Anne-Catherine Goffinet

Anne-Catherine Goffinet interpelle le Ministre de la Mobilié sur les problémes de la SNCB en Province de Luxembourg

Question de Mme Anne-Catherine Goffinet au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société Nationale des Chemins de fer Belges, sur "l'organisation d'une réunion d'information en province de Luxembourg"

 Anne-Catherine Goffinet (cdH): Monsieur le ministre, le 28 novembre 2018, en réponse à l'une de mes questions, vous aviez exprimé votre intention d'organiser une réunion afin de présenter la situation, l'évolution en matière d'homologation du matériel roulant, l'impact sur les horaires, les travaux, ainsi que la planification des améliorations sur la ligne Bruxelles-Luxembourg, ligne qui pose problème depuis quelques mois.

Il fallait, selon vous, jouer la transparence et éviter que les navetteurs soient pris en otage et ce, sans information. Il me revient que les retards et suppressions sont toujours d’actualité. Il est plus qu’important que cette réunion soit organisée au plus vite et que soient invités tous les acteurs concernés en province de Luxembourg, y compris les pouvoirs publics et les communes.

Monsieur le ministre, j'aurais aimé savoir si vous aviez annoncé vouloir donner instruction à la SNCB et à Infrabel de s'accorder pour concrétiser cette réunion? Qu’en est-il? Si cette réunion est prévue, pouvez-vous m’informer des détails de celle-ci et des acteurs invités? En revanche, si cette réunion n’est plus à l’ordre du jour, pouvez-vous m’en expliquer la raison?

Réponse de François Bellot, ministre: Chère collègue, j'ai en effet indiqué en commission de l'Infrastructure fin de l'année dernière que je souhaitais organiser une réunion d'information en province de Luxembourg en présence de la SNCB et d'Infrabel, afin d'aborder l'organisation des travaux sur l'axe 3, qui sont particulièrement pénalisants pour l'offre ferroviaire compte tenu notamment des décisions prises par le Grand-Duché de Luxembourg en termes de TCS et, de ce fait, charger les sociétés de s'accorder afin de concrétiser cette réunion.

Pour votre information, cette réunion devait être organisée fin janvier, or elle a été annulée à la demande des deux entreprises. Elle sera organisée normalement début mars, suivant l'agenda qui m'a été communiqué. Si c'était demain ce serait pareil pour moi, mais les responsables de la SNCB ont des agendas de ministres, donc ils ont difficile de s'accorder!

Seront conviés à cette rencontre, les représentants fédéraux, régionaux, provinciaux et communaux de la province de Luxembourg, ainsi que des représentants des associations de voyageurs. J'ai bien insisté – car je sentais ce que l'on voulait me faire faire – que cette réunion-là ait lieu. Je sais qu'Arlon est loin de Bruxelles, mais il est aussi facile d'organiser une réunion à Arlon qu'à Bruxelles.

Anne-Catherine Goffinet (cdH): Monsieur le ministre, je suis très contente de vous entendre sur le sujet. Je regrette juste qu'on passe de décembre à janvier et de janvier à mars: c'est se moquer d'une partie de la Belgique. En effet, la grogne s'intensifie et je pense qu'il est plus qu'urgent de communiquer. Les deux sociétés ont peut-être peur de venir jusque-là.

Quoi qu'il en soit, j'avais entendu dire que la réunion devait se tenir en janvier, et qu'une des deux sociétés avait dû annuler, non pas pour une raison d'agenda mais parce qu'il n'y avait pas suffisamment de locaux en province du Luxembourg pour accueillir tous les protagonistes. J'ose espérer que cette excuse ne sera pas la même au mois de mars, mais je suis contente de voir que vous résistez.

Le président: Nous nous retrouvons donc à Arlon début mars?

tsescorts.com