Logo info Brabant Wallon

BIEN-ÊTRE > SHIATSU > ENTRE CHAUD ET FROID

Nov 6, 2023 | Bien-être, Thémes

Info>>lux >> Thémes >> BIEN-ÊTRE > SHIATSU > ENTRE CHAUD ET FROID

Vous avez plutôt chaud, ou froid ?

Vous avez plutôt chaud, ou froid ? Une des premières sensations qui apparaissent immédiatement dès qu’on touche un corps, c’est la chaleur ou le froid. Vous avez-vous-même cette sensation permanente de votre propre corps. Si vous avez froid, vous frissonnez et vous vous couvrez. Si vous avez chaud, vous transpirez et vous vous vêtez plus légèrement.

La sensation de chaud ou de froid n’est pas nécessairement liée à la température corporelle. Celle-ci varie généralement entre 36.1 et 37.8 ° C, au-delà de quoi on parlera de fièvre. Il s’agit plutôt de ressenti. En séance de Shiatsu, lorsque je touche  différents endroits du corps, est-ce que je les ressens comme plutôt chauds ou plutôt froids ? On peut en effet dire, sommairement, que chaleur = mouvement = énergie vitale et que froid = stagnation = manque d’énergie, ou blocage.

Chaleur ou froid en excès, ou à un endroit inhabituel indiqueront un déséquilibre qui pourra être corrigé par la pratique du Shiatsu. Lorsque l’énergie circule sans encombres, il n’y a en effet pas de sensation de déséquilibre calorique ou autre.

Il existe de multiples façons d’aborder le corps et une de celles-ci  le divise précisément en ‘3 Foyers’.  Un Foyer est bien un endroit où brûle un Feu, dans ce cas l’énergie.

Le Foyer inférieur concerne l’énergie vitale profonde.

Si, de manière générale, vous avez toujours froid, vous manquez d’énergie. Un test simple : vous avez froid, vous mettez un pull, ou vous vous rapprochez d’une source de chaleur et cela va mieux. Ce n’est alors pas très grave, il y a vide d’énergie, mais facilement compensable. Si, au contraire, vous mettez trois pulls, vous asseyez sur un radiateur et avez toujours froid, le froid est intérieur et profond. Il va falloir sérieusement vous revitaliser, votre énergie est très basse et votre immunité sans doute très faible.

Le froid aux extrémités (pieds et mains) peut être dû à un problème circulatoire, dû à la contraction de la peau et au ralentissement de la circulation sanguine. Lorsque le froid pénètre dans le corps, il se manifeste par des douleurs articulaires, là où la stagnation prédomine.  Or, à l’image d’une eau de bonne qualité, l’énergie ne peut être stagnante.

Vous pouvez vérifier l’état de votre énergie vitale en marchant pieds nus dans la neige en hiver, ou en vous plongeant dans un bain d’eau glacée après le sauna par exemple. Si, très vite, votre corps dégage de la chaleur, votre énergie circule bien. Si, par contre, le froid vous transperce au point d’être douloureux … il va falloir prendre soin de vous.


Le Foyer Moyen concerne les organes digestifs essentiellement.

Un conseil fondamental sur le plan digestif consiste à ne jamais boire glacé. Bien sûr, en été, l’envie apparaît de compenser une chaleur externe excessive en consommant glaces et autres liquides refroidis. Notez bien que nous n’avons de réfrigérateurs que depuis quelques décennies et que cette envie est toute récente dans l’histoire humaine. Le froid  ‘casse’ le processus digestif qui a besoin de chaleur pour se dérouler tranquillement. Les hommes du désert boivent du thé chaud, malgré l’excessive chaleur climatique. Ainsi, nous ne devrions boire qu’en petites quantités et à une température d’environ 40°C. Et toujours end ehors des repas.

Le ventre doit être agréablement chaud et le haut du ventre tiède. C’est dans le bas-ventre que les Japonais situent la source du Ki, de l’énergie vitale. Le froid ne peut pas y régner.

Le Foyer Supérieur concerne enfin le mental et les émotions. 

Le déséquilibre principal va être ici la chaleur excessive. Certaines personnes ont le teint du visage rouge, sont agitées, manquent de tranquillité. ‘Trop de chaleur, trop de Feu’, dit-on et cela n’a rien à voir avec la fièvre. Les maladies de type ‘chaleur’ provoquent la transpiration, une sensation de soif et ‘troublent le Cœur’, c’est-à-dire l’énergie subtile du corps qui concerne les pensées et les émotions. Conséquence fréquente : l’agitation mentale.

Parfois, le langage populaire vient confirmer le ressenti du corps. Ne dit-on pas ‘il vaut mieux garder la tête froide’ ? Quand je pose les mains sur la tête, je vérifie toujours s’il n’y a pas d’excès de chaleur. Auquel cas, il faudra apaiser cette zone et faire redescendre l’énergie, beaucoup trop ‘haute’. Le centre de gravité du corps n’est pas la tête, mais le ventre. La tête doit être fraîche et les extrémités des membres raisonnablement chaudes, sinon… on marche sur la tête.

Bien entendu, le climat viendra influencer aussi votre ressenti. Certaines personnes ne supportent pas la chaleur ou le froid, la sécheresse ou l’humidité… De manière générale, une bonne énergie vitale et une immunité forte permettent de traverser toutes les conditions climatiques, même extrêmes, en prenant les précautions nécessaires.

Chaud et froid sont donc deux indicateurs permettant au praticien de Shiatsu de détecter des déséquilibres dans le flux d’énergie vitale. Or, l’action du Shiatsu consiste en tout premier lieu à rééquilibrer et à vous remettre dans votre axe, en rendant au corps sa capacité d’auto-guérison et d’auto-régulation.

Auteur et rédacteur : Stéphane Cuypers.

Retrouvez mon actualité  sur www.shinmon-shiatsu.com, des informations relatives à l’école Odo Shiatsu ici : www.odoshiatsu.be ou encore sur le site des éditions du Renard Blanc : www.renardblanc.be.

Pour me contacter directement par courriel : shinmon.shiatsu@gmail.com ou par téléphone téléphone : +32 471 40 56 95.

Publication : Éric Klein | www.bioshiatsu.fr

Infos Bien-être

0 commentaires

Mots clés :

Bien-Être santé