Logo info Brabant Wallon

Achetez un kebab et faites-vous rembourser !

Mai 14, 2021 | Arlon, Snack | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Foret d'Anlier >> Arlon >> Achetez un kebab et faites-vous rembourser !

Bienvenue « Chez Tîtî », le Kebab d’Arlon qui vous nourrit et vous donne le sourire. Nous rencontrons aujourd’hui Adar, le gérant de celui-ci.

Kebab d’Arlon

Kebab d’Arlon

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Adar Akadogan, j’ai 26 ans et je suis gérant de « chez titi », un restaurant/snack. Je fais la cuisine et je sers le client. J’ai fait des études dans l’Horeca durant trois ans et aujourd’hui je fais dans le kebab. Ah oui, et je suis d’origine Kurde vivant en Belgique et ayant grandis aux Pays-Bas.

Comment êtes-vous devenus cuisinier ?

J’ai toujours travaillé dans l’Horeca depuis jeune. J’étais dans les cuisines depuis 12 ans. Je suis quelqu’un de très pratique et je sais comment parler avec les gens. Le stress, tout ce qui est de l’Horeca j’y suis habitué, ce n’est pas nouveau pour moi.

Où avez-vous appris ?

J’ai grandi au Pays-Bas. Puis quand j’avais 17, j’ai appris à travailler en restaurant classique et en même temps dans une pizzeria. J’ai appris beaucoup là-bas, j’ai gagné en expérience. C’est différent mais tout ce que je dois savoir c’est que j’aime mon boulot et mon équipe.

Kebab d’Arlon

Kebab d’Arlon

En parlant de votre équipe, qui est-elle ?

Nous sommes 4 seulement. Mahmoud, Papa, l’autre Mahmoud et moi. C’est familial, on aime parler avec les gens. On ne veut pas se contenter à du service de kebab. Et on a du très bon café aussi (rire)

Le meilleur chez Tîtî ?

Kebab viande, poulet. Les kebabs sont différents des snacks que l’on peut retrouver partout. Il y a la préparation qui est différente, le timing et puis le pain. Il doit être croustillant. Mais comme beaucoup, on ne se contente pas de couper et de donner. Il y a beaucoup de choses derrière.

Concernant ce qu’il y a derrière, vous avez la préparation. Expliquez-moi comment cela se passe chez Tîtî

Kebab d’Arlon

Kebab d’Arlon

Tout d’abord, nous avons les dürüm, du pain fin comme des galettes et puis nous avons le pain classique turque, croustillant. Ça c’est le kebab. La viande est coupée à la main puis installée dans le pain de votre choix. Nous ajoutons un peu de légumes préparés tous les jours, et chez nous, on y introduit même de la salade de persil. Puis selon la tradition, on ne met pas de sauce car la viande fait tout le goût. Mais bon… j’ai remarqué qu’en Belgique on aime bien la sauce, on l’adore même ! Alors nous en avons pleins rien que pour vous. Sinon pas de bière avec le kebab, on la garde plutôt pour le soir dans le canapé (rires). On a aussi un menu pour les étudiants le midi et une boisson spéciale de chez nous, c’est le Ayran. Une boisson rafraichissante composée de yaourt d’eau, selon le goût et de sel. C’est très bon à boire quand il fait chaud ici, tu peux même le faire à la maison. Tu secoues et tu dégustes.

Votre plat favori :

Le kebab

Quelles sont vos motivations au quotidien ?

Déjà, le kebab c’est la santé. Le fait d’être actif, t’es occupé avec quelque chose, tu bouges. Puis tous les jours c’est comme un challenge, faire plaisir au client, faire du bon travail, c’est ça que j’aime.

Les qualités pour être chef de cuisine ? 

La passion, plus que ça t’as pas besoin. Tout le monde doit apprendre mais après, si t’as la passion tu as tout.

Une anecdote dans votre métier ?

Une fois il y a un monsieur super gentil mais bon on voyait qu’il avait un peu bu. J’étais occupé à raconter une petite histoire et sans faire attention j’entends l’appareil a carte. Je me suis tourné et je vois le monsieur qui a pris la machine et essayait de payer lui-même, il a mis 312 euros au lieu de 10 ! C’était drôle sur le coup et on lui a remboursé les 302 euros.

Kebab d’Arlon

Kebab d’Arlon

Comment le kebab est entré dans votre vie :

Bah déjà mon père travaille depuis des années dans le kebab. Et moi j’aimais l’Horeca, ça me plaisait. Alors j’ai voulu voir ce que c’était et je suis venu aider papa.

Est-ce difficile de se faire une place par rapport aux autres ?

Non. Il y a d’autre kebab évidemment, 8 sur Arlon. Mais ça ne nous dérange pas. Justement quand ils ont ouvert deux kebabs à côté, nous on a eu encore plus de travail, ça nous a vraiment étonnés !

Ce qui vous fait rêver dans ce métier ?

Quand Mahmoud fait des cœurs avec les sauces ! (rires) Sinon, juste les bons moments au travail, avoir toujours nos clients contents. Et dans le futur, ce serait bien d’avoir toujours du bon travail, propre et des gens contents, une bonne équipe SANS coronavirus.

Ce que personne ne sait : 

Je dirais que ce n’est pas si facile de faire de l’HoReCa. Pas forcément en tant que kebab mais c’est toujours très stressant, peu importe les villes, les pays. Ce n’est pas un travail de 09h à 17h. On n’a pas le temps de faire autre chose, alors c’est difficile de respirer parfois, de se vider la tête. C’est pourquoi c’est bon d’être en vacances, de se vider la tête et se détendre. Mais après on revient et on continue parce que si on est là c’est qu’on aime notre métier, on aime le mouvement. Et heureusement, j’ai une bonne équipe et bien sûre, de bons clients.

Vous travaillez avec votre père, pas trop compliqué la frontière famille-travail ?

Le travail je le respecte, donc le travail c’est le travail. On est collègue Chez Tîtî, puis on sort et c’est de nouveau papa. Puis j’essaie de faire de mon mieux. A côté de ça, chez nous c’est plutôt familial, le client il vient avec des émotions. Parfois il pleure, parfois il rigole mais on essaye qu’il ressorte avec le sourire. C’est ça qui est important, les gens ils ne viennent pas que pour manger, ça ne s’arrête pas à ça. Ils cherchent à prendre du bon temps et nous on essaye d’être là pour eux. Chez nous c’est tous les âges. On les voit comme des clients mais les gens ils sont bien, on essaye de les mettre à l’aise, on leur donne la possibilité. On dit toujours « fais comme chez toi mais n’oublie pas que t’es chez moi » (rires).

Maureen Bertrand

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots clés :

Infos >> Partenaires

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This