Logo info Brabant Wallon

Cosplay > Lili Cosplay > Interview

Mai 23, 2023 | Charleroi, Cosplay, Cosplay Rubrique, Hainaut, Interview, PORTRAITS

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Hainaut >> Charleroi >> Cosplay > Lili Cosplay > Interview



Parle-nous un peu de toi !


Bonjour, je m’appelle Aurélie. Je suis de Belgique, près de Charleroi et j’ai 33 ans. Oui, je sais, tout le monde me dit que je ne les fais pas (rire).
J’ai commencé le cosplay en 2015 grâce à un ami qui un jour m’a appelé. C’est ce petit coup de fil qui a changé ma vie.


Après le coup de fil, mon compagnon m’explique que notre ami A. nous invite à aller à la made in Asia. Intriguée, je lui ai demandé ce que c’était. Ce sont des personnes « déguisées » dans différents univers regroupés dans une convention.


J’ai toujours été attirée par les costumes, porter des vêtements de styles différents ou être dans un thème spécifique. Par exemple : il y avait un café restaurant avec le thème oriental. Je m’y suis prêtée aux jeux et j’ai acheté les accessoires ; petit top avec de jolies pièces dessus.
J’avais mis une jupe agrémentée d’un foulard doré qui faisait du bruit, c’était génial de pouvoir être son propre personnage. D’où l’envie de faire du cosplay.

La convention se déroulait deux semaines plus tard. J’ai réalisé mon tout premier cosplay en 1 semaine et demie : celui de chii de Chobit, dessin animé de mon enfance.


Pour réaliser ce cosplay, j’ai tout simplement suivi un tutoriel sur YouTube. Aillant fait des études en couture, ce fut plus facile à réaliser, même si parfois, je tombais sur un os.


Le jour de la convention, cosplayée en chii, j’étais surprise de voir que beaucoup de personnes étaient aussi en cosplay. Il y avait de tout univers confondu. Après quelques heures passées dans la convention, j’ai eu une dizaine de personnes qui m’ont pris en photo et à cette époque-là, je n’étais pas du tout à l’aise… on m’a complimenté et posé des questions sur la conception du cosplay. Ils étaient très étonnés qu’en 1 semaine et demie, j’ai réussi à concevoir mon cosplay. J’en étais tellement fière, que mon envie de créer d’autre cosplay et de perfectionner la couture a continué. Le début d’une belle aventure.



Le second cosplay a été Serah Farron de final fantasy XIII.

Le défi était de réaliser un arc à flèche. J’ai voulu le réaliser en worbla : pour celles et ceux qui se demandent ce que c’est, c’est une feuille de couleur brune de toutes tailles, thermoplastique, modulable grâce à la chaleur et qui durci en refroidissant. Ce fut une galère sans nom pour une première fois avec le worbla mais assez cool de voir qu’il prenait forme tout doucement.


Une astuce pour les chaussures : j’ai pris une vieille paire où j’ai coupé et collé avec de la colle chaude des tissus blancs / rose par-dessus les chaussures.

Pour le top, j’ai repris le gabarit d’un de mes tops, puis coupé et cousu le tout en mettant une tirette sur le côté, car j’ai tout de suite réalisé que je n’avais pas pris de tissus extensibles.



Où trouves-tu ton inspiration pour réaliser tes armures incroyables ?
Ma première inspiration cosplay a été Kinpatsu. J’ai tenté en 2017 de créé une armure en worbla. A cette époque-là, la mousse Eva n’existait qu’en épaisseur fine.
L’armure ci-dessous est celle de Erza Scarlette de Fairy Tail. C’est froid sur la peau et c’est assez inconfortable à porter. Ce fût une mauvaise idée de matière à utiliser, ainsi que la frigolite pour les épaulettes.


Le cosplay qui a suivi est celui du Zinogre, de Monster Hunter World, inspiré par Kamui cosplay. Je ne suis pas une grande joueuse de ce jeu mais j’ai joué au tout premier en anglais sur PSP. J’ai fait mon Zinogre en environ 500 h, que j’ai reproduit grâce aux tutos sur YouTube.

J’ai reproduit la méthode pour Nova de Starcraft réalisé en 230h. Mon Zinogre s’est tellement fait remarquer pour sa première sortie à la Man.ga.mes, qu’une équipe de radio « Open World » m’a invité à leur émission.
Je craque facilement sur de belles armures !

Je trouve qu’avec la mousse Eva il y a beaucoup de façon de la retravailler : on peut la poncer, la graver, lui donner des coups de combat. Je trouve ça plus agréable à travailler comme matière.


Un dernier mot pour la fin ?


Je remercie tout particulièrement mon compagnon qui m’aide dans ma passion du cosplay. Il m’accompagne dans toutes les conventions, m’aide à m’habiller et bien sûr porter mes caisses (rire). C’est lui-même qui a voulu se lancer dans la technique des leds, ce qu’il a appris sur le tas. Il a pu comprendre le fonctionnement des leds de Zinogre puis des dreds de Nova.


Mon petit mot pour la fin :
N’ayez pas peur de faire du cosplay ! Si vous ne vous lancez pas, vous allez le regretter. Vous allez tellement vous amuser !
Si vous aimez les mangas, les animes, jeux vidéo, vous allez adorer porter le costume, se prendre au jeu d’être le personnage qu’on incarne.
En convention, il y a toujours des groupes du même univers que le vôtre et vous faites ainsi de belles rencontres.
Et surtout, amusez-vous !!!


Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux :

  • lili_cosplay sur Instagram
  • Lili cosplay sur Facebook
  • Lili cosplay sur YouTube
  • Lili_cosplay sur patreon
  • Interview à la radio : Open world radio 88.1 Facebook

Interivew de Li Jiane

Infos Cosplay

0 commentaires