Logo info Brabant Wallon

CANNES 2023>RENCONTRE>JANE FONDA

Mai 27, 2023 | ACTUALITES, chroniqueur, Festival de cannes, infos, Mai, Mois, News, Thibaut Demeyer

Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> Cinémas >> Festival de cannes >> CANNES 2023>RENCONTRE>JANE FONDA

JANE FONDA : AMOUREUSE DE ROBERT REDFORD

Jane Fonda est la dernière grande star hollywoodienne que nous rencontrons durant ce 76è Festival de Cannes, qui nous a offert une vraie pluie de stars. Avant de monter sur scène ce soir, pour attribuer la Palme d’or 2023, elle a donné une master class, qui a été largement suivie. Morceaux choisis. Thibaut Demeyer & Brigitte Lepage.

A presque 86 ans, Jane Fonda séduit encore le monde de par sa grâce, son élégance mais aussi son charisme. Pourtant, elle ne comprend pas pourquoi des gens continuent à lui proposer du travail alors que, par exemple en France, les actrices de plus de 50 ans s’insurgent contre le fait qu’elles ont de moins en moins de propositions. Cela dit, elle accepte de tourner dans un film qu’à une seule condition « je ne veux plus jouer dans des films qui ne représentent pas un défi pour moi en tant qu’actrice ».
Jane Fonda, la fille d’Henry Fonda, est peut-être séduisante et pourtant, certains hommes lui ont résisté « j’étais amoureuse de Robert Redford mais il n’aimait pas m’embrasser. Pourtant, on a fait quatre films ensemble. A côté de cela, non seulement il a un grand sens de l’humour mais en plus, c’est vraiment une bonne personne. Par contre, Alain Delon aimait bien les baisers ! Et qu’est-ce qu’il était beau ! »

Jane Fonda - Cannes 2023

Lors de cette rencontre, la star qui, après de sérieux ennuis de santé et qui se fait par conséquence rare, a tenu à s’exprimer sur des thèmes qui lui sont chers comme le Vietnam. « A l’époque de la guerre du Vietnam, je vivais à Paris avec Roger Vadim et j’avais du mal à croire ce que l’on racontait, persuadée que quand les Américains se battaient quelque part, on avait les anges à nos côtés. C’est en lisant le livre de Jonathan Schell sur le village de Ben-Suc que j’ai pris conscience de ces atrocités. C’est à partir de là que je suis devenue militante. »

Jane Fonda n’est pas que militante, elle est aussi féministe. Un statut qui lui est venu lors de la préparation du film « Klute » d’Alan J. Pakula. Pour son personnage, elle a dû aller visiter une morgue où on lui a montré des centaines de photos de femmes battues à mort. Une fois encore, face à la réalité des choses, elle a pris conscience des réalités « J’étais horrifiée, j’ai pleuré de tristesse. Au moment du tournage, j’ai senti les larmes sortir de mon nez, de mes yeux, et je me suis dit : je suis en train de devenir féministe ».

Quant à ses rapports avec Hollywood, sa réponse est claire : « Hollywood est sans pitié pour votre âme. Mais j’ai toujours eu quelque chose à côté de ma carrière. Si j’avais pensé à ma carrière, je n’aurais jamais quitté l’Amérique pour vivre dans un grenier dans le Marais avec Vadim. Ce n’était pas un endroit très recherché à l’époque. Je n’ai pas le sentiment de faire partie de Hollywood. Je ne vais pas aux soirées. D’ailleurs, je ne suis pas invitée tout le temps. Le militantisme m’a donnée une vie ».

La Star aux cheveux gris et au tailleur assorti a séduit le public présent par son élégance mais aussi par son humour et sa gentillesse. Cette rencontre restera également dans les beaux souvenirs de cette 76è édition du Festival de Cannes.

0 commentaires

Nos sponsors