Portrait de Denmark -BUZENOL (ETALLE)

Portrait de Denmark

Au début des années 70, l’artiste d’origine anversoise Denmark qui termine alors ses études d’histoire de l’art, se rend compte que les livres et revues accumulés sur ses étagères, une profusion d’informations, risquent de le mener à l’aveuglement plutôt qu’à l’enrichissement de sa réflexion et de son savoir.

denmark00002 

Il se met alors à découper chaque livre de sa bibliothèque pour transformer toute cette mémoire textuelle en compression de papiers. Il les nomme Lettres mortes ou Archives mortes. Il va dès lors articuler sa pratique artistique autour de ces gestes : s’emparer du papier imprimé - journaux, revues, magazine et livres -, les plier, les découper, les rouler, les compresser et les renvoyer au public sous d’autres formes : des rayonnages, des caisses, des sachets, des bocaux les contiennent et deviennent sculptures. Un regard rétrospectif nous permet de constater la justesse de son intuition, encore qu’aujourd’hui, ce soit moins le papier imprimé que sa version numérique qui nous envahit. Ces sculptures, remplies de textes, d’informations, de publicités, etc., ont néanmoins un statut particulier. Si leur contenu est illisible après que l’artiste s’en soit emparé et qu’il lui ait imposé son traitement, il n’en reste pas moins qu’il fait partie de l’oeuvre. Son travail acquiert alors une dimension ambigüe : d’un côté le geste maîtrisé mais néanmoins agressif, de l’autre, en rassemblant ainsi ces archives, en les conservant, il leur apporte un caractère intemporel.
Pour son exposition, il a élaboré une table de présentation faite de 12 selettes en métal qui supportent un plateau. Sur ce support, Denmark a déposé 72 piles d’anciens numéros de la très sérieuse revue d’art De Witte Raaf compressés entre deux planchettes scellées par deux lanières de plomb.

 

SITE DES EXPOSITIONS

Site de Montauban-Buzenol

Rue de Montauban
6743 BUZENOL (ETALLE)


Plan d’accès

infolux