GHALIA VOLT et TRAVELLIN’BLUE KINGS   au Rox de Rouvroy

Déc 28, 2021 | ACTUALITES, Concert, concerts Festival, Concerts infos, Concerts Wallonie, Gaume, Janvier, Rock and Gaume, Rouvroy, Rox | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Gaume >> Rouvroy >> GHALIA VOLT et TRAVELLIN’BLUE KINGS   au Rox de Rouvroy

GHALIA VOLT et TRAVELLIN’BLUE KINGS   au Rox de Rouvroy le 14/01/2022

Pas d’annulation ou de report !!!

 GHALIA VOLT

Ne sous-estimez jamais le pouvoir d’une femme dos au mur.

En mars 2020, alors que Covid soufflait sur la planète, les volets se sont effondrés sur les salles de concert et les studios d’enregistrement, et la scène musicale est tombée soudainement silencieuse, Ghalia Volt a été confrontée au même dilemme que tous les autres artistes. Et maintenant?



La réponse était One Woman Band .


Enregistré en novembre dans les légendaires Royal Sound Studios de Memphis - ” sur le même plateau où Al Green et Willie Mitchell ont marqué l’histoire ” - One Woman Band a vu Volt adopter une approche tout aussi old-school. Rejetant l’option douce du multipiste, elle a choisi d’enregistrer tous les instruments en direct en temps réel, en solo, à l’exception de deux camées à la basse de l’as de la Nouvelle-Orléans Dean Zucchero, et une paire de solos de guitare invités de ‘Monster’ Mike Welch (un invité récent sur les sessions virtuelles populaires Blues ‘N’ Roll de Volt sur YouTube). Coproduisant le disque avec Lawrence Boo Mitchell, Volt a pris la décision audacieuse de laisser les bords rugueux rester, privilégiant l’atmosphère à la perfection et livrant son matériel le plus groove à ce jour.

Au ROX , le 14 janvier prochain, vu la salle et la scène , elle se produira , non pas , seule (comme dans les petits clubs) , mais bien avec un groupe de musiciens  américains qu’elle a emmené avec elle pour cette trounée .

Ce qui donne de la présence et plus de corps à sa musique

En première partie : TRAVELLIN’BLUE LINS

Il y a des moments où la coopération internationale fonctionne à merveille, comme par exemple quand des musiciens blues belges s’associent avec des Néerlandais pour mettre en commun leurs talents et accoucher d’un album à l’authenticité imprenable.

C’est ce qui se passe avec ce “Wired up”, première livraison des Travellin’ Blue Kings, quatuor composé de garçons expérimentés. Côté néerlandais, on compte Stephan Hermsen (chant et harmonica, en provenance des Electrophonics), le batteur Marc Gijbels et côté belge, ce sont Winne Penninkx (basse) et le guitariste Jimmy Hontolé (Howlin ‘Bill) qui complètent la formation.Depuis Patrick Cuyvers ( Hammond organ & piano ) est venu compléter le groupe qui devient un quinted, donc

On le voit, il y a du pedigree chez ces gaillards et l’expérience va payer à plein dans ce voyage au pays du blues que nous allons entreprendre avec eux. Hontolé et Hermsen sont les deux pourvoyeurs de textes et de mélodies pour cet album qui affiche onze titres et qui a été produit par Jb Biesmans au studio Roots House de Hechtel-Eksel en Belgique, au nord d’Hasselt et à un jet de pierre de la frontière néerlandaise.

Dès les premières notes qui jaillissent de “I don’t wanna stop”, on est plongé dans les atmosphères nerveuses d’un blues qui rappellent les Nighthawks ou les Fabulous Thunderbirds. Voix énergique de vieux druide remonté comme une pendule, rythmiques éclatantes et jets d’harmonica tous azimuts, l’ambiance est posée. La guitare slide et l’harmonica solidement appuyé de “About this world” convoquent le souvenir de Canned Heat, au même titre que le swing feutré de “The way I used to be” est un clin d’œil aux frères Vaughan, Jimmie des Fabulous Thunderbirds et le regretté Stevie Ray. ROOTS ET BLUES seront donc au rendez-vous 

Mots clés :

concert Rox Virton

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This