Dégustez et dépaysez-vous

Juin 18, 2021 | Famenne Ardenne, Marche-en-Famenne, PORTRAITS | 0 commentaires

Au cœur du village de Wéris, dans la commune de Durbuy, se trouve le joli restaurant « Le Cor de Chasse ». Un restaurant gastronomique dont le chef se plaît à jouer avec les saveurs. C’est lui que nous avons rencontré.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Mario Elias, propriétaire du Cor de Chasse depuis 20 ans cette année. Je suis issu d’une famille de restaurateur et j’ai presque toujours été dans l’Horeca. Avant, nous étions installés à Barvaux. Depuis 9 ans, nous sommes dans un bel établissement, une ferme-château dans le village de Wéris.

Avez-vous suivi une formation particulière ?

J’ai suivi une formation de boulanger-pâtissier et je me suis formé dans la région. J’ai notamment travaillé à « La Poivrière » à Barvaux et au « capucin gourmand » à Baillonville. À côté de ça, j’ai connu mon épouse à l’école et puis on s’est lancé assez rapidement, après 10 ans d’expérience. On a racheté un petit commerce que l’on a retapé. Puis on a eu l’occasion de racheter la ferme-château à Wéris. Pour les clients, c’est un peu magique et c’était un défi pour nous.

Comment vous est venu ce goût pour la cuisine ?

Comme dit plus tôt, dans ma famille, nous avons des cuisiniers depuis plusieurs générations. Mes parents avaient un restaurant, ma grand-mère travaillait pour un baron et mon arrière-grand-père faisait des glaces à la mer. Je suis tombé dedans tout petit. Oui, j’ai voulu faire comme mes parents. Puis je me suis orienté vers la pâtisserie et la boulangerie, mais c’était trop compliqué.

Cor de Chasse

Quelle est votre spécialité ?

Nous avons une cuisine plutôt locale. J’utilise des produits dans lesquels j’y intègre ma touche personnelle et parfois aussi, quelques zestes d’originalité étrangère. D’Amérique latine par exemple. Je cherche à proposer une cuisine différente. Je m’inspire de la nature, de mes voyages, de ce que j’observe. Et puis de ma propre personnalité aussi. C’est ça qui est important, d’avoir son côté plus personnel, c’est ce qui vous différencie.Cor de Chasse

Et au niveau du restaurant, qu’est-ce qui vous différencie ?

Déjà, Wéris est un des plus beaux villages de Wallonie. C’est une grande maison de 1648, avec piscine, jardin. Et une belle vue sur les bois derrière. On a un petit potager avec nos herbes aromatiques. Puis, on ne joue pas que sur la cuisine, on essaye d’avoir de belles chambres aussi, de bons vins. Nous avons un loft et des formules spéciales depuis le mois de février avec repas en chambre. Avant, la cuisine se détachait du reste, aujourd’hui, c’est un ensemble.

De qui se compose votre équipe ?

On travaille en famille ; il y a mon épouse et mon fils qui est sommelier. Il a rejoint la maison il y a trois ans.

Ce qui est important dans un tel métier ?

Toujours avancer, aller de l’avant et ne jamais être dépassé par les événements.

Et ce qui vous motive au quotidien ? 

La passion. La passion de mon métier ; j’ai une cuisine qui est toujours en évolution, donc je ne m’ennuie jamais. Le bonheur de faire plaisir aux gens et encore plus en ce moment. Ça leur a manqué. On voit bien sur leur visage, le bonheur, le plaisir qu’ils ont de revenir ici.

Cor de Chasse

En parlant de vos passions, en avez-vous d’autres ? 

Depuis 4 ans, je fais aussi de la céramique. Toute la vaisselle est alors faite main, du design jusqu’à la confection. Puis je fais de la moto, un peu de golf et quand on le pouvait encore, je faisais du ski. J’aime aussi passer des moments avec mes amis ! C’est ce que le Covid nous a appris, je crois. L’importance d’être entouré de vrais amis.

Cor de Chasse

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This