Info>>lux >> ACTUALITES >> ORLY > THÉÂTRE > SÉLECTIONNÉ >AMIR HADDAD

AMIR HADDAD DANS SÉLECTIONNÉ

Le samedi deux mars, le public du Centre culturel Aragon-Triolet a fait un plongeon dans la vie d’Alfred Nakache grâce à la pièce de théâtre « sélectionné », mise en scène par Steve Suissa et jouée par le chanteur Amir.

LA DÉCOUVERTE DE L’HISTOIRE D’ALFRED NAKACHE

Amir a connu l’histoire poignante d’Alfred Nakache lors du tournage du clip « J’ai cherché » en 2016. Aussi, au moment où on l’a contacté pour jouer la pièce, cela a semblé être une évidence. D’avril 2022 à juin 2022, au théâtre Edouard 7, Amir fait découvrir avec succès la vie du nageur d’Auschwitz à un plus grand nombre de personnes. Programmé en avril 2023 au théâtre Marigny de janvier à avril 2023, le succès se prolonge.

LE DESTIN DE NAKACHE

Le destin du meilleur nageur français des années 1940, arrêté par la Gestapo et déporté.

HOMMAGE CONTINUE

L’hommage continue pour donner suite à une tournée à travers la France et la Belgique qui a commencé en novembre 2023 et finira en mars 2024.

REPRÉSENTATION INTENSE

Amir Haddad, le comédien, représente, pendant 1h30, la vie du nageur au point que le public voyage dans le passé et se met dans la peau du gamin de Constantine.

ORLY > THÉÂTRE >  AMIR HADDAD
ORLY > THÉÂTRE > AMIR HADDAD

ÉMOTION PALPABLE

Au travers du personnage d’Artem, un des surnoms du nageur signifiant «petit poisson», l’émotion et la tristesse étaient palpables malgré la disparition de sa femme Paule, épousée en octobre 1937, et de sa fille Annie, pendant la déportation juive en 1944.

ORLY > THÉÂTRE >  AMIR HADDAD
ORLY > THÉÂTRE > AMIR HADDAD

SURVIVANT DE LA SHOAH

Alfred Nakache, lui, a été du bon côté de la rampe de tri des Juifs. Il a survécu à la Shoah, malgré les conditions difficiles. Il se considère comme privilégié grâce à son affectation à l’infirmerie comme kiné.

PARCOURS POST-GUERRE

Lors du départ du train fantôme de Toulouse vers l’Allemagne dans le convoi numéro 66, le Toulousain d’adoption a eu le sentiment étrange d’être reconnu en raison de sa carrière de nageur célèbre et des récompenses obtenues. Malgré son passé, il s’accroche et sympathise avec d’autres déportés et fait face à de nombreuses situations, suicides, marches de la mort… Puis il rencontre Primo Levi et de nombreux déportés dont Alfred.

RETOUR ET RETRAITE

Le Nageur rentre à Toulouse au printemps 1945 à 29 ans, amaigri et brisé. Un mois après, il retourne dans les bassins. Le jeune homme de 17 ans avait commencé la natation pour vaincre sa peur de l’eau et il devient journaliste sportif , par la suite, comme son modèle Jacques Cartonnet. Des questions se posent sur lui : est-ce lui qui aurait dénoncé Alfred alors qu’il était protégé par le ministre des JO qui s’était même déplacé à Toulouse dans l’espoir de le faire participer, Paris étant trop risqué pour lui ? Il fut le dernier nageur juif dans les bassins. Bien qu’il puisse participer à des compétitions, des solutions venaient à lui, il n’avait jamais caché qu’il était juif. Alfred retrouve sa forme d’avant-guerre et il rencontre Marie et redevient champion de France en 1946 et à Londres en 1948, puis il prend sa retraite de nageur pour se consacrer au métier de professeur de sport.

DÉCÈS ET HÉRITAGE

Le 4 août 1983, il décède d’une crise cardiaque à 67 ans en traversant le bras de Cerclée dans les Pyrénées-Orientales durant le kilomètre de nage qu’il accomplissait quotidiennement.

CRÉATEURS DE LA PIÈCE

L’auteur de la pièce de théâtre est Marc Elya. Il a écrit l’incroyable destin du nageur Alfred Nakache représenté par Amir Haddad, assisté par Jessica Duclos ainsi que Steve Suissa et Manon Elezaar pour la mise en scène.

CONTRIBUTIONS ARTISTIQUES

Tout au long de la pièce de théâtre, un jeu sonore a été réalisé vocalement et musicalement par Maxime Richelme accompagné d’un jeu de lumières par Jacques Rouveyeollis, ce qui permet de mieux embarquer le public dans la vie du nageur.

Amir est habillé d’une tenue simple qu’Alfred aurait pu porter à l’époque et qui a été réalisé par Cécile Magnant.

ORLY > THÉÂTRE >  AMIR HADDAD
ORLY > THÉÂTRE > AMIR HADDAD

En guise de décor, un simple siège est devenu une bibliothèque qui aurait pu être celle d’Alfred. L’idée vient d’Emanuelle Favre.

Réception et impact

Le théâtre d’Orly a permis à plus de 400 personnes de découvrir la vie d’Alfred Nakache.

ENGAGEMENT D’AMIR

Amir n’a pas hésité à se mouiller ainsi qu’à travailler dur afin de perfectionner son rôle et donner des frissons au public en le transportant au cœur des émotions et de la vie d’Alfred. Il n’a pas hésité également à discuter avec des proches du nageur.

ORLY > THÉÂTRE > AMIR HADDAD > Photos

ORLY > THÉÂTRE >  AMIR HADDAD
ORLY > THÉÂTRE > AMIR HADDAD

Journaliste: Audrey Berault

Crédits photos: @LookAndSmilePhotography

Infos Théatre

0 commentaires

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :