Logo info Brabant Wallon

SANTÉ > MÉDECINE > LES PILIERS DE L’IMMUNITÉ

Jan 8, 2024 | Santé

Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> Santé >> SANTÉ > MÉDECINE > LES PILIERS DE L’IMMUNITÉ

Les éléments incontournables d’une bonne immunité

À ce stade, j’espère qu’il est acquis que des défenses immunitaires optimales ne peuvent s’envisager sans un écosystème intestinal performant et que l’assurance d’un Migrating Motor Complex ou MMC efficace fait partie intégrante des conditions nécessaires à cet effet. Un jeûne nocturne raisonnable me semble donc devoir être introduit chez tous ceux qui croient (naïvement, suis-je tenté d’écrire…) très bien faire en assurant leurs trois repas quotidiens étalés sur une durée d’au moins douze heures.

Eh bien, non, vous avez tout faux. Il faut retarder le premier repas (lequel va évidemment rester un dé-jeûner) sans vous priver de boire, bien entendu. Il s’agit de boissons non additionnées de sucres, édulcorants, laits animaux ou végétaux : eau, thé vert, café noir, infusions variées… Et NON, pas de jus de citron ou de rondelle de citron vert pour la détoxification matinale, même si c’est ‘tendance’ !

Pour y arriver, une boisson énergisante (comme le thé ou le café chaud) aide énormément. Au début, vous pourriez souffrir de maux de tête qui reflètent souvent une intoxication par les xénobiotiques — médicaments, polluants, insecticides, hormones pour la plupart liposolubles — libérés par la fonte des cellules graisseuses (ou adipocytes) dont les réserves sont utilisées pour fournir de l’énergie lorsque le jeûne se prolonge, en remplacement du glucose. Buvez beaucoup d’eau, cela vous aidera. Au besoin, il est possible d’adoucir votre pénitence en ajoutant de l’huile de coco (bio, vierge et durable) à votre café chaud. Cela rompt le jeûne : ce n’est pas une habitude à conserver mais cela aide à la transition.

Une controverse intense existe au sujet de l’horaire idéal qui devrait délimiter la fenêtre alimentaire de 8 heures : la logique voudrait qu’on tienne compte du rythme circadien et donc qu’on mange lors des heures de clarté, mais les convenances sociales rendent délicate la programmation d’un dîner en fin d’après-midi. C’est à vous de voir, en soulignant qu’on peut faire fluctuer cet horaire en fonction des jours de semaine ou de week-end, voire d’après vos voyages ou vos contraintes professionnelles.

Il est également permis de « sauter » un jour de temps en temps, car cela ne ruine pas les bienfaits. Par contre, je n’aime pas du tout le jeûne de type ‘5/2’ avec deux jours de forte restriction calorique entrecoupés de jours où l’on mange ce qu’on veut. C’est effectivement facile à mettre en place et ce système a le mérite d’habituer le sujet au phénomène du jeûne, mais c’est un non-sens physiologique.

Le jeûne prolongé a ses avantages, mais c’est un sujet très complexe que je connais d’ailleurs mal et qui n’a guère sa place, selon moi, dans ce chapitre destiné à vous préparer à vivre en compagnie du COVID-19. En effet, il faut sans doute une grande maîtrise de cette pratique pour ne pas mettre en péril les défenses immunitaires, car je crains toujours une aggravation des subcarences préexistantes.

Il serait dommage de conclure ces conseils sans aborder, ne serait-ce que brièvement, l’importance tout aussi primordiale des fonctions thyroïdienne et surrénalienne pour le système immunitaire en général et pour les défenses immunitaires intestinales en particulier. Historiquement, mon intérêt pour la glande thyroïde et les glandes surrénales résulte de constatations flagrantes faites sur mes patients sportifs de haut niveau (il y a longtemps) : sans optimisation de ces fonctions essentielles, il ne fallait pas espérer éviter les ‘crashes’ du système immunitaire particulièrement redoutables à l’approche des grands objectifs de la saison, typiques des sports individuels où je m’étais spécialisé.

Il n’est pas question dans ce cadre précis de développer ces thèmes : je vous renvoie à mes blogs qui constituaient le livre une « Introduction à la Médecine Fonctionnelle » parue chez Résurgence en 2014.

Pour prendre rendez-vous dans l’un des centres de médecine fonctionnelle FunMedDev qui se situent en France, en Belgique et au Luxembourg, contactez-nous par téléphone aux numéros suivants :

Centre FunMedDev Belgique:  +32 ‭4 221 52 12

Centre FunMedDev France: +33 1 87 65 00 75

Centre FunMedDev Luxembourg: ‭+352 2 690 3183‬

ou par courriel à [email protected]

Publication : Éric Klein

Info Santé

0 commentaires

Mots clés :

médecine santé

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Nos sponsors