Logo info Brabant Wallon

KALIKA > 1er ALBUM

Mai 8, 2023 | ACTUALITES, France, Mai, Nouveau EP, Nouveau single, Nouvel album | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Musique >> Nouvel album >> KALIKA > 1er ALBUM

la guerrière pop kalika gang qui secoue la scène française nous livre un message d’acceptation de soi avec Superficielle » qui annonce son 1er album « Adieux les monstres » le 5 mai !

A PROPOS DE CE NOUVEAU CLIP

Vous entendez ce bruit ? Ce mélange explosif de sonorités électroniques et d’hyper pop ? KALIKA dévoile Superficielle, un nouveau titre tiré de son premier album « Adieu les monstres », disponible le 5 mai. Avec Superficielle, l’artiste revient en adolescence avec un single hyper séduisant où elle nous partage un message de bienveillance et d’acceptation. Elle y parle d’adolescence, de harcèlement et d’amitiés toxiques : On te dit souvent que t’es belle / Mais ne deviens jamais superficielle / Avant de te brûler les ailes / Mets donc à l’abri toute ta cervelle / Oh devant toi il harcèle / Tu rigoles mais au fond tu te sens laide. Avec Superficielle affirme l’évolution de KALIKA vers des sons encore plus pop, à la production léchée. 

A PROPOS DE KALIKA GANG

1er ALBUM > KALIKA GANG

KALIKA sait ce qu’elle veut. Un caractère sincère et déterminé qu’elle tient de sa grand-mère avec qui, enfant, elle sillonne les marchés dans une caravane. Ensuite, à l’âge de 17 ans, elle se classe deuxième à la Nouvelle Star puis embraye à Nancy avec la MAI, axée sur les musiques actuelles. Puis, elle complète sa formation par une école de jazz parisienne qu’elle lâche vite. En effet, elle préfère écrire les morceaux qui tournoient dans son esprit. Mais ce qu’elle aime KALIKA, c’est la vérité de la scène. Admiratrice de Billie Eillish dont elle a repris Ilomilo en français, KALIKA cite abondamment l’ovni pop-rap Michel. Elle a d’ailleurs fait appel à l’un de ses clippeurs, Mohamed Chabane, aperçu – aussi- chez Lomepal, pour le clip bourré d’humour de son premier single, L’Été est mort.  
 
Fan de Dalida, KALIKA assume son amour du kitsch, celui qui a bercé son enfance. « J’aime le populaire. Ce qui est sur le fil, sur la bascule, presque de mauvais goût. »  KALIKA a la transparence salutaire, de celle qui amène une nouvelle génération de chanteuses à parler de sexe avec la même crudité que leurs homologues masculins, brisant (enfin) les clichés de douceur et de docilité encore trop souvent accolés au féminin. Tirant son surnom de Sara-la-Kali, sainte vénérée par la communauté des Gitans de Sainte-Marie-de-la-Mer comme de Kali, déesse indienne de la destruction et de la reconstruction, cette Catherine Ringer des temps modernes tape de la voix, le regard crépitant de rage mais le sourire barrant son doux visage. Ses hymnes, elle veut les partager, et à plein.

1er ALBUM > KALIKA GANG

DÉCOUVREZ D’AUTRES NOUVEAUX ALBUMS

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors