Un voyage musical dans la Vallée de l’Attert

Un voyage musical dans la Vallée de l’Attert

Après une 20e édition pleine de surprises et d’émotion, les cinq communes de la vallée de l’Attert belgo-luxembourgeoise sont très fières de présenter le programme 2018.

Le premier rendez-vous est fixé en l’église de Redange le samedi 25 août à 20h avec le chœur russe mixte « Les nouvelles voix de Saint-Pétersbourg » dans un programme s’intitulant « Chants de l’histoire d’une ville : liturgies et chœurs orthodoxes, chants poétiques et populaire ».

Le festival fera ensuite étape le samedi 1er septembre en l’église de Bettborn avec les Musiciens de Saint-Julien dans un programme de musique ancienne d’Irlande intitulé « the high road to Kilkenny ». Ce programme articule pièces savantes et raffinées, répertoire récréatif de chansons en gaélique et danses du baroque irlandais.

Le samedi 8 septembre à 20 heures, c’est en l’église de Beckerich que le festival accueillera le chœur d’hommes basque Anaiki dans un programme de polyphonies sacrées et profanes.

Une semaine plus tard, le samedi 15 septembre à 20 heures le festival s’arrête à Attert, à la salle Robert Schuman pour une balade à Venise au temps de Monteverdi avec l’ensemble instrumental belge Altro Tempo dans lequel on retrouve la mezzo-soprano, Julie Bailly. Ces six musiciens passionnés par la musique italienne du début du XVIIe siècle interpréteront bien sûr Monteverdi mais également Grandi, Picchi…

Le dimanche 23 septembre à 16 h en l’église de Tontelange, un tout nouveau chœur créé fin 2017 sera sur scène. Il s’appelle Les chanteurs d’Ermesinde et est composé de 10 chanteurs très chevronnés. Il sera rejoint par l’ensemble instrumental Les Compagnons de la Renaissance. La majorité du programme sera tiré du répertoire de la Renaissance : chansons d’amour, chansons paillardes, chansons à boire, chansons satiriques… mais aussi quelques chansons françaises d’aujourd’hui : Brel, Brassens, Maurane en passant par Debussy et Ravel. Leur époque (début 20e) a redécouvert l’inépuisable répertoire oublié de la Renaissance et plusieurs compositeurs ont écrit des pièces dans le « style » de la Renaissance, mais avec leur propre langage musical.

Le concert de clôture qui aura lieu en l’église de Ell le dimanche 7 octobre à 16 h proposera le Requiem de John Rutter. Il sera interprété par l’ensemble vocal Les Amis du Chant Luxembourg et l’orchestre Estro Armonico. En première partie, seront interprétées des œuvres pour chœur a cappella des XX et XXIe siècles.

Prix : Adultes : 20 € le jour du concert, 15 € en prévente, Jeunes de 12 à 18 ans et étudiants : 6 €,  Enfants de moins de 12 ans : gratuit. Places à 12 € à partir de quatre concerts réservés et payés en même temps

Renseignements et réservations : asbl « Au Pays de l’Attert » 0032 (0)63 22 78 55 – Commune de Beckerich 00352 23 62 21 1 (de 8 à 12h) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.aupaysdelattert.be/festival-musique-dans-la-vallee/

Organisation : Association des communes de la Vallée de l’Attert belgo-luxembourgeoise

CHOEUR D’HOMMES BASQUE

Le samedi 8 septembre à 20 heures, le festival Musique dans la Vallée vous donne rendez-vous en l’église de Beckerich pour entendre le chœur d’hommes basque Anaiki dans un programme de polyphonies sacrées et profanes.

Depuis 25 ans, le travail du chœur d’hommes est de promouvoir et de faire découvrir la culture basque par la polyphonie pour chœurs à voix égales du Pays Basque.

L’ensemble à géométrie variable, sera composé à Beckerich d’une vingtaine de chanteurs, tous attachés à cette tradition orale séculaire. Il témoigne d’un très vaste et précieux répertoire, mêlant les chants populaires médiévaux, les anciennes mélodies oubliées et les plus récentes compositions, en passant par les grandes partitions religieuses.

Prix : Adultes : 20 € le jour du concert, 15 € en prévente, Jeunes de 12 à 18 ans et étudiants : 6 €,  Enfants de moins de 12 ans : gratuit

Renseignements et réservations : asbl « Au Pays de l’Attert » 0032 (0)63 22 78 55 – Commune de Beckerich 00352 23 62 21 1 (de 8 à 12h) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Organisation : Association des communes de la Vallée de l’Attert belgo-luxembourgeoise, dont l’animation et le secrétariat sont assurés par l’asbl « Au Pays de l’Attert »

BALADE À VENISE AU TEMPS DE MONTEVERDI

Le festival Musique dans la Vallée fera escale à Attert le samedi 15 septembre à 20 heures, à la salle Robert Schuman pour une balade à Venise au temps de Monteverdi avec l’ensemble belge Altro Tempo dans lequel nous retrouvons la mezzo-soprano, Julie Bailly.

Altro Tempo, c’est la rencontre de six musiciens passionnés par la musique italienne du début du 17e siècle : Sébatien Semal (sacqueboute), Marleen Leicher (cornet à bouquin), Caroline Stevens (cello), Kersten cottyn (clavecin), Bernard Zonderman (théorbe) et Julie Bailly (voix).

Cet ensemble a vu le jour en juillet 2014 et est à géométrie variable qui se décline à 4, 5 ou 6 instruments dont le mariage laisse entendre des sonorités tout à fait inattendues et originales au service d’une musique lumineuse ou propre à l’introspection. Le festival a retenu la formule à six musiciens.


TOUT EN CHANSONS !…

Le dimanche 23 septembre à 16 h en l’église de Tontelange, un tout nouveau chœur créé fin 2017 sera sur scène. Il s’appelle Les Chanteurs d’Ermesinde et est composé de 10 chanteurs très chevronnés issus de la classe de chant de France Emond mais aussi du corps professoral de l’Académie et est complété par 2 chanteurs du Choeur de Chambre de la Province de Luxembourg « Appassionato ». Son nom a évidemment été choisi en hommage à la marquise d’Arlon Ermesinde, grande figure féminine du 18e siècle.

Ce chœur a pour volonté de se promener d’une époque à une autre, d’une langue à l’autre et va de découverte en découverte. Son créneau est la chanson française de la Renaissance (14 et 15e siècles) mais aussi celle d’aujourd’hui…. savante ou un peu moins.

A Tontelange, le chœur sera rejoint par l’ensemble instrumental Les Compagnons de la Renaissance qui a acquis au fil des ans une expertise dans le domaine de la musique de la Renaissance.

Le programme du 23 sera intitulé « Tout en chansons ! » suivant la célèbre phrase de Beaumarchais : « En France, tout finit par des chansons ».

La majorité du programme sera tiré du répertoire de la Renaissance : Chansons d’amour, chansons paillardes, chansons à boire, chansons satiriques… citons « Les Cris de Paris » de Clément Jannequin, chanson qui décrit l’ambiance d’un marché, « Mille regrets de vous abandonner » de Josquin Desprez ou « La la la, je ne l’ose dire » de Pierre Certon.

La chanson française d’aujourd’hui sera également présente avec Brel, Brassens, Maurane Debussy et Ravel seront également au programme. Rappelons que leur époque (début 20e) a redécouvert l’inépuisable répertoire oublié de la Renaissance et plusieurs compositeurs ont écrit des pièces dans le « style » de la Renaissance, mais avec leur propre langage musical.

REQUIEM DE JOHN RUTTER

Le concert de Clôture du festival Musique dans le Vallée aura lieu le dimanche 7 octobre à 16 heures en l’église de Ell avec les Amis du Chant Luxembourg et l’Orchestre Estro Armonico.

Parlons tout d’abord de la deuxième partie qui sera réservée au Requiem de John Rutter. Ce compositeur anglais res­sen­tit le besoin d’écrire un requiem en 1983, après la mort de son père. Celui-ci ado­rait la musi­que, sans être expert, aussi Rutter vou­lait-il écrire une œuvre à sa mémoire qui soit à la fois musi­ca­le­ment abou­tie et acces­si­ble à cha­cun. Ce devait être un moyen de réflé­chir sur la perte des êtres chers et sur sa pro­pre mort, en la trans­for­mant en un acte pure­ment musi­cal.

Pour interpréter cette œuvre, l’ensemble vocal les Amis du chant Luxembourg et l’orchestre Estro Armonico.

L’ensemble vocal nous vient de Goeblange dans le canton de Capellen. Ses premières activités remontent au début des années 70 alors que quelques amis se sont rencontrés régulièrement pour s’adonner à une passion commune, le chant choral a capella. Si les activités du groupe se limitaient d’abord à l’encadrement musical de messes de noces et à des concerts occasionnels, les engagements se sont multipliés et diversifiés et c’est en 1980 que le groupe présente son premier concert sous le nom officiel  » Les Amis du Chant Luxembourg « . Au fil des années, le nombre de choristes est passé de 13 à 28, ce qui permet de répondre aux besoins d’une grande partie d’œuvres musicales.

Pour le Requiem de Rutter, ce sont les musiciens de l’orchestre Estro Armonico qui les rejoindront sur scène. Composé essentiellement de musiciens luxembourgeois, cet orchestre est très sollicité par les chœurs de la Grande Région pour des projets de tout type. Ce n’est pas la première fois que le festival l’accueille sur scène.

En première partie, l’ensemble vocal interprétera des œuvres pour chœur a cappella des 20 et 21e siècles : Arvo Pärt, Will Todd, Javier Busto

tsescorts.com