Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> Studio 30 >> la Revue arlonaise revient rajeunie !

interview Vidéo avec Anne-Sophie Gérouville : Revue arlonaise à la Maison de La Culture d’Arlon

« Ar(t)lonmétrage », la Revue arlonaise revient rajeunie, et boostée Les 6, 7, 13 et 14 mai, l’incontournable Revue arlonaise revient à la Maison de la culture d’Arlon.

Le bourgmestre Vincent Magnus, on s’en doute, ne sera pas épargné. Comme beaucoup d’autres.

La Revue arlonaise, c’est toujours un sujet de discussion dans le chef-lieu.

Qui sera épinglé lors de l’édition 2022? « Le bourgmestre évidemment, répond Bernard Heinen, qui fait partie du pool auteurs de la Revue depuis 2019. Mais aussi les commerçants, Géraldine Frognet, Romain Gaudron et bien d’autres !»

« Ar(t)lométrage », c’est le titre choisi pour la dernière cuvée qui revisitera les grands dossiers d’Arlon et des alentours pendant deux heures trente minutes, avec la dérision qu’on lui connaît.

« Une édition boostée par des projections vidéo, des chants, et un cadre rajeunit, se réjouit la présidente Frédérique Wéry. Et des cibles élargies » La Revue est moins politique qu’avant. Comme son nom l’indique, l’édition 2022 de la Revue se verra comme on regarde la télévision : en zappant d’une émission à l’autre.

« Dans les Feux de l’amour, on rapprochera Géraldine Frognet de Vincent Magnus, comme ils se sont réconciliés à la salle des Mariages à l’hôtel de Ville », relève l’incontournable Philippe Hornick qui endossera le rôle de Fernand, l’ouvrier communal, personnage récurent. La Casa del PapelQ nous replongera dans l’ère Covid et confinement.

Beaucoup en prendront pour leur grade. « Oui, on se moque, mais les plus vexés sont ceux dont on ne parle pas », rétorque Philippe Hornick venu dans sa tenue de scène pour nous parler de la Revue. Et il est intarissable sur le sujet, il faut préciser qu’il y participe depuis 40 ans.

Alors, impossible de l’arrêter tellement son enthousiasme est grand !

Du favoritisme étant donné la présence ancestrale de Philippe Hornick, le libéral et de Laurent Magnus, fils du bourgmestre ?

Que nenni. « Jamais un membre impliqué n’a fait de censure », affirme l’ancien échevin des Finances qui s’est lui-même traité de con sur scène lors d’une précédente édition !

interview Vidéo Studio 30

interview Gérouville Anne-Sophie , Studio 30

infos Studio 30

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This