Logo info Brabant Wallon

Une arlonaise sauve une grue au Lac du Der !

Nov 8, 2022 | ACTUALITES, chroniqueur, infos, Mois, News, Novembre, Rubriques, Thibaut Demeyer | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> chroniqueur >> Thibaut Demeyer >> Une arlonaise sauve une grue au Lac du Der !

UNE GRUE SAUVEE PAR UNE ARLONAISE !

Un sauvetage de grue pas courant par une arlonaise sensible au bien-être animal. Thibaut Demeyer.

En vacances au Lac du Der pendant quelques jours, l’arlonaise Brigitte Lepage avait la ferme intention de faire des photos d’oiseaux. Et pour cause, c’est la période idéale pour immortaliser les grues qui sont en pleine migration.

Au détour d’un chemin, elle aperçoit une grue dans un verger. Une aubaine de pouvoir photographier d’aussi près ce magnifique volatile. Au bout d’un moment, celui-ci ne bougeant pas, ne marquant pas de signe de frayeur, Brigitte observe un peu plus attentivement l’oiseau et remarque que celui-ci est pris au piège d’une clôture.

Le verger étant une propriété privée, elle est consciente que d’y pénétrer, même avec une raison valable, risque de lui coûter cher d’autant plus qu’il faudra probablement couper les fils de la clôture. Trois heures durant elle cherchera le propriétaire de ce terrain. Sonnant aux portes du village d’à côté, se rendant aux différents clubs de sports nautiques. Personne ne peut la renseigner, personne ne peut ou ne veut l’aider. Mais Brigitte ne se décourage pas et au bout de trois heures, ses efforts paient. Le hasard la met en face du propriétaire. Un monsieur âgé de 85 ans qui n’hésite pas une seconde à venir en aide à la fois au volatile et Mme Lepage. Après avoir dégagé la grue de ce très mauvais pas, ils l’ont ausculté et constaté que mise à part le fait qu’elle était affaiblie, elle ne présentait aucune blessure. Il suffit de la laisser reprendre ses forces avant qu’elle ne rejoigne ses congénères. Mais avant, la grue s’est laissé photographier de près par Brigitte sans montrer un seul signe de tentative d’agressivité ou d’impatience. On aurait tendance à croire que ce comportement signifie en langage de grue « Merci ! ».

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots clés :

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This