Programme cinéma de la Province du Luxembourg et du Luxembourg

Nov 2, 2021 |  Bastogne, ACTUALITES, Arlon, Cinema, Cinémas, Habay, Luxembourg, Virton | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Programme cinéma de la Province du Luxembourg et du Luxembourg

Semaine du 3 au  10 novembre 2021

« Les éternels » risque fort bien de prendre les commandes du box-office alors que « Camarades ! » et « Pig » mériteraient bien mieux qu’une mise au placard prématurée. Quant à la déception de la semaine, elle est attribuée à Jacques Audiard pour « Les Olympiades ». Thibaut Demeyer

PROGRAMMATION PROVINCE DE Luxembourg

« Les éternels » science-fiction, fantastique, action de Chloé Zhao avec Gemma Chan, Richard Madden, Salma Hayek, Angela Jolie

Le Pitch : depuis l’aube de l’humanité, les Éternels, un groupe de héros venus des confins de l’univers, protègent la Terre. Lorsque les Déviants, des créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps, réapparaissent mystérieusement, les Éternels sont à nouveau obligés de se réunir pour défendre l’humanité…

Commentaires : les plus cinéphiles d’entre vous ont certainement déjà vu « The Rider », Grand Prix au Festival de Deauville en 2017 et «Nomadland » et ses trois Oscars dont celui du meilleur film et de la meilleure réalisatrice. Issue du cinéma américain indépendant, Chloé Zhao a maintenant la reconnaissance d’Hollywood. La preuve en est avec cette adaptation du comic créé par Jack Kirby dans les années 1970. Déjà sorti aux USA, les critiques sont d’accord sur le fait que « Les éternels » présente une originalité inattendue. A noter que ce nouveau Marvel est d’ores et déjà considéré comme un des plus longs de la franchise.

Copyright Walt Disney Germany

« Si on chantait » comédie de Fabrice Maruca avec Jeremy Lopez, Alice Pol, Artus

Le Pitch : Quiévrechain, ville industrielle du nord de la France. Après la fermeture de leur usine, Franck, passionné de variété française décide d’entraîner ses anciens collègues, Sophie (dont il est secrètement amoureux), José (qui chante comme une casserole), et Jean-Claude (ancien cadre un peu trop fier) dans un projet un peu fou : monter une entreprise de livraisons de chansons à domicile, SI ON CHANTAIT ! Départs en retraite, anniversaires ; à force de débrouille, ils commencent à avoir de plus en plus de demandes. Mais entre chansons, tensions et problèmes de livraisons, les fausses notes vont être dures à éviter !

Commentaires : « Si on chantait » est le premier long métrage de Fabrice Maruca. Dans cette comédie, il rend hommage au milieu ouvrier dont il est issu ainsi que la petite ville où il a grandi. Cela dit, Fabrice Maruca insiste sur le fait qu’il s’agit d’une comédie sociale et non d’un drame social.

Copyright : DR

A partir du 4 novembre se déroulera le Festival du Film européen de Virton. Cliquez ici pour connaître l’entièreté du programme :  http://cinepatria.be/ws/le-festival.html

PROGRAMME DU GRAND-DUCHÉ DE Luxembourg

« Les éternels » science-fiction, fantastique, action de Chloé Zhao avec Gemma Chan, Richard Madden, Salma Hayek, Angela Jolie

« Si on chantait » comédie de Fabrice Maruca avec Jeremy Lopez, Alice Pol, Artus

********************

 « Chers Camarades » drame, historique d’Andrey Konchalovsky avec Yuliya Vysotskaya, Vladislav Komarov, Andrey Gusev

Le Pitch : une ville de province dans le sud de l’URSS en 1962. Lioudmila est une fonctionnaire farouchement dévouée au Parti Communiste. Sa fille décide de participer à la grève d’une usine locale et les événements prennent une tournure tragique. Les autorités dissimulent la violence de la répression. Lioudmila se lance alors dans une quête éperdue à la recherche de sa fille disparue.

Commentaires : le réalisateur de « Maria’s lovers », « Runaway Train » et de « Tango & Cash » est un réalisateur qui est méticuleux, ne laissant jamais rien au hasard. Avec « Camarades ! » il impose le noir et blanc vu que l’action s’est déroulée en 1962 et qu’à cette époque, les photos étaient en noir et blanc. L’URSS de l’époque est bien entendu scrupuleusement reproduite, ne laissant rien au hasard. Quant au côté historique du film, on apprend que le véritable massacre de Novocherkassk s’est passé les 1er et 2 juin 1962 et a été gardé secret jusque dans les années 90. La première enquête officielle n’a été ouverte que 30 ans plus tard, en 1992. Le général de division de la justice Youri Bagrayev, qui a participé à l’enquête, a joué le rôle de consultant dans le processus d’écriture du scénario du film.

Copyright DR

« Pig » drame, thriller de Michael Sarnorski avec Nicolas Cage, Alex Wolff, Cassandra Violet

Le Pitch : un chasseur de truffes vit en ermite dans la nature sauvage de l’Oregon, quand l’enlèvement de sa truie truffière le pousse à retourner vers la civilisation à Portland où il devra faire face aux démons de son passé.

Commentaires : pour son premier film, Michael Sarnorski a fait fort, séduisant le public du dernier Festival de Deauville. Il faut également préciser que Nicolas Cage ne nous avait plus sorti une telle prestation qui pourrait lui permettre de décrocher l’Oscar du meilleur film lors de la prochaine course à ce prix tant convoité. Quant au cochon « Pig », il n’a eu droit qu’à trois jours de répétition à cause d’un budget très serré. Résultat, Nicolas Cage s’est fait mordre à trois reprises…c’est ce que l’on appelle les risques du métier.  

Copyright Metropolitan FilmExport

A L’AFFICHE ET DÉJÀ VU POUR VOUS

« Les Olympiades » comédie, romance, drame de Jacques Audiard avec Lucie Zhang, Makita Samba, Noémie Merlant

Le Pitch : Paris 13e, quartier des Olympiades. Emilie rencontre Camille qui est attiré par Nora qui elle-même croise le chemin de Amber. Trois filles et un garçon. Ils sont amis, parfois amants, souvent les deux.

Avis : présenté lors du dernier Festival de Cannes, « Les Olympiades » de Jacques Audiard nous séduit avec ses histoires de quartier, de filles et d’un garçon à travers des situations cocasses, souriantes mais assez inégales sans parler du fait que ce film parle surtout aux Parisiens qui connaissent ce quartier du 13è arrondissement. Lucie Zhang est une véritable révélation, Makita séduit et Noémie Merlant confirme son talent. Mais, non, « Les Olympiades » ne m’a pas entièrement séduit parce que le film est trop « franco-parisien ».

Cote : 2/5

Copyright Neue Visionen Filmverleih

Mots clés :

Cinema Thibaut Demeyer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This