Programme cinéma de la Province du Luxembourg et du Luxembourg

Oct 20, 2021 |  Bastogne, Arlon, Cinema, Cinémas, Libramont-Chevigny, Province de Luxembourg, Luxembourg, ACTUALITES, Octobre | 0 commentaires

Info>>lux >> Thémes >> Cultures >> Cinémas >> Programme cinéma de la Province du Luxembourg et du Luxembourg

Semaine du 20 au 27 octobre 2021

Thibaut Demeyer

Accrochez-vous, Halloween est de retour !

Les cinéphiles retrouveront le sourire cette semaine avec deux œuvres importantes et de qualité que son « Annette » de Léo Carax et « Les Intranquilles » de Joachim Lafosse. La famille n’est pas oubliée non plus grâce au retour du Petit Nicolas, les amateurs de films d’épouvante pourront à nous trembler devant le XIIè opus de la série « Halloween » et Cécile de France retrouve le film en costume après « Mademoiselle De Joncquière » grâce à Xavier Giannoli et « Les Illusions perdues ».

PROGRAMMATION PROVINCE DE Luxembourg

« Les Intranquilles » drame de Joachim Lafosse avec Leïla Bekhti, Damien Bonnard, Patrick Ducamp – Voir « A l’affiche et déjà vu pour vous ! »

« Annette » comédie musicale, romance, drame de Leos Carax avec Marillon Cotillard, Adam Driver, Simon Helberg. – Voir « A l’affiche et déjà vu pour vous ! »

**********

« Halloween Kills » épouvante, horreur de David Gorden Green avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Andi Matichak

Le Pitch : Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allyson viennent d’abandonner le monstre au célèbre masque, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours. Mais Michael Myers parvient à s’extirper du piège où Laurie l’avait enfermé et son bain de sang rituel recommence. Surmontant sa douleur pour se préparer à l’affronter encore une fois, elle va inspirer la ville entière qui décide de l’imiter et de se soulever pour exterminer ce fléau indestructible. Les trois générations de femmes vont s’associer à une poignée de survivants du premier massacre, et prennent les choses en main en formant une milice organisée autour de la chasse et la destruction du monstre une fois pour toutes. Le mal meurt cette nuit.

Commentaires : pas très original ce film qui n’est jamais que le 12ème Halloween de l’histoire. D’un autre côté, pourquoi changer une équipe qui gagne beaucoup, beaucoup d’argent ? Dès lors, nous sommes plus dans le dollar que dans l’art. A noter que « Halloween Kills » a été présenté à la dernière Mostra de Venise !

Copyright © 2021 Universal Studios. All Rights Reserved.

« Ron débloque » film d’animation de Jean-Philippe Vine, Sarah Smith, Octavio Rodriguez

Le Pitch : l’histoire de Barney, un collégien tout ce qu’il y a de plus normal, et de Ron, une prouesse technologique connectée, capable de marcher et de parler, et conçue pour être son meilleur ami. Les dysfonctionnements de Ron à l’ère des réseaux sociaux entrainent le duo dans d’incroyables péripéties au cours desquelles garçon et robot vont découvrir la notion d’amitié sincère au milieu d’un joyeux désordre…

Commentaires : c’est la première collaboration de ce trio de réalisateur. Si pour Jean-Philippe Vine, il s’agit de son premier long métrage, on mettra à l’actif de Sarah Smith un autre film d’animation en l’occurrence « Mission : Noël les aventures de la famille Noël ». Quant à Octavio Rodriguez, il a réalisé les épisodes de 1 à 5 de la série « Homeland ».

Copyright 2021 20th Century Studios.

« Le Trésor du petit Nicolas » comédie, famille de Julien Rappeneau avec Illan Debrabant, Jean-Paul Rouve, Audrey Lamy.

Le Pitch : dans le monde paisible du Petit Nicolas, il y a Papa, Maman, l’école, mais surtout, la bande de copains. Ils s’appellent Les Invincibles, mais ils sont avant tout inséparables. Du moins le pensent-ils. Car quand Papa reçoit une promotion et annonce que la famille doit déménager dans le sud de la France, le petit monde de Nicolas s’effondre.
Comment imaginer la vie sans ses meilleurs amis ? Sans les croissants d’Alceste, les lunettes d’Agnan, les bêtises de Clotaire, loin de leur cher terrain vague ? Aidé par ses copains, Nicolas se met en quête d’un mystérieux trésor qui pourrait lui permettre d’empêcher ce terrible déménagement.

Commentaires : Julien Rappeneau, fils du réalisateur Jean-Paul Rappeneau (Cyrano de Bergerac avec Gérard Depardieu), succède à Laurent Tirard pour cette adaptation tirée des œuvres de Goscinny et Jean-Jacques Sempé. A noter que Jean-Paul Rouve remplace Kad Merad et que Valérie Lemercier est remplacée par Audrey Lamy. Nous avons donc affaire à un petit Nicolas qui a fait peau neuve : changement d’acteurs principaux et du réalisateur. Reste à savoir si le résultat sera à la hauteur de nos espérances.

Copyright 2021_CURIOSA_FILMS_-_IMAV_ÉDITIONS_-_M6_FILMS_-_MARVELOUS_PRODUCTIONS

« Tout nous sourit » comédie, famille de Melissa Drigeard avec Elsa Zylberstein, Stéphane De Groodt, Guy Marchand.

Le Pitch : tout sourit à Audrey et Jérôme. Ils ont trois merveilleux enfants et leurs métiers les passionnent. Le temps d’un week-end, ils partent chacun de leur côté… Avec leurs amants respectifs. Sauf qu’ils ont la même idée : aller dans leur maison de campagne. Quand ils se retrouvent nez à nez, c’est l’explosion. Arrivent alors les parents d’Audrey, puis leurs enfants et enfin sa sœur. Le quatuor n’a pas d’autre choix que de jouer la comédie pour sauver les apparences. Mais très vite le vernis et les nerfs craquent…

Commentaires : Melissa Drigeard est également comédienne. « Tout nous sourit » est son second long métrage en tant que réalisatrice après la comédie « Jamais le premier soir » avec Alexandra Lamy et Mélanie Doutey. Film qui n’a pas vraiment laissé un grand souvenir dans le monde du cinéma. Elle s’est alors tournée vers la réalisation de la saison 3 de « Hard » puis de la saison 1 de « Quadras ». « Tout nous sourit » arrive donc sur nos écrans 7 ans après son premier long métrage et Melissa Drigeard ne pense pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il est prévu une nouvelle comédie intitulée « Hawaï » où elle a dirigé Bérénice Bejo, Elodie Bouchez et Emilie Caen.

Copyright D. Koskas

PROGRAMME DU GRAND-DUCHÉ DE Luxembourg

« Annette » comédie musicale, romance, drame de Leos Carax avec Marillon Cotillard, Adam Driver, Simon Helberg.Voir « A l’affiche et déjà vu pour vous ! »

« Halloween Kills » épouvante, horreur de David Gorden Green avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Andi Matichak

« Ron débloque » film d’animation de Jean-Philippe Vine, Sarah Smith, Octavio Rodriguez

« Le Trésor du petit Nicolas » comédie, famille de Julien Rappeneau avec Illan Debrabant, Jean-Paul Rouve, Audrey Lamy.

*****************

« Hinterland » thriller, historique de Stefan Ruzowitzky avec Murathan Muslu, Liv Lisa Fries, Max von der Groeben.

Le Pitch : Autriche, 1922. Tout juste libéré des camps russes, Peter Berg est réaffecté à son poste d’enquêteur pour traquer un serial killer particulièrement retord. En progressant dans son investigation glauque, c’est un passé récent et cruel qu’il va voir ressurgir.

Commentaires : ce long métrage est coproduit par la société luxembourgeoise « Amour fou Luxembourg ».  Si le nom du réalisateur autrichien Stefan Ruzowitzky ne dit pas grand-chose au grand public, sachez tout de même qu’il a été le lauréat de l’Oscar du meilleur film étranger en 2008 pour « Les faussaires ».

Copyright SquareOne Entertainment

« Illusions perdues » drame, historique de Xavier Giannoli avec Cécile de France, Benjamin Voisin, Vincent Lacoste.

Le Pitch : Lucien est un jeune poète inconnu dans la France du XIXème siècle. Il a de grandes espérances et veut se forger un destin. Il quitte l’imprimerie familiale de sa province natale pour tenter sa chance à Paris, au bras de sa protectrice. Bientôt livré à lui-même dans la ville fabuleuse, le jeune homme va découvrir les coulisses d’un monde voué à la loi du profit et des faux-semblants. Une comédie humaine où tout s’achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes. Il va aimer, il va souffrir, et survivre à ses illusions.

Commentaires : « Illusions perdues » est l’adaptation du roman d’Honoré de Balzac. C’est la seconde fois que Cécile de France est dirigée par Xavier Giannoli. La première fois, c’était pour « Quand j’étais chanteur » aux côtés de Gérard Depardieu. Film qui avait également été présenté au Festival de Cannes. C’est également la seconde fois que Cécile de France joue dans un film en costume, la précédente fois, c’était dans l’excellent « Mademoiselle De Joncquière » d’Emmanuel Mouret aux côtés d’Edouard Baer.

Copyright Roger Arpajou / 2021 CURIOSA FILMS – GAUMONT – FRANCE 3 CINEMA – GABRIEL INC. - UMEDIA

« Copshop » thriller, action de Joe Camahan avec Gérard Butler, Frank Grillo, Ryan O’Nan.

Le Pitch :  un poste de police d’une petite ville devient le champ de bataille d’un tueur à gages, d’une flic débutante mais ingénieuse et d’un escroc qui s’est réfugié derrière les barreaux car il n’a pas d’endroit où fuir…

Commentaires : le réalisateur Joe Camahan avait déjà fait sensation en réalisant « L’agence tous risques » mais aussi « Le territoire des loups » avec Liam Neeson avant de se lancer dans la réalisation de plusieurs épisodes de la série « Blacklist ». Il est aussi scénariste de plusieurs films à succès dont « Bad Boys for life ».

D.R.

A L’AFFICHE ET DÉJÀ VU POUR VOUS

« Annette » comédie musicale, romance, drame de Leos Carax avec Marillon Cotillard, Adam Driver, Simon Helberg

Le Pitch : Los Angeles, de nos jours. Henry est un comédien de stand-up à l’humour féroce. Ann, une cantatrice de renommée internationale. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et glamour. La naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.

Avis : présenté en ouverture et en compétition au dernier Festival de Cannes, « Annette » de Leos Carax est une œuvre qui pourrait vous agacer si vous n’aimez pas les comédies musicales ou Adam Driver. En revanche, si vous aimez la comédie musicale et Adam Driver, vous allez passer 2h20 de pur bonheur cinématographique grâce à une mise en scène exceptionnelle, surtout la scène d’ouverture qui restera dans les annales du cinéma, d’une histoire passionnante et d’une musique signée par les Sparks qui ravira les fans. Marion Cotillard est comme à son habitude au mieux de sa forme et Adam Driver surprendra plus d’un spectateur s’il a gardé en tête son rôle dans « Star Wars ». Cela dit, l’histoire est parfois un peu compliquée à comprendre mais il ne faut pas vouloir tout comprendre à tout prix car « Annette » est avant tout un conte.

Cote : 3/5

Copyright UGC Distribution

« Les Intranquilles » drame de Joachim Lafosse avec Leïla Bekhti, Damien Bonnard, Patrick Ducamp

Le Pitch : Leila et Damien s’aiment profondément. Malgré sa fragilité, il tente de poursuivre sa vie avec elle sachant qu’il ne pourra peut-être jamais lui offrir ce qu’elle désire.

Avis : présenté en compétition au dernier Festival de Cannes, « Les Intranquilles » est probablement l’œuvre la plus aboutie du réalisateur belge. Si la bipolarité est le mal qui ronge le couple, il est important de souligner que le message que Joachim Lafosse fait passer dans son film est celui de la difficulté pour un couple de tenir face à celui ou celle qui souffre d’une maladie, que ce soit la bipolarité, l’alcoolisme, un cancer ou autres. Et si « Les Intranquilles » est une œuvre de grande qualité, c’est aussi grâce à l’interprétation bluffante de Leïla Bekhti et Damien Bonnard qui tout deux crèvent l’écran.   

Cote : 4/5

Copyright LUXBOX

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This