Films dans vos Salles de Cinémas

Juil 27, 2021 | Arlon, Cinema, Cinémas, Gaume Jazz Festival, Habay-la-Vielle, Saint-Mard, Saint-Mard, Virton | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Foret d'Anlier >> Arlon >> Films dans vos Salles de Cinémas

Programme cinéma de la région – Semaine du 28 juillet au 4 août 2021

Ça va bouger dans nos salles obscures !

Le Festival de Cannes est terminé, on tourne donc cette page pour la rouvrir dans quelques temps lorsque les films sortiront. Entre-temps, revenons à un cinéma plus conventionnel, un cinéma apprécié par le grand public amateur de pop-corn. Et là, cette semaine, vous ne serez pas déçu surtout si en plus vous aimez les films d’actions.

Programmation Province de Luxembourg :

  • « Jungle Cruise » aventure, famille, action comédie de Jaume Collet-Serra avec Emily Blunt, Dwayne Johnson, Jesse Plemons

Le Pitch : chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff, un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré. Bien décidée à découvrir l’arbre séculaire dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l’avenir de la médecine, Lily se lance dans une quête épique. L’improbable duo va dès lors affronter d’innombrables dangers - sans parler de forces surnaturelles - dissimulés sous la splendeur luxuriante de la forêt tropicale. Alors que les secrets de l’arbre perdu se révèlent peu à peu, les enjeux s’avèrent encore plus grands pour Lily et Frank. Ce n’est pas seulement leur destin qui est en jeu, mais celui de l’humanité tout entière…

Commentaires : l’idée de faire un film sur l’attraction des parcs Disney n’est pas nouvelle. Elle a d’abord été lancée au début des années 2000 puis abandonnée avant d’être relancée en 2011 où Tom Hanks et Tim Allen étaient pressentis pour les rôles principaux. Pour finir, c’est Dwayne Johnson qui endosse le rôle principal. 

Copyright photo : DR

  • « The Suicide Squad » aventure, action, fantastique de James Gunn avec Margot Robbie, Viola Davis, Joel Kinnaman.

Le Pitch : bienvenue en enfer - aka Belle Reve, la prison dotée du taux de mortalité le plus élevé des États-Unis d’Amérique. Là où sont détenus les pires super-vilains, qui feront tout pour en sortir - y compris rejoindre la super secrète et la super louche Task Force X. La mission mortelle du jour ? Assemblez une belle collection d’escrocs, et notamment Bloodsport, Peacemaker, Captain Boomerang, Ratcatcher 2, Savant, King Shark, Blackguard, Javelin et la psychopathe préférée de tous : Harley Quinn. Armez-les lourdement et jetez-les (littéralement) sur l’île lointaine et bourrée d’ennemis de Corto Maltese. Traversant une jungle qui grouille d’adversaires et de guérilleros à chaque tournant, l’Escouade est lancée dans une mission de recherche et de destruction, avec le seul Colonel Rick Flag pour les encadrer sur le terrain… et la technologie du gouvernement dans leurs oreilles, afin qu’Amanda Waller puisse suivre le moindre de leurs mouvements. Comme toujours, un faux pas est synonyme de mort (que ce soit des mains de leurs opposants, d’un coéquipier ou de Waller elle-même). Si quelqu’un veut parier, mieux vaut miser contre eux - et contre eux tous.

Commentaires : Attention, ce film peut heurter la sensibilité de certains spectateurs de par la violence des images ou des propos.

On ne change pas une équipe qui gagne dit le dicton, alors pourquoi abandonner un univers qui cartonne? « DC Universe » l’a compris depuis bien longtemps puisque « The Suicide Squad » est le 10è opus de l’univers cinématographique DC. Comme bien souvent à Hollywood, une fois le projet prêt, on cherche un réalisateur. C’est ainsi que Mel Gibson a fait partie de la longue liste des réalisateurs à qui le projet a été proposé avant que James Gunn ne relève le défi.

Copyright photo :  Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved

Programmation au Grand-Duché de Luxembourg :

  • « Profession du père » drame de Jean-Pierre Améris avec Benoît Poelvoorde, Audrey Dana, Jules Lefebvre.  

Le Pitch : Emile, 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père. Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a été tour à tour chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle. Et ce père va lui confier des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.

Commentaires : ce drame a un côté très belge malgré la nationalité du réalisateur. En effet, non seulement, mais faut-il le rappeler, Benoît Poelvoorde est belge mais aussi Jules Lefebvre, qui incarne Emile. Ce dernier étant à l’affiche du film « Duelles » signé par le réalisateur belge Olivier Masset-Depasse. A noter que c’est la troisième fois que le réalisateur français dirige Benoît Poelvoorde. La première, c’était pour « Les émotifs anonymes » où notre compatriote partageait l’affiche avec Isabelle Carré et la seconde pour « Famille à louer » où cette fois, c’était Virginie Efira qui lui donnait la réplique. Visiblement, Jean-Pierre Améris aime les acteurs/actrices belges !

Copyright photo : Caroline Bottaro

  • « The Macaluso Sisters» drame de Emma Dante avec Anita Pomario, Eleonora De Luca, Donatella Finocchiaro

Le Pitch : le film raconte l’enfance, l’âge adulte et la vieillesse de cinq sœurs nées et élevées dans un appartement au dernier étage d’un immeuble de la banlieue de Palerme. Une maison qui porte les signes du temps qui passe comme ceux qui y ont grandi et ceux qui y vivent encore. L’histoire de cinq femmes, d’une famille, de celles qui partent, de celles qui restent et de celles qui résistent.

Commentaires : il s’agit du second film de la réalisatrice italienne après « Palerme » qui avait été récompensé à la Mostra de Venise en 2013. « The Macaluso Sisters » a été sélectionné à la 77é édition de la Mostra de Venise.

Copyright photo : Teodora Film

  • « Sweat » Comédie dramatique de Magnus Von Horn avec Magdalena Kolesnik, Aleksandra Konieczna, Zbigniew Zamachowski

Le Pitch : Sylwia est belle, sportive, énergique. Elle est la coach sportive du moment. Avec 600 000 abonnés, elle est influenceuse et courtisée par les marques. Mais derrière le succès virtuel, la solitude, bien réelle, ne se partage avec personne…

Commentaires : il s’agit du second long métrage du réalisateur suédois Magnus Von Horn. Le premier était intitulé « Le lendemain », sorti en 2016 et avait été présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes où il avait rencontré un beau succès critique et public. Quant à « Sweat », il a fait partie de la sélection Cannes 2020.

Copyright photo : Lava Films

  • « HITMAN & BODYGUARD 2 » action, comédie de Patrick Hughes avec Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Salma Hayek.
  • « Jungle Cruise » aventure, famille, action comédie de Jaume Collet-Serra avec Emily Blunt, Dwayne Johnson, Jesse Plemons
  • « The Suicide Squad » aventure, action, fantastique de James Gunn avec Margot Robbie, Viola Davis, Joel Kinnaman.

A l’affiche et déjà vu pour vous

  • « Hitman & Bodyguard 2 » action, comédie de Patrick Hughes avec Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Salma Hayek.

Le Pitch : après tout ce qu’il a vécu de difficile, Michael Bryce, l’ancien garde du corps déchu, avait bien besoin d’une pause. C’est ainsi qu’il se retrouve en séjour thérapeutique sur la côte italienne, avec pour instruction de se tenir éloigné de toute violence et de n’approcher aucune arme…
C’était sans compter sur Darius Kincaid, le tueur à gages qui a dynamité sa vie, et Sonia, sa délicieuse épouse lourdement armée, qui vont l’entraîner dans un nouveau plan foireux peuplé de mafieux, de tueurs, d’explosions, de bagarres et de complots, avec en prime un redoutable virus informatique et un milliardaire ivre de vengeance. Bonnes vacances, Michael !

Avis : le moins que l’on puisse écrire, c’est que « Hitman & Bodyguard 2 » remplit parfaitement son rôle de film divertissant. Les scènes d’action sont spectaculaires et très bien filmées, ce qui n’est qu’une demie-surprise lorsque l’on sait que Patrick Hughes était aux commandes de « Expendables III » et qu’il le sera aussi pour le quatrième opus. Ce « Buddy movie » nous séduit également de par son humour et ses rebondissements scénaristiques. Amateurs de films d’action mélangés à la comédie, vous en aurez pour votre argent même si ce second opus est peut-être un tantinet en dessous du premier volet parce que l’effet de surprise n’y est plus.

Note : 4/5

HWB_D18_06248.RAF

Copyright photo : Metropolitan FilmExport

Textes : Thibaut Demeyer

Mots clés :

Films Thibaut Demeyer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This