Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /var/www/vhosts/info-lux.com/httpdocs/images/stories/PHOTOSREP/Bertrix/baudet2015b/,limit_quantity=199

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/stories/PHOTOSREP/Bertrix/baudet2015b/,limit_quantity=199

BAUDET’STIVAL à Bertrix 2015 ! Photos Reportage Spécial Noah

 

Une 4ème édition pour le BAUDET’STIVAL à Bertrix !

Photos Reportage Spéciale Noah !

 le Festival des Baudets est de retour…

Pour la 4ème fois ! Et de retour, également, au cœur de la cité, sur la Place des Trois Fers…C’est là qu’il est né, subtilement quoiqu’un peu par hasard, allant à la rencontre de dizaines puis de centaines de fans de Musique et de festivaliers pour atteindre quelques 10 000 l’an dernier.Même si les raisons d’un retour aux sources géographiquement parlant sont connues, c’est avec fierté et confiance que nous envisageons cette 4ème édition des 10 -11 et 12 juillet 2015.De grands noms vous attendent, jeunes et moins jeunes, petits et grands, entre jets d’eau de la Fontaine et l’ombre noire du schiste du Pays qui tapisse l’édifice religieux plus que centenaire !  Les bistrots, terrasses, restos, s’étirent autour de la Place des Trois Fers et constituent aussi le décor de ce Festival qui n’a rien à envier aux plus grands.Les noms des têtes d’affiches vous sont connus : Yannick Noah , TAL, Rodger Hodgson , Saint-André, Typh Barrow et bien d’autres...En outre, toujours la part belle aux groupes bertrigeois et, moment chauvin pour le Baudet’stival, la présence d’un Ardennais : The Voice 2015, Florent BRACK !Il mérite réellement une présence soutenue lors de cette 4ème édition.Eté, vacances, loin du sable fin, certes, mais du rythme et des morceaux voués à satisfaire tout le monde.Alors, rendez-vous dans une ambiance de fête comme les années précédentes ! Soyez nombreux à venir goûter, savourer, écouter, partager Musique, Chansons, bières locales et régionales et vous délecter de cette 4ème édition forte en choix et en présence, haute en couleurs et en saveurs !Le rideau du spectacle se lève…Bon BAUDET’STIVAL 2015.

baudetstival noah  Bertrix

 

 

 

Baudet Festival Bertrix 

 

{gallery}stories/PHOTOSREP/Bertrix/baudet2015b/,limit_quantity=199{/gallery}  

 

Photos de Frederic Moïs

logo-facebook

 

Yannick Noah

 Noah

Combats ordinaires : le nouvel album de Yannick Noah

 

Écouter le nouvel album de Yannick Noah c’est sentir à quel point l’artiste et l’homme ne font qu’un. C’est comprendre qu’il poursuit son chemin avec la même passion avec une volonté d’ouvrir à d’autres émotions, d’autres chansons, d’autres fun… Derrière un nom d’album « Combats ordinaires » qui ne laisse pas de doute sur sa faculté à se sentir toujours concerné par la société , « Ma Colère » en était un premier message ,conscient et confiant. D’autres titres bien différents s’habillant de Rock voire même de Bossa nourrissent cet album aux multiples faisceaux . Yannick le voulait et cela s’entend. C’est bien un disque plus sensible plus personnel mais toujours aussi solaire qu’il nous propose. Un disque qui s’organise autour d’une équipe d’artistes et de musiciens, véritables orfèvres de la chanson populaire: Tout d’abord les fidèles, Robert Goldman & Jacques Vénéruso , ceux derrières lesquels se cachent les plus de 800 000 albums du dernier album original « Frontières ». Et puis des nouveaux partenaires de jeux mais aussi et surtout une belle affaire d’amitié : Jean Louis Aubert, le pote qui offre à Yannick, 4 grandes chansons ( « les murs », « Prêt», « nulle part où aller » et « qu’allons-nous leur laisser ? ») ; et puis il y a le partner, Grand Corps Malade, qui signe le texte de "Les Murs" . Et pour finir la nouvelle école celle de Volo ou encore la révélation auteur qu’est Nazim Khaled. Nazim que l’on retrouve pour ce second single « On court » avec lequel Yannick revient à sa dimension lumineuse et festive. Avec un clin d’?il désobéissant et résolument moderne à l’esprit Funk, il nous livre un titre sur notre faculté à subir la fuite du temps et avec lui on ne demande qu’à s’arrêter de courir pour contempler le monde et finalement …danser sur la vie ! "je vais souvent dire je t'aime dans cet album " a confié le chanteur. C’est fort probable que cela fasse écho.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bradeie Neufchateau