Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Les charbonniers

Quelques toponymes de notre belle province du Luxembourg portent encore la trace de l’activité qui y était exercée par les charbonniers.

C’est notamment le cas de Ville-du-Bois, près de Vielsalm.

Les charbonniers, dont on ne parle presque jamais, eurent pourtant une très grande influence sur les activités sidérurgiques et commerciales de notre province.

Les charbonniers s’apprêtent à aller vendre leur production au début du siècle dernier (Copyright https://aouste-a-coeur.com/wp-content/uploads/2020/03/charbonnier-03-chargement.jpg).

Ces familles de nomades suivaient les bûcherons saisonniers dans les forêts et installaient leurs campements de huttes au plus profond de celles-ci, bien à l’écart des autres êtres humains.

Les charbonniers se mettent à table au début du XXème siècle (Copyright http://chris59132.canalblog.com/archives/2014/03/03/29348292.html).

Profondément liés au développement de l’image des sorcières et autres macrâles pendant le Moyen-Âge et les périodes suivantes, ces ouvriers forestiers restent emprunts d’un certain mystère.

Lorsque les bûcherons avaient abattu leur quota d’arbres destinés à la vente ou à la transformation, les charbonniers récupéraient le bois destiné à la charbonnière, ainsi que les déchets de bois, les branches et les souches restées dans le sol.

Vous savez d’ailleurs certainement qu’une souche est un « sart » en jargon forestier, comme dans le nom de « Sart », près de Bertrix, et que le « Cul des Sarts » (Province de Namur) était donc une voie sans issue perdue au milieu d’un champ de sarts.

Quelques sarts dans une clairière prête à être essartée (Copyright https://st2.depositphotos.com/3469789/8240/i/450/depositphotos_82404610-stock-photo-forest-after-deforestation.jpg).

De même, il fallait arracher les sarts, donc « essarter », avant de pouvoir défricher, une parcelle de bois ou de forêt abattue, afin de pouvoir façonner une prairie ou un champ. Pour les chanceux qui ne devaient pas le faire à la hache et à la pelle, il existait de petites charrues, les « butoirs », tractées par un cheval ou la famille du paysan, qui remplissaient bien ce rôle. Vous pouvez encore en voir traîner dans les broussailles,ou décorer les jardins de certaines maisons.

Un sart essarté (Copyright https://media.gerbeaud.net/2021/05/640/souche-sortie-de-terre.jpg).
Une charrue d’essartage, appelée un « butoir » (Copyright https://www.beljike.be/wp-content/uploads/2021/06/5crofig750.jpg).

Le défrichage était la deuxième phase de la préparation d’une prairie, et il consistait à enlever la friche, donc les broussailles, les arbustes, ce qui subsistait encore de l’humus gisant sur le sol et à reboucher les trous des sarts. Cette partie du travail reposait plutôt sur les exploitants des parcelles que sur les charbonniers, même si ceux-ci leur facilitait déjà beaucoup la tâche en prélevant beaucoup de cet humus.

Nous parlerons de la légende des sorcières, comme la Gustine Maka de Vielsalm, et de leur lien avec les charbonniers dans une prochaine chronique, aussi nous retournons au charbon pour parler de nos charbonniers.

La macrâle veille … (Copyright https://www.vielsalm.be/loisirs/tourisme/le-folklore/les-macralles).

Les huttes qu’ils construisaient au fin fond de la forêt étaient plutôt sommaires, car elles ne devaient subsister que quelques mois, et ils y dormaient peu.

Une hutte de charbonniers (Copyright https://espritdepays.com/gastronomie-terroirs-viticulture/produits-terroirs-perigord/la-chataigne-du-perigord/feuillardiers-du-perigord-limousin).

Pendant que Maman et les enfants trop jeunes pour charbonner cherchaient de quoi remplir la marmite, ou allaient récolter de la terre et de l’humus, Papa et les les enfants pubères se mettaient au travail.

Une famille de charbonniers au début du XXème siècle (Copyright https://www.dna.fr/culture-loisirs/2021/07/17/charles-schlosser-raconte-l-histoire-des-charbonniers).

Le charbonnage consiste à creuser une fosse qui sera remplie de rangées concentriques de tronçons d’arbres, de branchages, et de souches jusqu’à atteindre une certaine hauteur, qui dépend, bien sûr, du nombre d’ouvriers attelés à la tâche.

Un fourneau, afin d’allumer le feu destiné à la crémation du bois, sera réservé au centre de cette charbonniière, qui sera également dotée d’une cheminée afin de faire circuler l’air, puis de l’empêcher de sortir.

Une petite charbonnière sans fosse, dont on voit bien le fourneau et la cheminée (Copyright https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Reconstitution_d%27une_charbonni%C3%A8re_au_mus%C3%A9e_de_Salagon.jpg?uselang=fr).

Lorsque cela est réalisé, cet amoncellement de bois de chêne, de hêtre, de chataîgnier et de charme est recouvert de terre déjà brûlée, pour les installations de longue durée, de terre fraîche, de feuilles et d’humus. Seuls les canaux d’aération et la cheminée restent ouverts, tandis que le reste est hermétiquement enfermé dans sa coque de glaise.

Une charbonnière au début du XXème siècle en Belgique (Copyright https://ig.sillonbelge.be/i/0/0.07386/1×0.85228/d-20160413-G73QZP.jpg?auth=a737f).
Plan en coupe verticale d’une charbonnière (Copyright https://www.gennievre.net/wiki/images/d/d9/Charbonnier_meule.jpg?20131121140403).

Lorsque la charbonnière est couverte, les charbonniers allument un grand feu dans le fourneau au moyen de branches enflammées et de bois mal consummé par les opérations précédentes, puis le feu brûle pendant 48 heures au moins, et six jours au plus. Pendant ce temps, le charbonnier, juste à côté, surveille l’aération du foyer et l’herméticité de la coque de terre.

Un charbonnier au travail (Copyright https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kohlenmeiler_Hagen_2004.jpg?uselang=fr).
Un maquette de charbonnière avec la hutte du charbonnier et sa marmite (Copyright https://charbonniers.fr/wp-content/uploads/2017/08/1500916132.jpg).

Lorsque la fumée qui s’échappe des évents devenait bleue, le charbonnier savait que les bûches, et non pas les carottes, étaient cuites.

Lorsque la fumée devient blanche, il bouche toutes les aérations et recouvre à nouveau la charbonnière avec de la terre humide; Deux jours après, le charbon est prêt, mais il faut encore attendre deux autres jours pour qu’il refroidisse suffisament afin d’être récolté.

La charbonnière est alors ouverte et le charbon, arrosé, afin d’éteindre toutes les braises et d’éviter que l’incendie ne reprenne. Le charbonnier récolte ensuite le charbon à l’aide d’un grand rateau de fer, puis il l’entasse dans de grands paniers : les respes.

La récolte du charbon après la destruction de la charbonnière (Copyright https://www.mediardenne.net/le-charbonnier-mi-homme-mi-demon/).

Cela fait, le charbonnier ensache le charbon, donc il le place dans des sacs de transports, le charge sur sa cariole, si il en a les moyens, et part le vendre dans les agglomérations voisines.

Un heureux charbonnier (copyright https://www.histoire-en-questions.fr/dossier-histoire/metiers/metiers-campagne-charbonniers.html).

Pourquoi se donner autant de mal à brûler du bois afin de le changer en charbon, qui sera de toute façon brûlé ? Tout simplement parce que , contrairement aux dix gouvernements belges, le charbon est efficace et performant, pendant longtemps.

Il brûle mieux, plus longtemps, et permet d’atteindre des températures beaucoup plus hautes que le bois, ce qui accroît son utilité, ses rendements, et profite à tous ceux qui y contribuent. On est bien loin de l’exemple cité plus haut.

Une histoire à la belge … (Copyright https://www.humeurs.be/tag/alexander-de-croo/).

Ces qualités, dans le cadre de notre province du Luxembourg, sont parfaites pour l’industrie de la sidérurgie, ou pour se réchauffer pendant les rudes hivers ardennais.

La vie était rude : les charbonniers restaient cloîtrés dans la forêt avec leurs familles pendant plusieurs mois, mangeant chichement du gibier braconné ou des végétaux glanés par-ci par-là. Les enfants allaient rarement à l’école. Ces familles vivaient en micro-sociétés quasiment indépendantes, réunies autour de la maison d’un charbonnier plus ancien.

Cela dit, vous saurez les que les fameuses pâtes à la Carbonara sont, d’après une légende, faites à la « manière des charbonniers ».

Un plat de pâtes à la Carbonara (Copyright https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/carbonara).

Les hommes ne sortaient que pour aller dépenser une grande partie de leur paye de six mois au bistrot, ce qui se comprendrait aisément vu le travail réalisé dans un état de veille quasi permanent et un isolement presque total,

Leur travail et la difficulté d’accès aux puits et aux rivières ne leur permettait pas de conserver un état de propreté extrême, puisqu’on disait « on n’est jamais sali que par un charbonnier ». Les gens évitaient le moindre contact physiques avec ces familles noires de crasse, à la peau bronzée et fumée comme du bacon. Charbonner comportait beaucoup de risques de développer des maladies occulaires ou respiratoires, suite à l’ingestion de grandes quantités de gaz carbonique rejetées sous la forme de fumées.

Pour l’avoir fai moi-même pendant un projet d’archéologie expérimentale, je peux vous assurer qu’on crache ses poumons et que ça déssèche les yeux ! Comme quoi, fumer, c’est mauvais !

Néanmoins, Un kilogramme de bois fournit un kilogramme de charbon, donc il fallait énormément de bois pour répondre aux besoins industriels qui se dévelopèrent énormément par chez nous à partir de la période romaine. Par conséquent, le produit était rentable pour qui avait les moyen de le produire en grandes quantités.

Cela explique aussi, mais en partie, la déforestation que la forêt primitive qui couvrait le Luxembourg belge a connu depuis cette période, même si le Bois du Beneck en conserve encore un peu à Udange.

La déforestation en Amazonie ne doit rien aux charbonniers (Copyright https://mapecology.ma/wp-content/uploads/2019/06/Foret-Amazonienne-MAP-ECO-582×386.jpg).

Retrouvez cette chronique, et les autres, sur la page de Vivacité Luxembourg, sur la page d’Info-Lux, ou sur ma page facebook, Fabrice D-E B-A-C-K- E-R , ou sur les autres médias sociaux pour plus d‘informations.

Page Facebook de Fabrice : https://www.facebook.com/profile.php?id=100017807142373

Twitter de Fabrice : @Fab_De_Backer

Instagram de Fabrice : fabrice.de_backer

Tik Tok de Fabrice : https://www.tiktok.com/@fabrice_de_backer

Fabrice De Backer

0 commentaires

Nos sponsors