BIEN-ÊTRE > HYPNOTHÉRAPIE > J’AI TESTÉ POUR VOUS LA TCH !

Mar 8, 2024 | Bien-être

Info>>lux >> Thémes >> Bien-être >> BIEN-ÊTRE > HYPNOTHÉRAPIE > J’AI TESTÉ POUR VOUS LA TCH !

TCH = Trans Communication Hypnotique

J’ai testé pour vous une session de Trans Communication Hypnotique et le voyage que j’ai vécu a été très riches de sensations et d’informations. Voici donc une présentation de cette nouvelle technique suggérant une expérience de mort provisoire (EMP) sous hypnose et de mon expérience.

Quelques chiffres pour commencer

Véritable fait révélateur de l’état de notre société, le nombre de boites d’antidépresseurs ne cesse d’augmenter en France depuis les dix dernières années. La consommation de ces psychotropes a en effet augmenté de +25% entre 2013 et 2023 avec plus de 125 millions de boites vendues.

Le baromètre 2023 de Santé-Publique France indique d’ailleurs notamment que :

  • 13 millions de Français consomment des anxiolytiques et hypnotiques (dont 7 millions de femmes),
  • 5 millions de Français consomment des antidépresseurs (dont 3 millions de femmes),
  • La France est le 4ème pays consommateur d’antidépresseurs en Europe.

Cette consommation inquiétante de psychotropes peut être expliquée selon d’éminents spécialistes (Dr. Michel Reynaud, Pr. Jean-Pierre Olié ou encore le Dr. Pierre-Michel Llorca) par des facteurs sociétaux et environnementaux ainsi que par des facteurs médicaux et individuels dont l’augmentation de la chronicité des maladies. La crise sanitaire passée, la guerre en Ukraine, les manifestations et inquiétudes de nombre de catégories sociaux-professionnelles et la baisse du pouvoir d’achat sont également autant de phénomènes dont il est compréhensible qu’ils impactent notre sérénité.

La peur de la mort ou la tristesse d’un deuil, ça vous parle ?

Tout le monde a perdu ou perdra à un moment de sa vie un être chère, un proche, un ami, sa compagne ou son compagnon voire l’impensable, un enfant … La tristesse du deuil est une douleur émotionnelle intense. Pleurs, fatigue, manque d’appétit, troubles du sommeil ou encore syndromes dépressifs apparaissent souvent après un deuil.

La peur de la mort, quant à elle, représente l’angoisse ressentie face à l’idée de notre propre finitude. Elle peut être ponctuelle ou permanente, et se manifester de différentes manières, comme la peur de l’inconnu, la peur de la douleur, la peur de ne plus exister, etc.

Face à ces deux sujets sources de tristesses et d’angoisses que l’on pourrait aisément compléter (maladie, divorce, perte d’un emploi, mal-être, etc.), que faire ? Quelles démarches peuvent nous apaiser ? Les antidépresseurs et autres médications chimiques sont bien souvent prescrits par nos médecins pour soulager ces états qui nous empêchent de vivre normalement. Mais les effets iatrogènes à plus ou moins long terme peuvent engendrer des nausées, des troubles du sommeil, de la nervosité, une baisse de la libido, et dans de rares cas, même des pensées suicidaires. Et les antidépresseurs ne créent généralement pas de dépendance physique mais peuvent induire une dépendance psychologique dont il n’est pas aisé de se délivrer. Mais ne jetons pas l’opprobre sur les ces aides « chimiques » qui peuvent très indiquées selon d’éminents spécialistes pour certaines pathologies ou dans des phases transitoires.

Quelles alternatives aux anti-dépresseurs ?

Alors quelles alternatives aux antidépresseurs pour franchir certaines épreuves de la vie ? Plusieurs techniques relevant du Psyché, Physiques, Manuelles ou encore Énergétiques existe pourtant !

Dans la série des techniques relatives au « Psyché », les thérapies cognitive-comportementale, interpersonnelle et psychodynamique aident notamment à identifier les pensées négatives et à les remplacer par des pensées plus rationnelles, ce qui peut permettre de continuer à maintenir une vie sociale dans un contexte familial ou professionnel parfois très difficile.

L’activité physique, la mindfulness, la méditation et la luminothérapie, tout comme une alimentation saine voire une supplémentation en acides gras oméga-3, en magnésium ou en millepertuis, peuvent également être utiles. Les thérapies brèves comportementales, comme la thérapie d’activation comportementale, peuvent aider à retrouver des activités positives et agréables.

Enfin, des techniques orientales de soins manuels telles que le Shiatsu, l’Acupuncture, le massage Tui na, le Qi Qong ou encore le Yoga peuvent également être un complément très utile pour aider à surmonter ces épreuves de la vie. Elles stimulent notamment la circulation sanguine, l’énergie vitale, et favorisent la relaxation. Ces techniques manuelles et énergétiques constituent une approche holistique ne séparant pas le corps et l’esprit. En effet, nos émotions retentissent dans notre corps et les apaiser peut nous aider à réduire nos douleurs physiques (voir le livre « The Body Keeps the Score: Brain, Mind, and Body in the Healing of Trauma » du Dr Bessel van der Kolk.).

Et que dire des effets observés des expériences de morts imminentes (EMI) ou appelées plus récemment expérience de mort provisoire (EPM) ? Des milliers de cas reportés par de nombreux spécialistes de ce sujet (Dr Raymond Moddy, Dr Melvin Morse, Dr Elisabeth Kubler-Ross, Dr Jean-Jacques Charbonier, Père François Brune, etc.) rapportent que des personnes ayant vécus de telles expériences nous reviennent sans plus de tristesse ni de peur de la mort.

Nous sommes d’accord, il n’est absolument pas pensable que des personnes souffrant d’une grande tristesse ou encore d’une grande anxiété face à la mort soient placées en mort cérébrale puis réanimée …Et si une technique sans danger permettait de placer une personne dans un « État modifié de conscience » proche d’une EMP ? Et si l’Hypnose était l’une des clés pour accéder à un état modifié de conscience permettant de vaincre ces peurs et anxiétés ?

C’est l’idée qu’à eu le Dr Jean-Jacques Charbonier et qu’il a nommé TCH ou « Trans Communication Hypnotique ».

Alors la TCH c’est quoi ?

Le site web tch-hypnose.fr présente une explication de synthèse la TCH et de ces deux principes fondateurs : la CAC (Conscience Analytique Cérébrale) et la CIE (Conscience Intuitive Extraneuronale). Cette explication est retranscrite ci-dessous.


La TCH est un concept © théorisé par Jean Jacques CHARBONIER, Marc LEVAL et Etienne DUPONT. Il s’agit d’une production exclusive depuis 2016 © ABCTALK PROD.

« Nous avons voulu savoir s’il était absolument nécessaire de devoir subir un arrêt cardiaque pour obtenir cette sérénité face à l’inéluctable comme c’est le cas dans les EMP. En s’inspirant des techniques d’hypnose employées par les anesthésistes travaillant en bloc opératoire, nous avons suggéré ces EMP sous hypnose. Aujourd’hui, plus de 150 Ateliers/conférences se déroulent chaque année en France, Suisse, Belgique et au Canada). La durée d’une séance est environ de 4h dont 1h30 sous hypnose avec un nombre de 45 participants pour chaque atelier.« 


Dr Jean-Jacques Charbonnier.

CAC = Conscience Analytique Cérébrale

La CAC est reliée à nos 5 sens pour nous donner la perception du temps et de l’espace. Elle nous donne une conscience subjective dictée par nos apprentissages ; elle est capable d’exclure et de censurer les informations qui seront dissonantes au niveau de notre cognition et même pire, elle pourra aller jusqu’à transformer les informations réelles pour les rendre conformes à nos apprentissages.

L’exemple le plus démonstratif est celui de l’illusion d’optique ; la CAC va modifier une image pour la rendre cohérente ; c’est-à-dire conforme à nos apprentissages mais au total l’image ainsi reconstituée n’existe pas.

Tous les phénomènes décrits dans les récits des EMI : sortie de corps, contact avec les défunts, voyage dans l’au-delà, etc. sont écartés par nos enseignements occidentaux intoxiqués par la pensés matérialiste ; de ce fait seulement 12 à 18 % des adultes en arrêt cardiaque sont en mesure de se souvenir et de raconter leurs expériences alors que selon le chercheur Melvin Morse, ce pourcentage est majoritaire chez les enfants (65%).

Les enfants n’ont pas eu le temps d’exclure toutes ces informations non conformes aux apprentissages. D’ailleurs jusqu’à l’âge de 6 – 7 ans les enfants ont des perceptions médiumniques, jouent avec des amis invisibles, ont des réminiscences de vies antérieures et ensuite toutes ces perceptions sont bloquées par les réprimandes et les moqueries des divers enseignements occidentaux.

La CAC bloque les informations extrasensorielles de la CIE. Elle fonctionne quand le cerveau tourne à plein régime c’est-à-dire dès que nous sommes éveillés.

CIE = Conscience Intuitive Extraneuronale

La CIE est relayée à toutes les informations extrasensorielles et ouvre de ce fait diverses possibilités qui sommeillent en nous :

  • La médiumnité (contact avec les défunts),
  • L’intuition,
  • L’inspiration,
  • La rétrocognition (vision du passé),
  • La précognition (vision du futur ou voyance),
  • La régression (vision de vies passées avec possibilité d’actions thérapeutiques en identifiant l’origine d’une névrose dans un traumatisme vécu dans une vie antérieure),
  • Le remote viewing (vision à distance),
  • La visualisation de mondes extra-terrestres,
  • La télépathie,
  • Se sentir appartenir « au grand tout » ou être relayé à « l’amour inconditionnel » ou au « Divin »,
  • Recevoir des soins énergétiques et se déclarer « guéri » ou débarrassé de douleurs chroniques invalidantes.

Toutes les possibilités qui viennent d’être énumérées ont été observées en TCH.

La TCH remet en question non seulement le fonctionnement de la conscience mais aussi celui de l’hypnose puisque jusqu’à ce jour on pensait que les informations recueillies sous hypnose provenaient exclusivement de souvenirs enfouis dans l’inconscient.

Or la TCH démontre que certaines de ces informations ne peuvent provenir de souvenirs : vision à distance et vision du futur ou encore informations données par un défunt totalement ignorées et validées ensuite ou encore, tout aussi stupéfiant, visualisation d’un défunt totalement inconnu et reconnu ensuite sur une photo totalement ignorée jusqu’alors.

La CIE ne fonctionne que lorsque la CAC est éteinte ; c’est-à-dire dans certaines circonstances bien précises :

  • La mort clinique de l’arrêt cardiaque,
  • Le sommeil physiologique,
  • L’anesthésie générale,
  • Le coma profond,
  • Les états de transes chamaniques,
  • Utilisation de certains produits (LSD, Iboga, Ayahuasca),
  • Méditations,
  • Expériences mystiques,
  • Hypnose.

On le voit dans cette énumération, la TCH est un moyen simple et sans aucun danger qui permet à n’importe quel individu d’accéder à un niveau de conscience qui est le plus souvent totalement ignoré et qui sera lorsqu’il sera atteint d’une grande richesse.


J’ajoute à cette présentation de synthèse que les hypothèses de CAC et de CIE ont fait l’objet d’une thèse de médecine soutenue par le Dr François Lallier soutenue le 15 décembre 2014 ainsi que d’un livre écrit par le Dr Jean-Jacques Charbonier : « La conscience intuitive extraneuronale » et paru aux éditions Guy Trédaniel en février 2017.

Un voyage immobile incroyable : ça vous intéresse ? Je vous raconte !

J’ai donc participé à une récente session de TCH à Nancy en 2024 et, comme je le présageais, ce voyage a été fabuleux et a contribué à confirmer mes objectifs de vie. Voici mon récit :


« Le Dr Jean-Jacques Charbonier entre dans le sujet de la TCH à pas feutrés lors d’une conférence introductive d’un peu plus d’une heure. Les propos de ce médecin sont posés, doux, bienveillants et très intelligents. Les retours d’expérience qui nourrissent son discours sont riches, argumentés et parsemés d’exemples qui nous placent chacun face à un miroir aux multiples facettes dans lesquelles nous pouvons presque tous nous identifier.

Le Dr Charbonier nous présente deux concepts clés qu’il a construit et défini notamment avec François Lallier pendant sa thèse de médecine : la CAC (Conscience Analytique Cérébrale) et la CIE (Conscience Intuitive Extraneuronale). Ses paroles sont très claires, limpides de lucidité et s’il fallait n’en retenir qu’une idée, je dirais que la TCH peut contribuer à réduire voire à enlever les « peurs ».

La séance démarre par une connexion aux guides à laquelle nous pouvons participer si nous le souhaitons. Je suis confortablement installé dans le fauteuil relax avec mon plaid, la casque bien ajusté et la séance débute. Je ferme mes yeux, le voyage est magnifique, jalonné de mots, de paysages, d’émotions et est surtout introspectif. Je « pars » rapidement après des suggestions de centrage et d’enracinement tout en pensant garder une certaine vigilance. Est-ce vraiment le cas ? Probablement non car je m’abandonne. Je m’assois sur un bac puis je voyage à travers des lieux, des situations et des paysages suggérés qui me paraissent noirs et qui s’éclaircissent jusqu’à l’éblouissement parfois. Je vois de nombreuses figures Saintes dont je devine les noms au gré de leurs fréquentes apparitions, à la vue de leurs visages et en partie de leurs corps.

Je ne sens plus mon corps et pour autant mes mains commencent à chauffer, à beaucoup chauffer. Mes « allers-retours » entre des moments de présence consciente et d’inconscience provoquent à « trois » reprises quelques spasmes légers accompagnés de sensations et de vibrations légères puis sourdes qui s’éteignent après quelques secondes. J’ai parfois froid, puis chaud. Je vois des silhouettes de personnes que je ne reconnais pas et qui sont toutes empreintes de bienveillance : de défunts amis ? des animaux ? des membres de ma famille ? Je ne le saurai pas lors de cette séance. Une douleur à un genoux blessé se réveille pour repartir quelques minutes ensuite et ne plus revenir depuis. Je sens également que mon esprit cherche à s’échapper par le haut du crâne sans toutefois y parvenir : est-ce là les prémisses d’une « sortie de corps éthérique » comme décrit par le Dr Charbonier ? Une autre douleur surgit près de mon nombril, est-ce un réveil du « Chakra sacré » ? Je vois peu de couleurs dans ce voyage qui se déroule presque exclusivement pour moi en noir et blanc, ce qui ne permet pas d’associer une couleur à un ou plusieurs Chakras.

Le Dr Charbonier nous emmène dans de nombreux lieux, suggère un voyage astral, la rencontre avec des défunts, etc. et le temps passe vite, très vite. Le réveil est pourtant relativement rapide. Je comprends que la séance s’achève quand le Dr Charbonier commence le décompte. Puis je sors de mon état de conscience modifié. Je ne crois pas avoir dormi mais pourtant j’ai eu plusieurs « absences ». Une heure trente se sont écoulées ! J’ai du mal à y croire, ce merveilleux voyage m’a paru durer 10 à 15 minutes tout au plus, je comprends donc que mon état de conscience était bien « modifié ».

Comment interpréter ce voyage après quelques jours seulement ? Je comprends en premier lieu et implicitement que la combinaison des Saintes figures et de la chaleur ressentie de façon très claire dans mes mains me confirment que la voie du soin manuel que j’ai choisi de suivre il y a maintenant 8 ans correspond bien à « ma place ». Je ressens cela comme une confirmation évidente de la cohérence avec mon chemin de vie.

Je ne sais pas interpréter les silhouettes de personnes voire d’animaux que j’ai visualisé de façon assez peu claire lors de ce voyage. Je n’ai pas compris non-plus la signification de la douleur près du « Chakra sacré ». Comme nous l’a dit le Dr Charbonier, il faut être patient et peut-être que des informations complémentaires remonteront depuis ma CIE plus tard ! Quant à mes douleurs au genoux, elles ont pour l’instant disparue.

En conclusion, je dirai que tout le monde devrait s’essayer à une séance collective de TCH au moins une fois dans sa vie ! Ce fut réellement une belle expérience introspective mais peut-être également une expérience collective dans la mesure ou la connexion avec l’invisible touche à la conscience universelle appelée aussi Akashique ou encore morphogénétique. Je remercie toute l’équipe du Dr Jean-Jacques Charbonier pour cette belle expérience. »

Après la séance, le Dr Charbonier et son équipe, prennent le temps d’un débriefing ou chaque participant est invité s’il le souhaite (aucune obligation), faire un retour de son expérience. Les témoignages sont nombreux, plus de la moitié de la salle s’exprime. Des visions de défunts, d’animaux, des sensations de douleurs ou de chaleur, de vibrations ou de rencontre d’être lumineux sont notamment relatés. Le Dr Charbonier nous indique que si certains participants pensent avoir « raté » cette séance, qu’ils ne s’inquiètent pas. De nombreux souvenirs peuvent survenir quelques jours, quelques mois voire quelques années après ce voyage. En effet, les souvenirs nous parviendront quand nous en aurons besoin !


L’avis de Claire Heitz, professionnelle et Maître en Hypnose

Il est intéressant de se questionner, lorsque nous sommes en état d’hypnose, sur l’origine des visions, des images, des sons ou d’autres ressentis que nous percevons. Proviennent-ils de souvenirs « conscients » ou de notre « inconscient » ? Quel est l’impact du groupe lors d’une séance et peut-il être le catalyseur d’un inconscient dit « collectif » ?

Plus encore, lors de séances d’Hypnose « spirituelle », ces perceptions proviennent-elles de notre propre capacité à élaborer des images / sensations sur la base de suggestions induites par le praticien, de réponses que nous élaborons face nos attentes, d’un phénomène de clairvoyance ou encore de communication avec des défunts ?

A mon sens, ce que nous percevons lors de ce type de séance de mise en état de conscience modifiée, provient de sources multiples. En effet, lors de la phase d’induction hypnotique, la relaxation induite par le praticien aide la personne à s’écarter de ses pensées conscientes en « lâchant prise » et à se « recentrer ». Cela nous permet d’accéder à des informations et des sensations en lien avec ce fameux inconscient.
Lors d’une intervention chirurgicale, il en est de même. Notre esprit « conscient » est en « vacances » et la personne sous hypnose accède à des couches plus profondes de son esprit. Nos capacités extrasensorielles « s’ouvrent » alors en regard de notre personnalité et de notre ouverture d’esprit.

Que venons nous chercher lors d’une séance d’hypnose spirituelle ? Il me semble important de dire que l’état de relaxation profonde nous permet de nous soustraire du tumulte pour venir explorer notre monde intérieur et accéder à des informations qui nous sont utiles et bénéfiques. N’est ce pas tout l’intérêt de ce type de « voyage » ? Et n’y a-t-il pas déception à partir du moment ou nous avons trop d’attentes ?
Dans le cas de la TCH, les témoignages de nombreux « expérienceurs » qui ont notamment rencontrés des défunts, montrent un impact bénéfique de ce voyage sur la peur de la mort, sur certaines angoisses ou encore sur leur anxiété.

A l’instar d’une séance d’hypnose spirituelle, il me semble important de rappeler que cette expérience est avant tout une découverte de soi, de ses propres perceptions et de son rapport à l’invisible.

La TCH et l’hypnose spirituelle, peuvent être à mon sens envisagées tel un véhicule permettant une première exploration sa propre spiritualité. Les clés données par ces techniques peuvent nous aider à avancer sur notre chemin de vie en ouvrant notre conscience au monde de l’invisible.

Quelques livres pour aller plus loin

Voici une liste non-exhaustive de livres écrits par Jean-Jacques Charbonier pour aller plus loin sur les sujets connexes et liés à la TCH :

  • « Derrière la lumière – Roman médical » (2005),
  • « La médecine face a l’au-delà – Pour la première fois, des médecins parlent… » (2010),
  • « Les preuves scientifiques d’une Vie après la vie: Communiquer avec l’invisible » (2016),
  • « La conscience intuitive extraneuronale » (2017),
  • « Cette chose… » (2018),
  • « Contacter nos défunts par l’hypnose » (2018),
  • « Devenir hyperconscient » (2019),
  • « La mort expliquée aux enfants » (2020),
  • « J’ai envoyé dix mille personnes dans l’au-delà » (2020),
  • « La vie expliquée aux enfants – Mais aussi aux adultes » (2021),
  • « Ce truc … » (2022),
  • « Les 7 bonnes raisons de croire en l’au-delà – Le livre à offrir aux sceptiques et aux détracteurs » (2024),
  • « Contacter nos défunts par l’hypnose: La Trans Communication Hypnotique : une nouvelle thérapie pour le deuil » (2024).


Je finirai par une citation qui résonne à mon sens avec le sens de cet article :

« Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine »

Pierre Teilhard de Chardin
(Prêtre jésuite français, chercheur, paléontologue, théologien et philosophe né le 1ᵉʳ mai 1881 à Orcines dans le Puy-de-Dôme et mort le 10 avril 1955 à New York.)

Auteur, rédacteur et publication : Éric Klein.

Retrouvez moi sur mon site internet http://bioshiatsu.fr, sur ma page Facebook, LinkedIn ou sur Instagram.

Pour me contacter directement par courriel pour une séance ou un atelier de Shiatsu, voici mes coordonnées : [email protected] ou par téléphone  : +33 (0)6 49 01 51 09.


Corédacteur : Claire Heitz.

Retrouvez mon actualité  sur mon site internet https://www.heitz-hypnotherapeute.com.

Pour me contacter directement par courriel : [email protected] ou par téléphone  : +33 (0) 7 49 56 42 06.

Infos Bien-être

0 commentaires

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :