FESTIVAL DU FILM EUROPEEN DE VIRTON

Nov 5, 2021 | Cinema, Cinémas, Gaume, Festival, ACTUALITES, REPORTAGES, Festival, Virton | 0 commentaires

Info>>lux >> Thémes >> Cultures >> Cinémas >> FESTIVAL DU FILM EUROPEEN DE VIRTON

C’EST PARTI !

Thibaut Demeyer

André Cadet a le sourire !

André Cadet, le Président du Festival du Film européen de Virton, avait le sourire ce jeudi soir. Et pour cause, la 41é édition du Festival a bien lieu. C’est en compagnie de François Culot, le Maire de Virton, qu’André Cadet a donc inauguré cette 41é édition du Festival de Virton avec comme film d’ouverture « Inexorable » de Fabrice Du Weltz avec Benoît Poelvoorde, Mélanie Doutey et la jeune actrice Janaïna Halloy présente lors de cette soirée d’ouverture.

De g. à dte : Thomas Verkaeren, distributeur du film « Inexorable »; André Cadet, Président du Festival; Janaïna Halloy, actrice (c) TD

« Inexorable » est une avant-première qui ne sortira en Belgique qu’aux alentours du mois d’avril 2022 nous précise Thomas Verkaeren, de la société de distribution O’Brother. Quant à André Cadet, il prévient les spectateurs avant de lancer le film : « vous allez peut-être avoir peur, peut-être même que certaines scènes vont vous déranger mais il n’empêche que ce film est très bon et dommage que Fabrice Du Welz (ndlr déjà venu à Virton) n’a pas pu être présent car je me serais fait un plaisir de lui dire de vive voix ce que je pense de ce film. » Il est vrai que « Inexorable » est une œuvre forte nous plongeant dans une ambiance angoissante où la psychologie des personnages est écrite d’une manière admirable. « Inexorable » est également une leçon d’interprétation, que ce soit de la part de Mélanie Doutey ou de Benoit Poelvoorde magistral sans oublier la jeune actrice, aujourd’hui âgée de 13 ans mais seulement 11 ans lors du tournage, Janaïna Halloy, interprétant le rôle de la fille de Mélanie Doutey et Benoit Poelvoorde.  « C’est par le biais d’un casting où je me suis inscrite sur Internet que j’ai pu obtenir ce rôle » nous confie la jeune actrice avant d’ajouter : « J’ai déjà joué dans quelques courts-métrages mais je n’ai encore jamais suivi des cours de comédie ce que je devrais faire à mon avis car j’ai vraiment envie de faire ce métier ». Dans « Inexorable », il y a une scène particulièrement bluffante, une scène de danse que Janaïna Halloy interprète pour sa fête d’anniversaire : « c’est la scène la plus compliquée que j’ai tournée. J’ai bien dû la jouer une dizaine de fois et j’en suis ressortie épuisée mais heureuse d’avoir réussi à la faire. » Quoi qu’il en soit, à la vue de sa qualité d’interprétation, il se pourrait bien que Janaïna Halloy se retrouve un jour au-devant de la scène.   

Janaïna Halloy « J’ai vraiment envie de faire ce métier » - (c) Thibaut Demeyer
(c) Thibaut Demeyer

La 41é édition du Festival de Virton, avec une salle comble et en présence de fidèles, a donc bel et bien commencé, balayant dès lors les mauvais souvenirs de l’édition 2020 : « En réalité, il s’agit de la 42è édition car nous avons vécu une partie de la 41é édition. Nous avions presque fait toute la programmation, 20 films étaient déjà retenus et puis le 20 octobre, cela a été la douche froide avec la fermeture des salles » nous confie André Cadet. Fort d’une sélection comprenant pas moins de 16 avant-premières, l’édition 2021 est prête à vivre de grands moments même si : « Malheureusement, Joachim Lafosse vient de nous appeler pour nous dire qu’il ne pourra pas être présent ce dimanche car il a eu une opportunité d’aller faire un repérage à l’étranger pour son prochain film » nous confie, déçu et on le comprend, André Cadet. En revanche, la présence de Rachel Lang, la réalisatrice de l’excellent « Mon légionnaire », présenté à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes et lauréate du Bayard d’or du meilleur scénario et de la critique au dernier Festival de Namur, sera présente tout comme l’actrice Jo Deseure, remarquable dans « Une vie démente » qui sera présenté ce dimanche dans le cadre de la journée du cinéma belge. N’oublions pas non plus le réalisateur Xavier Diskeuve qui présentera son nouveau court-métrage « Tonton Maurice » en avant programme du film « Un Monde » de Laura Wandel.

Salle comble pour l’avant-première de « Inexorable » de Fabrice Du Welz. (c) Thibaut Demeyer

Comme le veut la tradition, à l’issue de la projection du film d’ouverture, le public est invité à une réception en l’hôtel de ville de Virton. Une occasion de partager un moment très convivial qui fait la bonne réputation du Festival de Virton.

Photos galerie (c) Brigitte Demeyer-Lepage

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This