fbpx
02 avril, 2021

Franc succès pour le Parc Animalier des Grottes de Han

  Franc succès pour le Parc Animalier des Grottes de Han pendant les congés de Carnaval !       La…
Economie circulaire

Economie circulaire

Economie circulaire : la Wallonie passe à la vitesse supérieure.

 

Après une large consultation des entreprises, des fédérations sectorielles, du secteur associatif, des administrations et des citoyens, le Gouvernement de Wallonie a adopté la Stratégie wallonne de déploiement de l’économie circulaire : Circular Wallonia.

A l’initiative du Ministre Willy Borsus (Economie, Recherche et innovation), et co-pilotée avec les Ministres Christie Morreale (Emploi) et Céline Tellier (Environnement), cette stratégie ambitieuse doit permettre à la Wallonie de répondre à plusieurs enjeux :

  • Favoriser une relance durable de l’économie ;
  • Créer des emplois locaux non délocalisables ;
  • Diminuer l’impact des activités économiques sur l’environnement ;
  • Réduire la dépendance de la Région en matière d’approvisionnement en matières premières et énergie ;
  • Augmenter l’attractivité de la Wallonie grâce à une stimulation de l’innovation, du soutien des activités économiques et de la commande publique vers davantage de circularité.


Un nouveau souffle pour l’économie wallonne

 

Dans ce contexte de crise, l’économie circulaire émerge comme un modèle particulièrement pertinent pour faire évoluer notre système économique. En effet, elle a pour objectif de produire des biens et services de manière durable, en diminuant la consommation et le gaspillage des ressources, la production des déchets et en régénérant les écosystèmes naturels. Ses grands principes reposent sur : l'écoconception, la symbiose industrielle, l’économie de la fonctionnalité, le réemploi, la réutilisation, le reconditionnement et le recyclage.

Pourquoi un tel modèle est-il intéressant pour la Wallonie ?

 

Tout d’abord, il vient renforcer un objectif de renouveau industriel et de résilience au travers de l’utilisation de flux des matières actuellement non valorisées dans le cycle de production.

« Faire le pari d’une société plus économe en ressources et axée sur la proximité, c’est aussi développer la compétitivité de notre Région ! Les mesures comprises dans Circular Wallonia devraient notamment permettre de diminuer de 25% la demande directe en matières (DMI) et la consommation intérieure de matières (DMC) de la Wallonie d’ici 2030[1], et d’augmenter de 20 % les emplois wallons contribuant directement et indirectement à l’économie circulaire d’ici 2025[2] », précise Willy BORSUS.

L’économie circulaire doit également permettre à la Région d’évoluer vers une gestion durable de ses ressources naturelles, renouvelables et non renouvelables. L’eau, les minerais et métaux, les sols, l’air, la biomasse, la biodiversité et les services écosystémiques sont pris en compte pour éviter au maximum les impacts négatifs des modes de consommation et de production sur l’environnement.

Aussi, conformément aux ambitions européennes qui visent la neutralité carbone d’ici 2050, la Wallonie entend fournir les efforts nécessaires pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre et la pression exercée sur les ressources naturelles non-renouvelables. C’est pourquoi Circular Wallonia comprend des mesures prioritaires liées au développement d’innovations circulaires qui accélèrent la transition en ce sens.

Pour Céline Tellier, “80 % des mesures de la Stratégie d’économie circulaire sont en lien avec la prévention et la gestion des déchets, en articulation forte avec le Plan wallon des Déchets - Ressources. En effet, le déploiement de l’économie circulaire dans le contexte économique actuel peut et doit contribuer à la mise en place d’une économie plus résiliente régénérative qui opère dans les limites de la planète. ll y a aujourd’hui plus de 26 millions de tonnes de déchets générés par an en Wallonie selon les estimations les plus récentes. A côté de la prévention, un des enjeux est de faire de ces déchets un maximum de ressources à réutiliser et à valoriser”. 

Quelles priorités d’action ?

 

Par ailleurs, le soutien des pouvoirs publics, à travers Circular Wallonia, s’avère primordial pour favoriser la transition des acteurs de la Région (entreprises, administrations et citoyens). A ce titre, voici quelques priorités d’action au cœur de la Stratégie :

  • identifier et investir dans les filières et technologies d’avenir durables ;
  • mettre en place les conditions de relocalisation d’activités ;
  • soutenir les entreprises de toutes tailles pour qu’elles réussissent leur transition vers un modèle plus circulaire; 
  • développer les formations nécessaires et ainsi saisir des opportunités de nouvelles activités à haut potentiel d’emplois non délocalisables ;
  • rendre plus faciles et accessibles les achats responsables des consommateurs ;
  • rendre les pouvoirs publics exemplaires et soutenir les entreprises circulaires grâce aux achats publics durables.


Enfin, en contribuant à la mise en place d’une société dans laquelle les aspects économiques, sociaux et environnementaux de son développement se renforcent, Circular Wallonia s’inscrit pleinement dans les 17 Objectifs de développement durable adoptés en 2015 par les Nations Unies.

Circular Wallonia, concrètement, c’est quoi ?

 

10 ambitions constituent le cœur de Circular Wallonia. Elles se traduisent dans plus de 60 mesures. Ce paquet de mesures a été pensé de manière cohérente, de sorte que celles-ci se renforcent lors de leurs mises en œuvre.  En outre, les mesures pourront être adaptées et complétées au fur et à mesure de leur mise en œuvre grâce une gouvernance flexible et participative.

Certaines priorités d’action concernent directement les entreprises wallonnes :

  • Faciliter la transition des entreprises grâce à une meilleure visibilité et un renforcement des dispositifs et outils existants en Wallonie en matière d’accompagnement, de financement et de soutien à l’innovation favorisant le déploiement de l’économie circulaire ;
  • Soutenir les projets liés à l’économie circulaire dans les entreprises de toutes tailles, notamment au travers d’appels à projets, et d’une plus grande accessibilité aux outils régionaux. Ces projets pourront être individuels, ou rassembler plusieurs entreprises (à travers des symbioses, par exemple), ou encore concerner des chaînes de valeur spécifiques ;
  • Stimuler la demande en produits et biens circulaires au travers des achats publics, avec une attention particulière qui sera portée à l’accès des PME aux marchés ;
  • Renforcer la visibilité européenne et internationale des produits et des services circulaires wallons ;
  • Favoriser les projets innovants en maximisant les partenariats européens.

D’autres mesures concernent des publics cibles multiples, tels que la société civile, les acteurs publics, les citoyens et les entreprises, comme par exemple :

  • Lever les freins juridiques, techniques et économiques au développement de l’économie circulaire en Wallonie ;
  • Renforcer le développement des connaissances et des compétences en économie circulaire afin de pouvoir former et outiller les chercheurs d’emplois, les entrepreneurs, les entreprises, les pouvoirs publics et les citoyens à l’économie circulaire ;
  • Informer et sensibiliser les entreprises, les citoyens et les pouvoirs publics à l’économie circulaire et ses opportunités. Ceux-ci seront également tenus au courant de la mise en œuvre des actions régionales en économie circulaire pendant la Semaine de l’économie circulaire. ;
  • Réaliser un outil territorial de monitoring et de développement des chaînes de valeur afin de mettre en évidence les projets et les principaux acteurs de l'économie circulaire dans différents domaines thématiques et stimuler les synergies entre ceux-ci. ;
  • Développer un set d’indicateurs pour suivre de l’évolution de l’économie circulaire en Wallonie, en capitalisant sur les bonnes pratiques d’autres régions, les travaux européens, et en s’inspirant de la théorie du Donut (et s’assurer ainsi que les actions permettent à la Wallonie de respecter les limites planétaires).

Déploiement de six chaînes de valeur prioritaires

Related Articles

Carnaval de la Grosse Biesse (Marche-en-Famenne)  2021 Carnaval de la Grosse Biesse (Marche-en-Famenne) 2021
Actualité de Février province de Luxembourg
Le Spa Rally confirmé comme finale du Kroon-Oil BRC 2021 Le Spa Rally confirmé comme finale du Kroon-Oil BRC 2021
Actualités en province de Luxembourg

 

Circular Wallonia porte une attention particulière à six filières porteuses pour l’économie circulaire en Wallonie :

  • la construction et les bâtiments,
  • les matières plastiques,
  • la métallurgie,
  • l’eau,
  • les textiles,
  • l’industrie alimentaire et les systèmes alimentaires.

Les acteurs économiques de ces 6 chaînes de valeur seront largement mobilisés en faveur de l’économie circulaire à travers près de 40 actions reprises dans la stratégie. Celles-ci ont été choisies sur base de leur potentiel élevé d’impact économique et sociétal. Ces actions incluent le développement et la structuration de la chaîne de valeur ; des projets collaboratifs liées à l’innovation circulaire ; la mise en place de dispositifs d’accompagnement spécifiques ; le renforcement de la présence des acteurs wallons sur les marchés internationaux.

Exemples

 

Concrètement, dans le domaine de la construction et les bâtiments, il est prévu de mettre en place une plateforme d’excellence industrielle, technologique et scientifique en recyclage, créatrice de valeur ajoutée et d’emplois et reconnue au niveau international autour de quatre axes : 

  • Développement des matériaux et des procédés à partir de déchets d’isolants utilisés dans le secteur de la construction ;
  • Développement des matériaux de construction recyclés à haute valeur ajoutée ;
  • Création de nouvelles boucles innovantes de circularité des matières minérales industrielles ;
  • Formation des travailleurs et développement des chaines industrielles.

Il est en outre prévu de développer des filières de réemploi de matériaux de construction, de mettre en place une filière de revalorisation/recyclage du béton et de renforcer la filière de matériaux biosourcés pour l’éco-construction.

En ce qui concerne les matières plastiques, il est notamment prévu d’améliorer la séparabilité dans les produits multi matériaux et les techniques de purification dans le recyclage au travers de la recherche de la formation, du passeport produit et de la responsabilité élargie des producteurs.

En ce qui concerne la métallurgie, il est notamment prévu de soutenir de la recherche et de l’innovation en matière de « Reverse Metallurgy » au niveau des aciers, de l’inox, de l’aluminium, des matériaux de batteries et catalyseurs, etc. et ce, autour de 4 axes :

- L’identification et le développement de filières complètes de revalorisation des métaux en Région wallonne par la maîtrise de l’ensemble du cycle production (tri – transformation – débouchés finaux).

- La maîtrise des technologies et processus clés du recyclage des métaux en vue de soutenir l’émergence d’activités économiques associées (engineering, fabrication d’équipements, maintenance).

- L’amélioration de la compétitivité et la pérennisation des industries locales utilisatrices de métaux.

- La création et développement de spin-offs et start-ups.

En ce qui concerne l’eau, il est prévu de réutiliser les eaux issues du traitement des eaux usées dans les stations d’épuration (STEP), les processus industriels (ex.: agro-alimentaire) et les eaux issues du démergement afin de les intégrer à nouveau dans des processus agricoles et industriels.

En ce qui concerne les textiles, il est notamment prévu de développer les filières de remanufacturing des textiles en Wallonie afin d’optimiser le produit textile. Un appel à projets sera organisé à destination des PME, des startups et jeunes entrepreneurs afin d’identifier des projets innovants.

En ce qui concerne l’industrie alimentaire et les systèmes alimentaires, il s’agira par exemple de développer des filières agroalimentaires ancrées localement et porteuses pour l’ensemble de la chaîne et permettant une valorisation totale et circulaire. Cette action a pour objectif de reconnecter des maillons du système alimentaire qui ne le sont plus, ou pas suffisamment. Plus précisément il s’agit de relocaliser des filières agroindustrielles, qui parfois produisent les matières premières sans les valoriser dans la Région, et en parallèle doivent importer d’autres matières premières pour l’industrie locale.

La coordination des actions reposera sur l’expertise sectorielle des Pôles de compétitivité wallons Mecatech, Wagralim et Greenwin, respectivement pour les chaînes de valeur de la Métallurgie, l’Alimentation, la Construction et les Plastiques ; ainsi que de Centexbel, pour la chaîne de valeur des Textiles et de la SPGE pour l’Eau. Enfin, Valbiom endossera la coordination relative à l’économie biobasée, autre thématique prioritaire de Circular Wallonia qui est abordée de manière transversale dans la Stratégie.

La coopération avec d’autres régions européennes sera renforcée. Ces dynamiques de collaboration interrégionale permettront de positionner les acteurs wallons dans les chaînes de valeur européennes dans un objectif de cohésion économique, sociale et territoriale.

Les actions pour les chaînes de valeur, à l’instar de toutes les mesures de la Stratégie, suivent une approche flexible et seront périodiquement mises à jour compte tenu de l’évolution de l’industrie, des entreprises, de l’évolution des législations, et des modes de consommation. Par conséquent, de nouveaux secteurs à impact économique et circulaire accru pourraient être inclus. L’actualisation de ces actions sera guidée par les recommandations du Conseil de l’Economie Circulaire composé de six personnalités issues du monde entrepreneurial, académique et de la société civile. Ce Conseil sera nommé dans les prochaines semaines et apportera un regard externe sur la Stratégie wallonne et veillera à ce que l’avancement des travaux corresponde aux besoins des acteurs de terrain.

Conclusion

Circular Wallonia engage d’importants leviers pour déployer l’économie circulaire afin de contribuer à la relance de l’économie et à la mise en place d’une économie plus durable. Cette dynamique permettra à la Wallonie d’améliorer sa résilience, en intégrant pleinement le changement de cap imposé notamment par les changements climatiques, ainsi qu’en assurant une plus grande indépendance en termes de ressources et par rapport à des chaînes logistiques globales.

 

[1] Par rapport à l’année 2013

[2] C’est-à-dire une évolution de 6.8% à 8.16%. Selon la Fondation Roi Baudoin, 56 000 emplois en Wallonie concernent directement ou indirectement des activités circulaires. Notre ambition est d’avoir un total de 67 200 emplois wallons contribuant directement et indirectement à l’économie circulaire d’ici 2025.

Related Articles

Concert de Florent Brack à Arlon Concert de Florent Brack à Arlon
Agenda d'Octobre en province de Luxembourg
Benjamin Saussu , Photographe en Gaume Benjamin Saussu , Photographe en Gaume
Florenville

voiture d'occasion

Portraits

Neon Rust, un jeune…

                Neon Rust, c’est un groupe de rock alternatif provenant de Gaume composé de quatre membres.

Benjamin Saussu , Photographe…

Je m'appelle Benjamin Saussu mais j'ai choisi de publier mon travail sous un pseudonyme qui me suit depuis pas mal de temps (Benja Premier de Rothstein) L'histoire est longue et…

Portrait MAG.D Virton :…

Magali Durand « MAG.D », née en 1972,originaire de Dampicourt et vit à Virton.

Pascal Ruffy découvrez ses…

in Habay

 Une photo réussie doit donner de l’émotion et faire réagir ceux qui la regarde.   Agé de 56 ans, j’ai quitté mon ancien métier après 35 ans de bons et…

Plus d info

Carnaval de la Grosse Biesse (Marche-en-Famenne)  2021
Le comité carnaval de la Grosse Biesse (Marche-en-Famenne) a décidé d’aller à contrecourant. Évidemment, nous n’allons pas le faire n’importe comment...
Protoxyde d’azote : interdiction de la vente aux moins de 18 ans  
Protoxyde d’azote : interdiction de la vente aux moins de 18 ans     Le MR fait adopter l’interdiction de la vente de capsules de...
Vers un meilleur soutien des infirmiers de soins à domicile  
Vers un meilleur soutien des infirmiers de soins à domicile   Le Parlement adopte la proposition MR portée par Caroline Taquin, Benoit Piedboeuf...
Le Spa Rally confirmé comme finale du Kroon-Oil BRC 2021
Le Spa Rally confirmé comme finale du Kroon-Oil BRC 2021 les 4 et 5 décembre...
 Exposition artistique au palais à Arlon
Au palais à Arlon  Exposition      Organisé par Valou Lejeune et Christophe Englebert   Deuxième exposition artistique...
Concert de Florent Brack à Arlon
'' Le 17 octobre prochain, l’association d’Arts et de Musiques ( dAdeM pour les intimes) organise son traditionnel concert d’...
Benjamin Saussu , Photographe en Gaume
Je m'appelle Benjamin Saussu mais j'ai choisi de publier mon travail sous un pseudonyme qui me suit depuis pas mal de temps (Benja Premier de...

Reportage

Exposition artistique au palais à Arlon

in Arlon

Au palais à Arlon  Exposition      Organisé par Valou Lejeune et Christophe Englebert   Deuxième exposition artistique ou nous avons le privilège de recevoir les artistes suivants : Andrée…

Concours Agility au club canin de…

Concours Agility au club canin de Florenville

Découvrez le domaine de Han

Découvrez le domaine de Han à 45 Minutes d'Arlon et du Luxembourg.

Melting pot à Chassepierre

Melting pot à Chassepierre
voiture d'occasion