Festival de Cannes 2021 – Vu par un Arlonais

Juil 7, 2021 | ACTUALITES, Chronique cinémas Luxembourg | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Festival de Cannes 2021 – Vu par un Arlonais

LE SOURIRE DERRIERE LES MASQUES !

Par Thibaut Demeyer, depuis la Croisette

Spike Lee et Mélanie Laurent © Thibaut Demeyer

Un Festival de Cannes en plein mois de juillet, ce n’est pas normal. C’est un mois à aller à la plage me glisse dans l’oreille un confrère. Il est vrai que le soleil cogne en cette période. Mais peu importe, le Festival s’est installé pour 11 jours de compétition et derrière les masques, on devine le sourire des cinéphiles, des journalistes et même des stars, tous heureux de se revoir après une année bien compliquée. Et ce n’est pas l’actrice-réalisatrice-productrice Jodie Foster, à qui le Festival a rendu hommage hier soir, lors de la soirée d’ouverture, en lui remettant la Palme d’or d’honneur, qui me contredira en déclarant au tout début de son discours : « Ça fait du bien de se réunir dans cette grande salle ». D’autant plus que cette phrase a été dite dans un énorme soupir de soulagement comme si tout un chacun avait encore du mal à y croire. Oui, la 74è édition du Festival de Cannes a bien lieu et presque comme d’habitude. Il est vrai qu’à la veille de l’ouverture, on se posait légitimement des tas de questions. Que ce soit du point de vue sanitaire ou de sécurité. Mais le Festival de Cannes est un festival de professionnels pour les professionnels. Du coup, les mesures sanitaires sont bien présentes mais aussi réfléchies pour que tout se passe presque normalement. Certes, le port du masque est obligatoire mais les stars sur le tapis rouge en sont exempts, qualité des photos obligent. En revanche, celui-ci doit être porté durant toute la séance. Un exercice parfois difficile vu la chaleur. Mais s’il ne faut que cela pour que le festival se déroule dans de bonnes conditions, faisons l’effort. L’amour du cinéma le vaut bien.

Spike Lee, Président du jury.

Spike Lee © Thibaut Demeyer

Plus tôt dans la journée, nous avons rencontré le jury. Cette année est présidée par Spike Lee, qui est apparu hier soir lors de la cérémonie d’ouverture dans un smoking et lunette roses ; une fonction qui lui avait été proposée l’an passé et qui lui a été réitérée pour cette 74è édition. Autour de lui, il y a pour la première fois une majorité de femmes, dont la chanteuse Mylène Farmer qui était fortement attendue, à savoir 5 femmes contre 4 hommes ce qui a fait dire à Mélanie Laurent : « Il y a deux choses historiques cette année : une majorité de femmes dans le jury et un engagement plus écologique. Il faut mener les deux combats ensemble. » A plusieurs reprises, il a été évoqué une nouvelle ère pour le Festival de Cannes mais aussi pour le cinéma en général, ce à quoi le Président s’est voulu rassurant  par ses mots : « Les plateformes (ndlr : Amazon, Netflix etc.) ne peuvent que coexister avec le cinéma. À une époque, on pensait que la télévision allait tuer le cinéma. Ce n’est pas nouveau, ce sont des cycles. »

Mélanie Laurent et Mati Diop © Thibaut Demeyer

Après cette rencontre, place au cinéma où cette année, on ne vient pas à Cannes pour être vu mais pour voir des films, ce qui nous a manqué le plus depuis 2019. Avec la projection de « Annette » de Léos Carax avec Marion Cotillard et Adam Driver, on peut dire que le coup d’envoi de la 74è édition du Festival de Cannes a bel et bien été sifflé.

Tahar Rahim © Thibaut Demeyer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This