Pour le chef de groupe MR à la Chambre, Benoit Piedboeuf, il faut aller plus loin pour le Tax-Shelter

Avr 22, 2020 | ACTUALITES | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Pour le chef de groupe MR à la Chambre, Benoit Piedboeuf, il faut aller plus loin pour le Tax-Shelter

Groupe MR – La Chambre
Mardi 21 avril 2020

Tax-Shelter : le MR veut un renforcement

La crise du coronavirus et les mesures prises ont des conséquences pour le tax shelter. Pour y remédier, le gouvernement a déjà prévu la prolongation des délais fiscaux pour les  arts de la scène de 24 à 30 mois et pour la production audiovisuelle de 18 à 24 mois .

Pour le chef de groupe MR à la Chambre, Benoit Piedboeuf, il faut aller plus loin. « Le tax-shelter c’est un rapport de 1 pour 3. Un euro de coût fiscal produit deux à trois fois plus de revenu imposable, grâce à l’obligation de dépenses dans le pays. Le système a déjà démontré, depuis de nombreuses années, son utilité pour le secteur. Pour autant, des mesures de soutien complémentaires sont nécessaires en ces temps difficiles. »

Dans cette optique, le groupe MR a déposé une proposition de loi qui prévoit que le plafond de 50 % des bénéfices réservés de la période imposable, soit porté à respectivement 58 % et 68 % selon que le taux de l’impôt des sociétés en vigueur pour la période imposable au cours de laquelle l’exonération est accordée, soit fixé à 29 % ou 25 % 

« Nous plaidons également pour un relèvement du plafond absolu : 1,5 million d’euros voire 2 millions d’euros par entreprise, à titre exceptionnel pour l’année civile 2020 ainsi qu’un transfert des conventions-cadres vers d’autres productions, » poursuit Benoit Piedboeuf.

« En effet, certains projets déjà financés ne pourront se concrétiser et il serait préjudiciable de ne pouvoir offrir l’avantage fiscal initialement prévu à l’investisseur en transférant les fonds vers un autre projet. En moyennant, par exemple, que cette possibilité soit limitée aux conventions déjà signées au 13 mars et que cela se fasse avec l’accord de la société de production agréée. »

En Commission finances, le Chef de groupe invite le Ministre des finances à se saisir de ces demandes rapidement afin de ne pas oublier le secteur audiovisuel et des arts de la scène, durement impacté par la crise actuelle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This