Cannes 2021 – BENEDETTA : MYTHOMANE OU SAINTE ?

Juil 11, 2021 | Cinema, ACTUALITES | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> Cannes 2021 – BENEDETTA : MYTHOMANE OU SAINTE ?

BENEDETTA : MYTHOMANE OU SAINTE ?

Thibaut Demeyer
Nous attendions avec impatience la dernière œuvre du réalisateur néerlandais Paul Verhoeven intitulée « Benedetta » avec dans le rôle-titre notre compatriote Virginie Efira. On l’attendait parce que le film est précédé depuis quelque temps déjà de qualificatifs plus commerciaux que réels. En effet, on a parlé d’un film scandale, de scènes érotiques proches de la pornographie, de blasphème. Bref, tout pour attirer le public en prévision du jour de sa sortie en salle.
Par Thibaut Demeyer, depuis la Croisette

Nous attendions avec impatience la dernière œuvre du réalisateur néerlandais Paul Verhoeven intitulée « Benedetta » avec dans le rôle-titre notre compatriote Virginie Efira. On l’attendait parce que le film est précédé depuis quelque temps déjà de qualificatifs plus commerciaux que réels. En effet, on a parlé d’un film scandale, de scènes érotiques proches de la pornographie, de blasphème. Bref, tout pour attirer le public en prévision du jour de sa sortie en salle.

Paul Verhoeven

Quitte à en décevoir plus d’un, « Benedetta » est loin du scandale de « Basic Instinct » avec lequel Paul Verhoeven, accompagné de Michael Douglas et de la jeune Sharon Stone que l’on découvrait à l’époque, à savoir en 1992, avait fait l’ouverture.

Virginie Efira

Autre époque, autres mœurs ? Plus rien ne nous choque à un point tel que « Benedetta », en 1992, aurait fait autant le buzz que « Basic Instinct » ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, le réalisateur de « Total Recall » a réussi à nous captiver pendant deux heures avec cette histoire tirée de faits réels, celle de la sœur Benedetta, lesbienne et persuadée que Jésus est en elle. Aujourd’hui, le doute joue encore en sa faveur car la lumière n’a jamais été faite. Était-elle une mythomane ou une Sainte chargée de répandre la parole de Dieu ?

Daphné Patakia

Aux côtés de Virginie Efira n’oublions pas Charlotte Rampling au ton grave et sévère dans le rôle de la mère supérieure ainsi que Daphné Patakia, également belge, dans le rôle de la novice et amante de Benedetta, et Lambert Wilson dans le rôle du nonce qui condamnera Benedetta au bûcher. Paul Verhoeven nous offre dès lors une palette de talents dirigés admirablement bien.

Virginie Efira

« Benedetta » est une œuvre qui interpelle à la fois sur la vérité concernant sœur Benedetta, et là on est dans un film plutôt historique, mais aussi sur la religion et surtout ses pratiques…peu orthodoxes. Dans le rôle-titre, nous retrouvons Virginie Efira, au demeurant excellente dans ce rôle difficile, qui a d’une certaine manière accompli un rêve, celui de tourner sous la direction de Paul Verhoeven : « j’étais adolescente lorsque j’ai vu « Basic Instinct », je me souviens de « Total Recall », « Starship troopers », j’ai toujours aimé le cinéma de Paul Verhoeven. Et lorsqu’il m’a fait lire le scénario, j’ai tout de suite accepté sans restrictions, même les scènes de sexe » nous a confié l’actrice belge. Et, justement, à propos de sexe, il n’y a pas vraiment de quoi fouetter un chat. Certes, elles existent mais elles ont aussi leur importance, ce n’est pas du sexe pour le plaisir du sexe, d’ailleurs on est loin de celles vues dans « La vie d’Adèle » d’Abdellatif Kechiche, Palme d’or en 2013.

Louise Chevillotte

Si « Benedetta » est à la fois passionnant et instructif, nous regretterons le dernier quart d’heure qui correspond au procès de la sœur accusée de mysticisme et d’actes sexuels non-appropriés et de sa condamnation avant que le peuple ne se révolte pour la libérer afin de protéger la ville de la peste. Cette partie ressemble plus à une grosse farce qu’à l’inspiration de faits historiques. A noter qu’au moment du générique, il est précisé que la ville de Pescia en Toscane a été entièrement épargnée par la peste, ce que Benedetta avait promis puisque Dieu le lui avait dit. Et on repart donc dans le doute et la question posée au départ : « qui était sœur Benedetta ? Une sainte ou une mythomane ? » La réponse vous appartiendra lorsque vous irez voir ce film.

Olivier Rabourdin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This