Logo info Brabant Wallon

AMNEVILLE > CONCERT > PATRICK BRUEL > PHOTOS

Mar 31, 2024 | ACTUALITES, Amnéville, Concerts, France, Grand-Est, Photos de concerts

Info>>lux >> ACTUALITES >> AMNEVILLE > CONCERT > PATRICK BRUEL > PHOTOS

Concert de Patrick Bruel au Galaxie d’Amnéville

BRUEL AMNEVILLE en Photos

Deux heures quarante d’un show mené tambour battant : le concert de Patrick Bruel a été sans répit pour ses fans samedi soir, dans la salle du Galaxie à Amnéville en photos. D’autant que les spectateurs ont passé la soirée debout, pendant la quasi-totalité des 32 chansons que le chanteur avait choisi d’interpréter.

Trente ans de carrière

L’idole de plusieurs générations a passé en revue plus de trente ans de carrière, n’oubliant pas de remercier le public. Sa nouvelle tournée est l’une de ses plus engagées. Et son show est l’un de ses plus puissants visuellement et musicalement, avec un ensemble d’écrans géants en arcs de cercle et une formation serrée de quatre musiciens aux allures de groupe rock. Accompagné de ses musiciens ou seul au piano, Patrick Bruel a alterné entre ses classiques : « Place des grands hommes », « Alors regarde », « Qui a le droit », « J’te l’dis quand même », « Au café des délices » ou « Tout s’efface » et les nouveaux titres : »La chance de pas », « Danse pour moi » ou encore « Pas eu le temps ». Il a même transformé le parterre du Galaxie en une immense salle de bal avec « Mon amant de Saint-Jean ». Dès les premières notes, l’enthousiasme et l’émotion ont embrasé le public, le transportant dans son univers où les chansons résonnent toujours avec force et émotion. Des dizaines de tubes sont descendus sur la scène avant qu’il n’apparaisse dans une brume bleutée. La température monte de plus en plus. « Encore une fois » sera la première chanson de son tour de chant. La voix de Patrick chauffe la foule, mais c’est tranquillement et sûrement que le show commence.

Une scénographie incroyable

Dès lors, il attaque avec le titre « Bouge » et il n’en fallait pas plus pour que toute la salle se lève. Alors quand il entame les premières paroles de « Alors regarde », c’est en chœur que tout le public le rejoint…Ensuite vient « Au café des délices », le décor du bateau dans lequel il est arrivé se change en décor des Mille et une nuits, et le public se met à danser et à se déhancher sur cet air oriental. Et c’est là qu’il donne « Danse pour moi », mais tout le monde dansait déjà.

Un chanteur engagé

Puis l’ambiance devient plus grave : « Pourquoi ne pas y croire ? ». L’artiste veut encore croire en la paix. Sa position est claire : il défend une réconciliation de l’Etat juif avec la Palestine, comme c’était déjà le cas en 2004.

Pour rappel, une vidéo du concert pour la paix qu’il avait organisé à l’Opéra de Versailles : un pianiste israélien et un pianiste palestinien avaient joué un quatre mains sous les yeux de Simone Veil. La paix, Patrick Bruel veut vraiment y croire encore et c’est tout naturellement que la transition s’est faite avec un autre trio plus récent.

BRUEL CONCERT AMNEVILLE

En 2015, en réaction aux lourds attentats ayant frappé la France, il avait réuni Idan Raichel et Youness El Guezouli : le moment était empreint d’émotion, de tristesse et d’espoir. « Pourquoi ne pas y croire ? » Des paroles qui prennent d’autant plus de sens lorsqu’elles sont chantées par un Français, un Marocain et un Israélien qui ont décidé d’unir leurs voix pour ne faire passer qu’un seul et même message : celui de la paix.

Un moment émouvant a été aussi celui de son voyage avec sa mère sur sa terre natale : l’Algérie.

L’appartement new-yorkais

Après cette première partie où Patrick Bruel insiste sur le fait que l’on ne doit pas oublier et que l’on peut croire encore à la paix, c’est dans un décor tout différent que la suite de l’histoire continue. On est en plein New York, dans son appartement de rêve avec mur en briques, cheminée et bibliothèque XXL. Les effets spéciaux sont tout aussi extraordinaires et magiques, tout comme le piano qui apparaît dans l’écran à moins que ce ne soit sur la scène ? L’effet est incroyable. Il est assis au fond de la scène avec une guitare.

BRUEL AMNEVILLE

Là, il enchaîne quelques titres « L’appart », « Décalé », « Tout s’efface ». Avec « Marre de cette nana-là », toute la salle est à nouveau debout. Il nous raconte sa période Covid, le confinement qui l’a amené à renouer avec les livres et l’histoire et c’est avec beaucoup d’émotion qu’il nous lit la lettre de Missak Manouchian (un militant et poète arménien immigré en France). Manouchian avait écrit cette lettre à son épouse Melinee quelques heures avant de mourir fusillé. Cette lettre Patrick l’avait déjà lue une première fois au Panthéon. Quel meilleur enchaînement donc pour arriver à « Place des grands hommes » !

Des mots forts

Sur scène, il y a plusieurs Patrick et chacun a un message fort et après la guerre et le Covid, c’est au harcèlement qu’il s’attaque avec le titre « Maux d’enfants » qui émeut tout particulièrement, car à la fin, il cite les noms de tous les enfants qui ont eu ce geste malheureux de désespoir.

BRUEL AMNEVILLE

Un duo avec Ycare

Lorsqu’il annonce la chanson « Origami », il prévient le public : « Ycare n’est pas là ! Peut-être que vous pouvez faire sa partie ? » et le public a rempli son contrat .

Bain de foule

En plein milieu du concert, il s’offre un gigantesque bain de foule traversant les allées pour se rendre sur une petite plate-forme où l’attend son piano pour chanter avec son public tout autour de lui « Pour la vie », « Le fil » sur la relation père-fils, puis retour sur la grande scène. « Casser la voix. » Ça sent la fin, c’est un rituel ! Retour en coulisses et dernier tour de chant avec « Je l’ai fait cent fois. On reviendra cent fois » et « J’te le dis quand même ». La relation avec le public est fusionnelle, les portables ont remplacé les briquets, mais le public chante toujours les paroles.

Patrick BRUEL AMNEVILLE en photos

Rendez-vous prochainement

En fin de concert, Patrick Bruel n’a pas oublié de donner rendez-vous à ses fans lorrains à Nancy et à la Rockhal au Luxembourg. Même jour, même heure, mêmes pommes…Sa tournée est presque complète et il se sent chanceux d’avoir un public loyal qui le soutient à chaque étape. Il est étonné de voir des fans de tous âges, même des enfants de seulement 3 ans, assister à ses concerts. Il a même demandé à ces tout-petits s’ils étaient venus de leur plein gré. La réponse est « oui » et ils connaissent « Stand up ». Patrick Bruel a exprimé sa gratitude envers son public pour sa diversité et son engagement, soulignant que sa musique parvient à rassembler les différentes générations.

BRUEL AMNEVILLE

Patrick et Sarah

Infolux, a eu l’honneur d’accompagner Sarah pour filmer sa rencontre avec le chanteur. Sarah est une fan de Patrick Bruel depuis les débuts. Après avoir combattu le cancer pendant six ans, elle a récemment connu une amélioration de son état de santé. Lors de leur rencontre, Patrick a été touché de constater que les cheveux de Sarah avaient repoussé, une marque de son combat et de sa résilience face à la maladie. Cette rencontre restera gravée dans les souvenirs de Sarah, un moment empreint d’émotion et de soutien.

Journaliste : Nadia Hamama

Photographe : 2 La X Photographie

Photos du concert de Patrick Bruel

Infos Concerts

0 commentaires

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Nos sponsors