (vélo) qui à défaut peut être très coûteux.

Et maintenant que vais-je faire?

Poursuivre sur le continent américain puis africain. Départ prévu début juin 2016 pour

l'Alaska ….

Plus d'information

Sur la page Facebook : « le carnet du Jean-Loup » accessible sans compte, avec de

très nombreuses photos et récits

l’Himalaya, le départ de la Chine un mois plutôt que prévu sans avoir pu réaliser le

prériple programmé faute de pouvoir obtenir un visa tourisme à l’issue de mon séjour

« étudiant » (tai chi), les difficultés pour sortir de l’Inde parce que j’avais négligé de

faire mettre un tampon sur mon visa à l’entrée, mais tout cela est bien sûr gommé par

tous les souvenirs positifs

Le souvenir le plus drôle : la remorque oubliée deux fois sur le bord de la route au début

de mon voyage …

  


Photos Jean Loup Blanchy

Interview Geneviève Schyns

 

 infolux