Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> ACTUALITES >> Musique >> Nouveau single >> Nouveau single > Léa Pochet > Destin

Léa Pochet : Une Voix de la Gaume qui Résonne sur la Scène Belge

Dans le paysage musical belge, certains artistes brillent par leur originalité et leur capacité à toucher le cœur des gens. Léa Pochet, une jeune artiste talentueuse de Gaume, Florenville, est de ceux-là. Révélée au grand public grâce à sa participation remarquée à « The Voice Belgique », Léa ne se contente pas de suivre les traces des autres. Elle forge son propre chemin, avec une musique qui oscille entre l’obscurité et la lumière, entre les profondeurs de l’âme et les éclats de la vie.

Léa Pochet se définit comme un projet musical aux tendances pop/rock, teinté de nuances sombres et lumineuses. Ses textes, écrits tant en français qu’en anglais, sont un miroir de la vie dans toute sa complexité. Ils parlent de descentes aux enfers, de moments de pure joie, et de tout ce qui se trouve entre les deux. Léa ne se laisse pas enfermer dans une case ; elle explore librement les recoins de l’âme humaine avec ses mélodies et ses mots.

Avec son piano et sa guitare, elle a déjà conquis de nombreuses scènes, que ce soit en solo, en duo, ou avec son groupe. De la première partie de BJ Scott à celle de Birdpen ou de Romain Humeau (EIFFEL), en passant par des festivals comme le Factory au Manège Fonck de Liège et des concours comme Imagine, Léa a prouvé qu’elle était une force avec laquelle il faut compter dans le monde de la musique belge.

Dans l’interview qui suit, Léa Pochet partage avec nous son parcours, ses inspirations, et ses aspirations. Elle nous invite dans son univers, où chaque chanson est une histoire, votre histoire.

*Les Inspirations Musicales de Léa Pochet* - Quels artistes ou genres musicaux ont influencé le style de Léa Pochet ?

            J’écoute de nombreux styles musicaux, passant de la pop à la folk, en faisant un détour par le rock. Je pourrais citer quelques noms comme Yungblud, Billie Eilish, Fauve, Orelsan, Pomme, Måneskin, Aurora, Daughter, Kaleo, Miley Cyrus, The Pretty Reckless ou encore Ghinzu. Je ne pense pas avoir un style prédominant qui aurait influencé la création de mon univers. Ce sont des heures et des heures d’écoute d’artistes pluriels qui m’ont permis d’enfin comprendre les sonorités qui me touchent le plus.

  • *Les Débuts de Sa Carrière* - Comment Léa Pochet a-t-elle commencé sa carrière musicale et quels ont été ses premiers pas dans le monde de la musique ?

            J’ai toujours aimé chanter. Quand j’étais en primaires, je rêvais d’être Hannah Montana, comme beaucoup d’enfants à l’époque. Ma mère m’a inscrite à l’Académie de musique de Bouillon dès mes 8 ans. Pendant une dizaine d’années, j’ai oscillé entre cours de solfège, de piano, de chant et de guitare. La musique ne m’a plus jamais quittée depuis lors et j’ai rapidement compris que je voulais en faire mon futur métier. A 16 ans, j’ai pu m’installer sur scène pour mon premier vrai concert. Tout a résonné comme une évidence : je découvrais l’endroit où je me sentais le mieux au monde et j’ai su que je voulais continuer la scène pour le restant de ma vie.

  • *L’Origine de l’Artiste* - D’où vient Léa Pochet et comment son lieu d’origine a-t-il influencé sa musique ?

            Je viens du petit village de Muno (Florenville). J’ai constamment vécu là-bas jusqu’à mes 18 ans, puis j’ai voyagé entre Namur et Bruxelles pour mes études universitaires, jusqu’à l’obtention de mon Master. A l’heure actuelle, je suis souvent à Liège. Je ne sais pas si mon lieu de vie a eu un réel impact sur ma musique, mais je suis heureuse d’avoir vécu dans une maison qui m’a permis de réaliser mes expériences musicales, malgré les hauts décibels réguliers.

Nouveau single > Léa Pochet > Destin

  • *L’Essence de « Destin »* - Quelle est l’histoire derrière la création de son single « Destin » et quel message souhaite-t-elle transmettre à travers cette chanson ?

            La composition est née dans mon kot bruxellois, entre deux instants de rédaction de mon Mémoire de Master.  Je me rappelle qu’il faisait très beau ce jour-là. Je me demandais ce que l’avenir allait me réserver après l’obtention de mon diplôme. J’avais peur. Je me suis posée toutes les questions possibles que l’angoisse du lendemain nous crée parfois. Destin illustre cette envie terrifiante de vivre quand notre passé est trop mouvant et que notre futur résonne toujours trop. A travers la chanson, j’espérais transmettre aux gens l’envie de se battre chaque jour pour ce qui nous tient le plus à cœur. Peut-être que tout semble effrayant au premier abord, mais certaines choses peuvent éclore si on y croit assez et qu’on se donne les moyens de les faire naître. A nous à écrire notre propre histoire..

  • *La Plume derrière la Musique* - Qui écrit les paroles des chansons de Léa Pochet et comment se déroule le processus de création des textes ?

J’ai toujours écrit l’entièreté de mes textes. Pendant des années, je suis restée cantonnée dans un registre anglophone où mon cruel manque de lexique pouvait me poser certaines limites créatives. Ce que je préfère dans l’anglais, c’est son côté mélodique, beaucoup moins « haché » qu’en français. J’ai cette impression que l’anglais nous apporte une finesse que le français n’a pas, ou du moins, cela sonne réellement différemment. Aujourd’hui, je me plais enfin à l’élaboration de paroles dans ma langue maternelle. J’y ai découvert un univers où tout est possible : il est tellement plus simple d’utiliser notre outil quotidien, après tout !  Néanmoins, il n’est pas toujours évident d’accepter de livrer une partie de soi, de son journal intime, au public qui comprend désormais directement l’essence de mes chansons. Avant, l’anglais me permettait de me cacher. Aujourd’hui, je me sens plus fragile que jamais et un peu plus robuste, paradoxalement.

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai un mode opératoire lorsque j’écris. En général, quelques (jeux de) mots me viennent en tête, puis je compose la suite autour de ce qui m’a traversé l’esprit. Un thème finit ensuite par se dessiner, il ne me reste plus qu’à peaufiner les phrases pour que tout y trouve son sens. Pomme, Orelsan et Fauve ont grandement contribué à mon inspiration et la façon dont j’aime poser mes maux sur le papier.

  • *Léa Pochet, Artiste et Musicienne* - Quels instruments Léa Pochet joue-t-elle et comment ceux-ci contribuent-ils à son style musical unique ?

Mes instruments principaux sont le piano et la guitare rythmique. Je tente désespérément d’apprendre des riffs de guitare électrique et un peu de basse, mais je dois dire que je ne suis pas assez assidue que pour espérer avoir un petit niveau un jour.

J’admire les artistes hybrides qui voguent à la frontière de plusieurs styles musicaux. L’authenticité des sons originels des instruments me fait vibrer, raison pour laquelle j’aime toujours m’entourer de musiciens à la batterie, basse, guitare et piano. Néanmoins, j’aspire de plus en plus à apporter des sons plus modernes dans mes nouvelles chansons, qui s’entremêlent aux vrais instruments. Destin est un mélange de production sur ordinateur pour obtenir certains sons de synthé et de faux violons ; ainsi que de réelles grattes qui renforcent la puissance des basses du morceau et accentuent les éléments moins organiques.

  • *Le Premier Grand Succès* - Quel a été le premier grand succès de Léa Pochet et comment a-t-il influencé sa carrière ?

A ma toute petite échelle, j’ai vécu de belles choses, sans que ce ne soit sensationnel. Je garde en tête de très beaux souvenirs, comme les premières parties de grands artistes tels que BJ Scott, Romain Humeau, Birdpen ou Johan Dupont.. J’ai également été coachée il y a quelques années par Rudy Lenners (ex batteur de Scorpions), je suis passée par The Voice en 2018.. Sans parler de succès, car je n’estime pas en avoir déjà connu, ma première petite fierté était due au concours  de compositions Imagine. J’avais 17 ans, je me suis retrouvée sur les planches de Flagey et du Botanique de Bruxelles, pour la finale belge. C’était galvanisant de se retrouver là, parmi des musiciens un peu plus âgés que moi qui avaient tout à m’apprendre. Chaque expérience m’a apporté de belles choses et a pu m’ouvrir certaines portes, j’ai hâte de découvrir les suivantes !

Nouveau single > Léa Pochet > Destin

*La Durée d’une Émotion* - Combien de temps dure le single « Destin » et comment cette durée contribue-t-elle à l’impact émotionnel de la chanson ?

Je pense qu’il n’y a pas de calcul savant à faire pour connaître la durée d’un morceau. A vrai dire, il s’auto détermine. Destin fait trois minutes, comme le font la plupart de mes nouvelles chansons, tandis que les précédentes duraient souvent presque le double de temps. J’aurais tendance à penser que les paroles ont peut-être plus de signification que le minutage d’un morceau en tant que tel : ai-je encore des choses à raconter ou l’histoire est-elle close ?

Nouveau single > Léa Pochet > Destin

*Le Lieu de Création* - Où le single « Destin » a-t-il été enregistré et pourquoi ce lieu a-t-il été choisi ?

La maquette est née dans mon kot, mais la version finale de Destin a été enregistrée en majeure partie dans un sous-sol d’une maison bruxelloise, où la magie opère. Le single n’aurait jamais pu naître sans l’aide de François Dediste, ingé son qui s’est occupé de l’enregistrement, du mixage et du mastering. Je lui ai toujours accordé une immense confiance, il a d’ailleurs produit bon nombre de mes morceaux. Je ne me voyais pas passer par quelqu’un d’autre pour ce nouveau projet. Il aura suffi d’un message et François était partant, pour mon plus grand bonheur ! Je suis très fière d’avoir collaboré avec lui là-dessus, cela me tenait à cœur.

*Un Clip Vidéo Unique* - Quelles sont les caractéristiques particulières du clip vidéo de « Destin » et comment reflètent-elles l’esprit de la chanson ?

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de produire un vrai clip pour Destin. Pour l’anecdote, j’ai filmé un plan séquence lors d’un coucher de soleil pendant un court voyage en Suisse. La pochette du single, quant à elle, a été prise à Paris, sur un banc de Montmartre en pleine nuit. J’aime bien les visuels apocalyptiques qui laissent aussi place à l’espoir. Je trouvais que cela pouvait être intéressant d’y afficher les paroles pour que le texte prenne davantage de sens à la première écoute.

Nouveau single > Léa Pochet > Destin > Vidéo

*Rêves de Collaboration* - Avec quel artiste Léa Pochet rêverait-elle de collaborer et pourquoi ?

C’est très difficile de n’en choisir qu’un.e ahah. Mes idoles absolues sont Billie Eilish, Måneskin et Yungblud. Je les trouve toutes et tous fascinant.e.s, avec un univers assez sombre qui laisse transparaître la lumière. Ils ont une énergie débordante et une hargne que j’admire. Ils n’ont aucune limite. De la pop au rock, tout leur est accessible, je trouve ça génial. Du côté de la scène francophone, si Orelsan tombe sur un de mes singles par le plus grand des hasards, qu’il n’hésite pas à me contacter pour un feat !

Nouveau single > Léa Pochet > Destin

*Sources d’Inspiration* - Quelles sont les principales sources d’inspiration de Léa Pochet pour ses chansons ?

            Je puise mes inspirations dans mes propres névroses. Je me laisse bercer par mille rêves qui m’étouffent à force de m’enlacer au quotidien. J’écris sur la difficulté de trouver sa petite place dans le monde, sur la (non) confiance en soi, sur les angoisses qui nous rongent et sur le cœur brisé. Par contre, il n’y a pas de pluie sans soleil. Mes chansons reflètent aussi les espoirs et les rêves qu’on convoite, ce qu’on souhaite au plus profond de nous-même. Mes chansons me servent de thérapie, d’une certaine façon, elles forment un journal intime sonore aux sentiments exacerbés.

Nouveau single > Léa Pochet > Destin > Photos

*Le Processus Créatif de Léa Pochet* - Comment Léa Pochet décrit-elle son processus créatif et comment cela influence-t-il sa musique ?

Quand des émotions fortes me traversent la tête, j’ai besoin de travailler directement et graver ce à quoi je pense. De là naissent des chansons qui finissent dans des tiroirs, quand d’autres terminent leur chemin en ligne et sur scène, là où tout commence. Je prends une guitare, me mets au piano ou devant mon ordinateur et j’improvise des paroles et mélodies jusqu’à ce que je trouve un gimmick que j’apprécie.

*Le Message à son Public* - Quel message Léa Pochet souhaite-t-elle transmettre à son public à travers sa musique ?

En abordant les thématiques d’espoir et de santé mentale, j’espère permettre aux gens qui écoutent ma musique d’y trouver leur exutoire. Leur prouver qu’ils ne sont pas seuls, qu’il n’y a pas de honte à avoir des moments de fragilité et que nous sommes nombreux dans ce cas. Rien n’est fatal, tout peut toujours changer et devenir plus beau, même si chaque seconde semble éprouvante lors de certaines périodes de notre vie. J’aimerais que mes chansons soient un remède aux jours maussades. Que tout le monde puisse chanter en chœurs ce qui les oppresse, pour se sentir plus léger à la dernière note. Je souhaite aux auditeurs de trouver une échappatoire dans la musique, tout comme elle a pu me sauver à maintes reprises.

*L’Évolution Artistique* - Comment la musique de Léa Pochet a-t-elle évolué depuis ses débuts et quels sont ses projets futurs ?

Les personnes qui ont connu la musique de mes 16 ans pourront toutes dire qu’il y a eu un sacré tournant dans mon style musical. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus tournée vers des morceaux pop/rock, majoritairement en français. Je ne délaisserai jamais l’anglais pour autant, mais j’ai trouvé une nouvelle façon de m’amuser. Les sonorités sont plus actuelles qu’auparavant. L’une de mes premières chansons n’avait même pas de couplet à proprement parler. Aujourd’hui, la plupart des structures de mes morceaux sont plus classiques.

En ce qui concerne les prochains mois : j’aimerais réaliser de futurs singles et trouver des dates de concerts. Je suis actuellement en train de préparer des arrangements pour les futurs morceaux que je rêve de finaliser en studio. J’espère que l’avenir me réservera de belles choses et je vais travailler encore et encore pour tenter de toucher les étoiles.

Nouveau single > Léa Pochet > Destin > Photos

Infos Musique

0 commentaires