Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> Chronique cinémas Luxembourg >> PROGRAMME CINEMA DU 11 AU 18 MAI

PROGRAMMATION PROVINCE DE LUXEMBOURG

Cette semaine, les sorties oscillent entre « histoires vraies » et « comédies ». A vous de choisir ce qui vous convient le mieux. Thibaut Demeyer.

« Les Folies Fermières » comédie dramatique de Jean-Pierre Ameris avec Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier

Le Pitch : David, jeune paysan du Cantal, vient d’avoir une idée : pour sauver son exploitation de la faillite, il va monter un cabaret à la ferme. Le spectacle sera sur scène et dans l’assiette, avec les bons produits du coin. Il en est sûr, ça ne peut que marcher ! Ses proches, sa mère et surtout son grand-père, sont plus sceptiques.

Commentaires : pour son 15è long métrage, Jean-Pierre Améris, à qui l’on doit notamment « Les émotifs anonymes », nous raconte une fabuleuse histoire vraie. Une idée de scénario après avoir vu un reportage sur David Caumette, l’agriculteur qui a eu cette brillante idée afin de sauver son exploitation. En 2019, le monde des agriculteurs avait été mis à l’honneur au travers le drame d’Edouard Bergeon « Au nom de la terre » avec Guillaume Canet. Il s’agissait également d’une histoire vraie, celle vécue par le réalisateur.

Copyright Caroline Bottaro

« On sourit pour la photo » comédie de François Uzan avec Jacques Gamblin, Pascale Arbillot, Pablo Pauly

Le Pitch : Thierry passe ses journées à classer ses photos de famille, persuadé que le meilleur est derrière lui. Lorsque Claire, sa femme, lui annonce qu’elle le quitte, Thierry, dévasté, lui propose de refaire « Grèce 98 », leurs meilleures vacances en famille. Officiellement, il veut passer une dernière semaine avec leurs enfants avant de leur annoncer la séparation. Officieusement, il espère reconquérir sa femme ! En tentant de raviver la flamme de son couple, Thierry va mettre le feu à sa famille…

Commentaires : ce premier film signé François Uzan a été présenté au Festival de Comédie de l’Alpe d’Huez où il a remporté le prix spécial du jury ! Si on ne présente plus Jacques Gamblin, surtout si vous avez lu les commentaires du film précédent, on rappelle que Pascale Arbillot a été vue notamment dans la comédie « Momo » aux côtés de Christian Clavier et plus récemment dans « Le chemin du bonheur » de Nicolas Steil.

Copyright Céline Nieszawer

PROGRAMME DU GRAND-DUCHÉ DE Luxembourg

« Les Folies Fermières » comédie dramatique de Jean-Pierre Ameris avec Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier

« On sourit pour la photo » comédie de François Uzan avec Jacques Gamblin, Pascale Arbillot, Pablo Pauly

*********************

« 1983, Varsovie une affaire d’état » drame, historique de Jan P. Matuszynski avec Tomasz Zietek, Sandra Korzeniak, Jacek Braciak

Pitch : Varsovie 1983. Le fils d’une militante proche de Solidarność est battu à mort par la police. Mensonges, menaces : le régime totalitaire du Général Jaruzelski va tenter par tous les moyens d’empêcher la tenue d’un procès équitable.

Commentaires : le dossier de presse du film nous informe que : « le 3 mai 1983, Barbara Sadowska, poétesse et militante anticommuniste bien connue du régime, est molestée par la police à l’Église Saint-Martin de Varsovie, alors qu’elle participe à une action de soutien aux familles des opposants incarcérés. Les policiers lui cassent un doigt et la menacent de représailles contre son fils, Grzegorz Przemyk. Le 12 mai, celui-ci est arrêté par la police (« milice citoyenne » en polonais), place du Château à Varsovie, alors qu’il fête avec des amis la fin des premières épreuves du bac. Parce qu’il n’a pas ses papiers, Grzegorz est emmené au poste, où trois policiers le brutalisent. Il meurt des suites de ses blessures le 14 mai – à trois jours de ses 19 ans. ». « 1983, Varsovie une affaire d’état » est une histoire vraie qui a été librement adapté du livre Leave No Traces, the case of Grzegorz Przemyk de Cezary Łazarewicz.

Copyright  Łukasz Bąk

« L’école du bout du monde » aventure, drame, famille de Pawo Choyning Dorij avec Sherab Dorji, Ugyen Norbu Lhendup, Kelden Lhamo Gurung

Le Pitch : un jeune instituteur du Bhoutan est envoyé dans la partie la plus reculée du pays. Loin de la ville, le quotidien est rude, mais la force spirituelle des habitants du village transformera son destin.

Commentaires : il s’agit du premier long métrage de Pawo Choyning Dorij et déjà un coup de maître puisque le film a été nommé aux Oscars 2022 !

Copyright Kairos Filmverleih

« Rien à foutre » comédie dramatique de Emmanuel Marre et Julie Lecoustre avec Adèle Exarchopoulos, Alexandre Perrier, Mara Taquin.

Le Pitch : Cassandre, 26 ans, est hôtesse de l’air dans une compagnie low-cost. Vivant au jour le jour, elle enchaîne les vols et les fêtes sans lendemain, fidèle à son pseudo Tinder « Carpe Diem ». Une existence sans attaches, en forme de fuite en avant, qui la comble en apparence. Alors que la pression de sa compagnie redouble, Cassandre finit par perdre pied. Saura-t-elle affronter les douleurs enfouies et revenir vers ceux qu’elle a laissés au sol ?

Commentaires : ce film a été présenté à la Semaine internationale de la critique à Cannes en juillet dernier. Ecrit et réalisé à quatre mains, « Rien à foutre » s’inspire d’une observation faite par Emmanuel Marre lors d’un vol à bord d’une compagnie low-cost bien connue. Adèle Exarchopoulos a été découverte grâce à sa prestation dans « La Vie d’Adèle », Palme d’or en 2013.

Copyright Condor Distribution

« Ima » comédie romance de Nils Tavernier avec Dadju, Karidja Touré, Djimo

Le Pitch : Dadju se rend à Kinshasa, la ville de son enfance, pour donner un concert dans quelques jours. Laetitia, une de ses plus grandes fans, rêve d’y assister mais le concert affiche complet. Elle supplie alors son père de jouer des connexions de son patron Yavan, un puissant et riche homme d’affaires, pour lui trouver des places. Celui-ci convainc Dadju de se produire pour un concert privé dans sa propriété, espérant ainsi séduire la sœur de Laetitia, l’envoûtante Ima. Mais pendant le concert, le coup de foudre est immédiat pour Dadju qui ne quitte plus Ima des yeux…

Commentaires : Nils Tavernier est le fils de feu Bertrand Tavernier. Il est aussi le réalisateur d’œuvres fortes telles que « De toutes nos forces » avec Jacques Gamblin et « L’incroyable histoire du facteur Cheval » également avec Jacques Gamblin. Acteur dans des films de son père mais aussi auprès d’autres réalisateurs, c’est pourtant en tant que réalisateur de films et de documentaires qu’il a réussi à se faire un prénom.

Copyright Pathé Live

Infos cinémas

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos >> Partenaires

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This