Logo info Brabant Wallon

Namur a été mis à l’honneur pour cette 38è édition du FIFF

Ce vendredi soir, a eu lieu la remise des prix et des Bayards de la 38è édition du Festival International du Film Francophone de Namur. Thibaut Demeyer et Brigitte Lepage.

Douze films étaient en lice pour le Bayard d’or. La Présidente du jury officiel, l’actrice Mélanie Doutey, a insisté sur le fait que le jury avait, à l’unanimité, choisi d’attribuer le Bayard d’or à Paloma Sermon-Daï pour son film « Il pleut dans la maison » qui, en même temps, a décroché le prix d’interprétation pour Purdey Lombet et Mackenzy Lombet. On peut dès lors dire que ce drame familial est le grand vainqueur de l’édition 2023.

Au centre la réalisatrice Paloma Sermon-Daï. A ses côtés l’actrice Purdey Lombet et l’acteur Mackenzy Lombert. Bayard d’or du meilleur film et prix d’interprétation. (c) Brigitte Lepage

« Le Procès Goldman » de Cédric Kahn suit de très près avec le Prix spécial du jury et le Bayard de la meilleure photographie. Plus surprenant est le Bayard du meilleur scénario attribué au film d’animation « Linda veut du poulet ! » de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach alors que le Prix Agnès s’en est allé à Rosine Mbakam pour la co-production belgo-camerounaise « Mambar Pierrette ».

Au niveau de la compétition « première œuvre longs métrages », le Bayard de la meilleure première œuvre a été fort logiquement attribué à « Richelieu » une co-production franco-canadienne de Pier-Philippe Chevigny. Présenté en compétition au dernier Festival de Cannes, « Banel et Adama » de Ramata-Toulaye Sy a décroché le Prix découverte et le Prix Agnès. Quant à l’actrice française Jeanne Balibar, elle retourne à Paris avec le prix mérité de la meilleure interprétation grâce à son rôle dans « Laissez-moi » de Maxime Rappaz.

Le Festival de Namur c’est aussi un jury jeune appelé « jury junior » constitué de 7 jeunes belges de douze à treize ans qui ont pour tâche d’attribuer leur prix parmi une sélection définie par le Comité de programmation. C’est l’œuvre de Nora El Hourch intitulé « HLM Pussy » qui remporte le prix du jury junior.

Quant au réalisateur namurois Bernard Bellefroid, il a été récompensé à deux reprises grâce à son documentaire « Une des mille collines » qui obtient le prix de la critique et du public documentaire belge alors que Yolande Moreau s’est vu attribuer, par l’intermédiaire de sa fille, le prix du public long métrage de fiction pour « La fiancée du poète ».

La RTBF a également remis un prix. Celui-ci a été décerné à un long métrage programmé dans le cadre des sections compétition officielle/compétition 1er œuvre/FIFF première/FIFF en famille. C’est le film d’Arnaud des Pallières « Captives » avec Mélanie Thierry, Josianne Balasko et Carole Bouquet qui a obtenu ce prix alors que celui de BeTv s’en est allé à « Le Procès Goldman » de Cédric Kahn.

A noter que cette année, la sélection était d’une grande qualité quelle que soit la catégorie. Dès lors, saluons le travail des différents jury dont la tâche a été bien plus compliquée que ce que l’on pourrait imaginer car il n’est jamais simple de départager des œuvres de grandes qualités.

0 commentaires

[forminator_form id="1418107"]

Nos sponsors