BIEN-ÊTRE > SHIATSU > LES LIENS DU CORPS ET DE L’ESPRIT

Jan 15, 2024 | Bien-être, Thémes

Info>>lux >> Thémes >> BIEN-ÊTRE > SHIATSU > LES LIENS DU CORPS ET DE L’ESPRIT

Tu n’as rien, c’est psychologique !

Quand j’étais enfant et que j’avais mal quelque part, on me disait volontiers que c’était psychologique, sous-entendu : tu l’as rêvé, tu l’as inventé, tu n’as rien !

M’étant attaqué par la suite à la lecture de Carl Gustav Jung, un des pères de la psychanalyse, j’eus le plaisir de découvrir qu’il balayait de la main ce genre d’arguments. Même si la cause de la douleur est psychologique, celle-ci n’en reste pas moins réel. Dire qu’une maladie est psychologique n’enlève rien à la réalité de la souffrance et ne peut pas être le prétexte à ne rien faire, en prétendant que cela passera tout seul, puisque cela n’a pas de réalité.

La question est de savoir s’il faut vraiment connaître la cause exacte d’une souffrance pour la prendre en charge. Et allons même plus loin, faut-il attribuer la souffrance à une catégorie avant de s’en occuper ? 

Le Shiatsu appartient à la sphère des pratiques manuelles issues d’une réflexion orientale sur l’être humain et son environnement. Et là, pas question de découper l’être humain en petites couches avec chacune leur spécialiste. Contrairement à nous, Occidentaux. On voit bien cette évolution en Occident, et pas que dans le domaine des soins, d’ailleurs.


Au Japon tout particulièrement, on ne dissocie pas l’être humain, on le considère comme formant un Tout et on travaille avec le Corps-Esprit, comme une entité indissoluble. Cela s’appelle ‘Shinjin’ (身 (jin : le corps) – 心 (shin : le cœur et son émanation l’esprit) et le concept vient d’un célèbre sermon prononcé par Maître Dogen (Bouddhisme Zen).

‘Quand on étudie l’esprit, cela inclut l’étude du corps et de l’esprit ; quand on étudie le corps, cela inclut l’étude de l’esprit et du corps’.

Maître Deshimaru, autre Maître Zen venu enseigner en France au XXème siècle

C’est propre à l’Orient de ne pas séparer les deux. Dans la médecine traditionnelle orientale, l’esprit et l’énergie du corps sont étroitement liés. L’esprit à une grande influence sur le corps (un esprit clair et fort est ainsi prépondérant dans la volonté de guérir, par exemple). Et inversement donc, lorsque nous touchons le corps en Shiatsu, nous touchons l’esprit.
 
Les traductions sont compliquées et les concepts ne sont pas les mêmes, on confond ainsi allègrement l’esprit, le mental, le cœur, l’âme, sans savoir exactement ce qu’il faut attribuer à quoi.

Mais comme nous le disions au début, l’Orient ne catégorise pas et on pourrait résumer tout cela en disant que nous sommes Un, avec des aspects plus tangibles, concrets, matériels (‘le corps’) et des aspects plus immatériels (‘l’esprit’, les pensées, les émotions, le ressenti, le spirituel même).
 
Une des merveilles du Shiatsu est donc de toucher un corps (c’est très concret) et en même temps d’accéder au corps-esprit, puisque tout cela ne fait qu’Un.

Avec cette nuance que je ne suis pas psychologue, ni thérapeute émotionnel, et que je n’appartiens pas du tout à un courant spirituel et que donc, mon intervention se limite à poser les mains et à travailler avec le Ki, le ressenti de l’énergie vitale dont il était question dans un précédent article. Les effets se feront sentir à tous les niveaux.
 
Mais puisque le Shiatsu appartient clairement au cadre oriental, c’est celui-là que j’utilise pour pratiquer, évidemment, et je considère donc chaque personne qui vient me voir comme un corps-esprit.
 
Je vois l’être humain, l’Univers, et l’être humain dans l’Univers à la manière orientale et, surtout, je constate que cette vision différente est efficace, fonctionne. Sinon, elle n’aurait aucun intérêt.

Ainsi, je pose les mains sur la personne qui vient me voir… Malgré tout le cadre théorique que j’ai pu apprendre, ce sont mes mains qui vont en quelque sorte trouver leur chemin, détecter les tensions, les manques, les excès, les nœuds, et tenter de régulariser tout cela.

La personne se détend peu à peu, sa respiration s’amplifie, son visage s’apaise, ses pensées se calment… Peut-être que des images et des couleurs et des formes lui traversent l’esprit. Peut-être y a-t-il endormissement et quelques rêves. Des émotions s’expriment, tristes ou joyeuses et c’est bien. Dans ce grand lâcher, on se débarrasse de ce qui encombre.

Il arrive souvent que l’on me dise ‘j’ai fait un beau voyage’. Car, souvenez-vous, tout est Mouvement, la Vie est Mouvement.
 
Bonne nouvelle, pour terminer… les visions de l’Occident et de l’Orient ne s’opposent pas, ce sont des façons différentes de considérer l’être humain et l’Univers. On s’aperçoit quand même qu’elles se rejoignent de plus en plus, avec la compréhension que tout est lié, intriqué et interdépendant sur notre planète. Taoïstes, Bouddhistes et scientifiques se rejoignent maintenant sur de nombreux aspects.

Quant aux spécialistes de chez nous,  ils se considèrent de moins en moins comme isolés. Ils pratiquent un outil de compréhension et de soin très poussé, qui fait honneur à la complexité de l’humain et n’hésitent pas à faire appel à l’équipe dès que nécessaire. Ainsi, des psychologues m’envoient leurs clients, considérant qu’il est temps pour eux de revenir dans leur corps, de s’ancrer, de redescendre les pieds sur terre. Ainsi, de plus en plus de médecins estiment que le Shiatsu offre une réelle valeur ajoutée à leurs traitements.
 
Quand on est au service de l’humain, il est en effet bon de collaborer, chacun selon sa compréhension.

Donner des soins, et prendre soin.

Auteur et rédacteur : Stéphane Cuypers.

Retrouvez mon actualité  sur www.shinmon-shiatsu.com, des informations relatives à l’école Odo Shiatsu ici : www.odoshiatsu.be ou encore sur le site des éditions du Renard Blanc : www.renardblanc.be.

Pour me contacter directement par courriel : [email protected] ou par téléphone téléphone : +32 471 40 56 95.

Publication : Éric Klein | www.bioshiatsu.fr

Infos Bien-être

0 commentaires

Mots clés :

Bien-Être

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :