Des clavicordes à Daverdisse

Des clavicordes à Daverdisse

Pierre Verbeek, facteur de clavicordes à Daverdisse

 
Pierre Verbeek est facteur d'instruments de musique à clavier anciens (16e au 18e siècle).

Dans son atelier à Daverdisse, Pierre construit des clavicordes, et quelquefois des clavecins, de façon entièrement artisanale.

L'idée est d'identifier les besoins des musiciens, presque toujours des professionnels, parfois des amateurs, et de trouver dans la large gamme d'instruments anciens celui qui rencontre au mieux leurs aspirations. 

 pierre verbeek daverdisse clavicordes

Chaque instrument est une pièce unique, entièrement fabriquée suivant les techniques traditionnelles, sur la base de relevés de mesures dans les musées et collections particulières.

La clientèle de Pierre est principalement à l'international: Allemagne, Espagne, France, Californie, Texas, Pays-Bas, Suisse, Norvège.

daverdisse clavicordes pierre verbeek

Le métier de facteur d'instruments de musique est profondément multidisciplinaire. L'ambition de Pierre est de réaliser des instruments de musique qui répondent au mieux aux exigences des interprètes de la musique ancienne. Le processus inclut donc:

 

  • les études musicologiques et organologiques préalables,
  • la recherche d’une parfaite adéquation entre le répertoire et l’instrument,
  • le respect de l’authenticité des matières,
  • l’usage de méthodes de construction décalquant celles des anciens.

Dans son atelier, Pierre veut réaliser une synthèse entre deux exigences parfois contradictoires en apparence: à la fois répondre aux attentes des musiciens et respecter scrupuleusement ce que les instruments historiques nous transmettent concrètement. D’un côté, rechercher la qualité sonore pour faire passer l’émotion de la musique, de l’autre, respecter le concret de la matière.

En ce sens, le métier est celui d’un passeur, pour assurer la meilleure synthèse possible entre un monde très concret, matériel, pragmatique, mécanique, et un monde de sensibilité, d’émotion, de contact humain avec le public.

daverdisse clavicordes pierre verbeek

Pierre est ingénieur civil Ecole Polytechnique de Louvain. Il a en outre une formation musicale au clavecin et en musique de chambre. Quant à sa formation au métier de facteur de clavicordes, il est autodidacte et a pu bénéficier des conseils experts de plusieurs collègues en France et en Allemagne

Pierre a la toute nouvelle certification fédérale belge d'"Artisan Reconnu", il bénéficie du soutien du SDAC de la Province de Luxembourg à Saint-Hubert pour des expositions et autres événements. Il est membre des associations européennes spécialisées, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie. Il participe à de nombreux salons, expositions, rencontres au plan international. Il contribue activement au recherches et publications d'experts. Plusieurs de ses publications peuvent être téléchargées sans difficulté sur ses sites web http://www.clavicordes.be et http://www.harpsichords.weebly.com.

En ce sens, le métier est celui d’un passeur, pour assurer la meilleure synthèse possible entre un monde très concret, matériel, pragmatique, mécanique, et un monde de sensibilité, d’émotion, de contact humain avec le public.

daverdisse clavicordes pierre verbeek

Si le clavecin est relativement bien connu, on ne peut en dire autant du clavicorde. La sonorité caractéristique du clavicorde est si douce et intime qu'en Allemagne, au 17e siècle, on avait coutume de dire que l'organiste pouvait en jouer dans son lit sans empêcher sa femme de dormir.

La littérature qui convient au clavicorde est immense. Pendant leurs longues histoires respectives, le clavicorde et le clavecin ont été des instruments de choix pour le concert, la basse continue, le loisir, l'étude ou encore la pratique quotidienne de musiciens professionnels et amateurs.

Le clavicorde et un instrument qui ne manque pas d'attraits. Il est compact, élégant, avec un clavier tout en simplicité. Il montre souvent une finesse de détails très attachants.

La forme habituelle d'un clavicorde est rectangulaire, avec le clavier positionné soit à l'intérieur de la caisse, soit à l'extérieur, dans ce qu'on appelle un clavier projeté. Les cordes sont attachées à gauche à des pointes d'accroche et à droite à des chevilles d'accord. Elles sont posées à droite sur un chevalet, lui-même appuyant sur la table d'harmonie. Chaque touche du clavier est posée sur une pièce transversale appelée balancier, qui sert d'axe quand on joue la touche. A l'extrémité de chaque touche se trouve une petite pièce en laiton, appelée tangente, qui vient frapper la corde et la fait vibrer. Suivant les époques, cette structure de base a subi de subtiles modifications. Les meilleurs musées instrumentaux possèdent plusieurs clavicordes originaux, le plus souvent en excellent état. L'effort musicologique de ces dernières décennies nous permet maintenant de fabriquer des copies extrêmement fidèles de ces instruments.

 daverdisse clavicordes pierre verbeek

Le clavicorde a eu une longue histoire, qui a commencé au moins au 15e siècle et a culminé aux 17e et 18e siècles. La sonorité douce et intime caractéristique du clavicorde lui vient du mode d'émission du son. Une pièce métallique appelée tangente vient frapper latéralement les cordes et leur donner, outre leur longueur qui détermine la fréquence du son, une énergie qui met la corde en vibration. La sonorité n'est pas sans rappeler celle du luth ou du théorbe.

Le clavicorde, avec un peu de retard sur le clavecin, est actuellement le témoin d'une véritable renaissance. En cela, il s'inscrit dans la redécouverte de la musique ancienne comme musique vivante et non comme objet de musée.

Carl Philipp Emanuel Bach, écrit ceci dans son livre Versuch über die wahre Art das Clavier zu spielen de 1753:  « Pour bien faire, celui qui joue d'instruments à clavier devrait posséder à la fois un bon clavecin et un bon clavicorde, afin de pouvoir jouer toutes sortes de pièces alternativement sur les deux instruments. Celui qui joue bien du clavicorde jouera bien du clavecin, mais non pas l'inverse. Il faut donc utiliser le clavicorde pour apprendre la bonne exécution, et le clavecin pour acquérir la force qui convient dans les doigts. »

 daverdisse clavicordes pierre verbeek

Pierre Verbeek

Banet Sart

 6929 Daverdisse, Province de Luxembourg

T: 00 32 476 48 43 64

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web:  www.harpsichords.weebly.com

daverdisse clavicordes pierre verbeek