Carnaval de la Grosse Biesse à Marche en Fammen

Carnaval de la Grosse Biesse à Marche en Famenne

Carnaval de la Grosse Biesse Samedi 10 et Dimanche 11 Février 2018 Marche-en-Famenne

Le Grand Mautchî 2018

Marc Lî Badineu dî Mautch

En 1960, Marc Chenoix voit le jour tout comme le carnaval de Marche et il grandit avec celui-ci.

Après avoir fait son parcours scolaire à St-Roch, il a très vite commencé à être dans la vie active en tant que peintre en bâtiment. Cette carrière a duré 35 ans. Durant celle-ci, son épouse Patricia Gaspard et lui ont fondé une famille de 3 enfants. Depuis quelques années, deux petits enfants sont venus compléter cette jolie tribu.

En 2011, cet homme méticuleux a décidé de travailler pour sa commune en devenant magasinier au dépôt communal. En y réfléchissant bien, un Marchois qui aime sa ville et qui termine sa carrière en la redécouvrant et en l'embellissant, que demander de plus... La boucle est donc bouclée.

Au dire des gens, son attitude loyale, son envie de faire plaisir et de rendre service aux autres et son côté sympathique font de lui une personne toujours prête pour faire la fête (surtout au moment du carnaval) ! Si vous le croisez dans la rue, il n'hésite pas à vous saluer, à bavarder et lâcher une note d'humour, une petite blague rigolote ou non... qui égayera votre journée. Car des blagues, il en connaît ! Il a tout un répertoire. Quand il commence là-dedans, il ne sait pas s'arrêter.

Bref ! Tous les ingrédients pour de devenir carnavaleux. D’ailleurs, le carnaval, c'est pour lui, une passion.

C'est en 2002, qu'un petit groupe d'amis de Marche et de Waillet s'est formé. Cette bande de potes passait de bons moments ensemble et lors d'une soirée un peu plus arrosée, ils ont décidé de créer un groupe. Les 3 premières années, ce groupe n'avait pas de nom d'où les Sin Nom Di D'Ju.

Depuis la création du groupe, les Sin Nom Di D'ju défilent en changeant chaque année leurs costumes afin de respecter au mieux le thème du carnaval.

Aujourd’hui, après 15 ans en tant que membre actif du groupe « Les Sin Nom Di D'Ju », pour Marc, devenir Grand Mautchî, c’est un rêve, une concrétisation.

C’est pour cela que Marc Lî Badineu est fier de représenter le carnaval 2018.

Les SIN NON DI D'JU

Le Groupe du Grand Mautchî 2018

<< Pendant les 3 premières années, lors des réunions, on ne savait pas comment on voulait s’appeler. Lors d'une soirée, on nous a demandé : Alors quoi les "sans nom di dju" va ? Et voilà comment les “Sin Nom Di D'ju” sont nés. >>

haque année un nouveau thème

<< La grosse biesse n'en revient pas... >>

Il y a bien longtemps, à Marche-en-Famenne, vivait une Grosse Biesse qui coulait des jours heureux. Mais un beau matin, vers l'an 1300, pour faire face aux attaques de toutes parts, des remparts furent érigés enfermant les brasseurs, les tanneurs, les dentellières… et transformant cette petite bourgade médiévale en une réelle ville avec toutes les nuisances sonores que cela impliquait!

Lassée par tant de tintamarres et de cacophonies, du haut de son donjon, la Grosse Biesse prit son envol et fuit jusqu’au bout du monde. En passant par le pôle Nord, le Brésil, l’Amérique, l’Asie, l'Arabie…, elle survola tant de pays aussi merveilleux les uns que les autres. Elle prit même le temps de s’y arrêter quelques fois pour y fêter le carnaval et y manger des pâtes en Italie, du fromage en Hollande, boire de la bière en Bavière et du thé en Angleterre…

Pendant des siècles, elle fit son show en dansant et en chantant, se rendit au cirque, au cinéma, conta ses légendes, se mit aux fourneaux et retourna même sur les bancs de l'école !

Mais lorsqu’elle revint un jour dans ses quartiers marchois, elle fut emmacrâlée, ensorcelée et attrapa des p'tites bêtes sur tout le corps. Elle se grattait sans cesse et perdit très vite le sens des réalités ! Ce ne fut pas une belle époque pour elle et cela dura bien plus que 1001 nuits. Elle ne s’aperçut d’ailleurs pas que le Roi-Soleil, Louis XIV, avait fait abattre les remparts de la ville : plus de portes ni de tours de guet ! Rien de rien ! Plus que des routes qui n’attiraient que des voleurs et des galopins !

Déconcertés de la voir ainsi, les Nutons lui concoctèrent une potion magique à base de champignons. Et hop, la voilà redevenue comme avant : espiègle, malicieuse et curieuse de retrouver le Monde. On l’attendait à Hollywood pour la remise des Oscars ou encore ailleurs pour participer aux jeux olympiques.

Un soir, en revenant d'Espagne, elle fit une halte à Marche-en-Famenne car il y avait trop longtemps qu’elle l’avait quittée ! A son grand étonnement, elle découvrit une nouvelle ville avec une superbe piste d'atterrissage (ou de skateboard), suivant ses envies ! Par-ci, par-là, de très beaux ronds-points qui, pour sûr, lui serviraient de carrousels !!!! Et de superbes obélisques à la place des portes qui lui permettraient de se déplacer partout en ville ! Bref… que du bonheur !

Croyant que ses amis marchois avaient enfin pensé à son bien-être, elle s'endormit paisiblement, heureuse d’avoir recouvré la quiétude d’autrefois.

Mais, au lendemain, quelle ne fut pas sa stupeur ! Plus de place pour s'amuser, plus de manèges enchantés mais d'interminables rubans d'engins motorisés qui embouteillaient tout le boulevard avec un brouhaha de klaxons infernaux qui résonnaient de partout.

Alors, notre pauvre Grosse Biesse, reviendra-t-elle cette année pour s'amuser et participer au cortège carnavalesque en compagnie de Filou, No's Petite et ses amis carnavaleux ou préfèrera-t-elle s’envoler et repartir loin de cet enfer ?

 

Balade nocturne “inscriptions vitrines”

C’est une tradition depuis bien longtemps et un moment très attendu des Marchois : les inscriptions sur les vitrines des commerçants. Cette joyeuse balade se passe en soirée et est l’occasion, pour les membres du comité organisateur, d’entamer gaiement les festivités carnavalesques, aidés par de nombreux commerçants qui offrent le remontant nécessaire.

22h00 - Biesse Soirée 100 thèmes

tsescorts.com