Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Thémes >> Cultures >> Concerts >> concerts Festival >> Francofolies de Esch2022 > Photos

Une explosion de rap pour boucler les FrancoFolies de ESCH2022

Après trois jours aux rythmes de la musique francophone, le dimanche des FrancoFolies à Esch a rempli toutes ses promesses! 

Un premier set tonitruant avec Lil Star qui a lancé le dernier jour de festival avec son rap punchy et énergisant. Un lancement qui annonce une journée très « street » puisqu’ensuite c’est le local de l’étape, le rappeur Luxembourgeois Maz qui a pris le relais sur la grande scène. Le jeune homme s’est défoulé sur scène avec son flow rugueux, ses textes en anglais cisèles et vifs. « Je suis trop fier de partager cette grande scène avec autant de grands artistes », lance Maz au public. Avant de rappeler la sortie de son dernier EP en avril dernier. « J’ai un deuxième EP qui doit sortir bientôt aussi et je prépare un album. Je compte bien proposer pas mal de sons », nous confie jeune homme. 

Petit changement de programme pour suivre puisque Poupie n’a pas pu se présenter sur scène pour cause de maladie, c’est Aloïse Sauvage qui l’a remplacé au pied levé et avec brio. Une touche féminine dans la programmation remplie de testostérone qui fait grand bien en cette après midi ensoleillée et festive. En vraie pile électrique, elle a notamment repris son tube « à l’horizontale » devant une foule conquise. 

C’est sous le soleil de plomb qu’Eddy de Preto à pris possession de la main stage avec son style inimitable. « Si je deviens rouge ne vous inquiétez pas, je suis quand même très très blanc et je m’attendais pas à un soleil pareil », lache t’il face à la foule hilare. Avant d’entamer sa célèbre « Fête de trop ». Quelques morceaux de son nouvel album et il est déjà temps d’entamer « mon Kid » pour laisser la foule rejoindre le Rennais Lujipeka. 

Le chanteur français issu du groupe Columbine, a littéralement enflammé la clairière du festival en entonnant « Putain d’époque » dès son entrée son scène. Le public était clairement venu pour Lucas, tant la foule scandait toutes ses chansons par coeur. Il a d’ailleurs repris « Pierre, feuille, papier, ciseaux », de son précédent groupe, pour le plus grand bonheur de la plaine en délire. Il a ensuite égrainé plusieurs titres de son album « montagnes russes ». Un concert dingue multivitaminé dont le public des Francos se souviendra longtemps. 

L’énergie n’a certainement pas faibli avec Roméo Elvis qui a enchaîné avec Chocolat sur la grande scène. L’occasion également de présenter son nouvel album TPA qui vient de sortir depuis quelques jours. Le Belge a mis le feu à la plaine du festival qui a vibré et sauté non stop durant tout le set. 

Petite dérive électro hard ensuite avec Vladimir Cauchemar et son masque « tête de mort » qui a électrisé la scène avec ses basses dures mais mélodiques. Un set électro complètement fou qui a surchauffé l’ambiance déjà bien Caliente. Le Belge Damso a donc pu facilement boucler ce festival survolté grâce à un public déchaîné et prêt à faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Il faudra toutefois patienter jusqu’à l’année prochaine pour vibrer à nouveau sur la plaine de Esch. 

Texte de Fanny Jacques et photos d’2 la X Photographie

Mots clés :

Photos

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This