Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Thémes >> stages >> AKDT, déjà 60 ans …

AKDT, déjà 60 ans et plein de nouveautés : des stages de Kung Fu, de conception d’Escape Game et 198 autres stages

Pour ses 60 ans, l’AKDT propose une programmation spéciale ouverte au grand public. L’AKDT, c’est le spécialiste des stages artistiques en Belgique en résidentiel, basé à Neufchâteau et Libramont pour les 5 à 95 ans. Par an, l’AKDT accueille 2000 stagiaires de toute la Belgique et de l’étranger.

Justine Verlaine, vous êtes chargée de projets pour l’AKDT à Libramont et Neufchâteau. L’AKDT, c’est le spécialiste des stages artistiques en Belgique en résidentiel, basé à Neufchâteau et Libramont. Par an, l’AKDT accueille 2000 stagiaires de toute la Belgique et de l’étranger. L’AKDT, c’est une formule de stage unique en Belgique ?

Il est important de préciser que l’AKDT est une académie d’été. On sort d’une académie conventionnelle comme celle que l’on connaît un peu partout et qui propose des cours pendant l’année scolaire. Ici, c’est un climat particulier, les stagiaires viennent passer une semaine sur place, en logeant  , en gîte, en tente, ou en résidentiel. Les cours se donnent de 9 à 17 h, et le soir, nous organisons des soirées à thèmes. C’est 200 stages sur le mois de juillet.

Des soirées à thèmes qui se déroulent où ?

Nous montons des scènes de spectacles à Libramont et à Neufchâteau tous les ans. C’est d’ailleurs un budget important mais crucial car c’st ça qui met l’ambiance et qui permet aux stagiaires de monter sur cette scène et de de présenter le fruit de leur semaine de stage.

Quel est le fil conducteur des stages ?

L’apprentissage d’une discipline. En musique, principalement le chant ou la pratiquement d’un instrument. Il faut au moins un ou deux ans de pratique selon les stages.

Ce qui fait votre spécificité, c’est que tous vos stages sont donnés par des pros ?

Les quatre familles d’ateliers ; que sont la Musique, les Arts plastiques, les Danses et musiques du monde et les Arts du spectacle, ont renouvelé quelque peu leurs propositions portées par les goûts du jour de chacun des Conseillers artistiques : Vincent Dujardin, François Liénard, Christine Stanczyk et Grégoire-Gabriel Vanrobays.

Vous êtes d’ailleurs surtout connue pour les stages adultes ou pour les plus de 16 ans ?

Sur 200 stages, 180 sont dédiés aux adultes. Musique, arts plastiques, dans et musique du monde, art du spectacle (cinémas, bien-être, danse contemporaine, etc.) Selon les stages, il faut ou non des pré-requis, tout est indiqué sur notre site internet www.akdt.be

Mais pour les enfants de 5 à 15 ans ?

Pour ceux là il ne faut aucun prérequis. Nous avons par exemple un stage’ de cirque de 9 à 12 ans, un stage de comédie musicale, un stage d’art plastic, un autre de stop motion où ils font des petites vidéo avec des dessins, ce sont des stages qui marchent très bien.

Les inscriptions à vos stages sont lancées depuis le premier mars ?

Oui, et nous enregistrons déjà 1300 inscrits. En moyenne, 10 à 12 stagiaires par catégorie sauf pour la danse, où il y a plus de monde par stage. Une trentaine de stages sur les 200 sont déjà complets.

Un peu surprenant que vos stages soient plus connus à Bruxelles qu’ici ?

Ce sont les même fondateurs sque pour le Juille tmusical. Au départ, l’AKDT, c’est un niveau plus élitiste, moins accessible, il fallait un sacré niveau pour s’inscrire. Ce qui n’est plus du tout le cas. L’offre s’est développée, et le niveau des stages plus accessibles. Au début, on comptait 80 stagiaires, et maintenant nous en enregistrons 2000 .

Vous chercher sans cesse à se diversifier ?

On a 4 conseillers artistiques qui ont en charge la programmation ; ce sont des experts qui nous permette de proposer des nouveautés chaque année. Cette année, nous proposons uns stage de Rien pour les adules (plus de 16 ans). Ils n’auront pas de local, pas de matériel et ils devront créer une œuvre à partir de rien du tout. Et la formule plait ! Un stage de Foro, une danse de couple brésilienne, aussi un cours de chant portugais, etc. On propose aussi un stage de conception d’escape game. On donne les outils pour créer la narration de l’énigme et la développement de la scénarisation. Egalement un stage de Kung Fu. Un stage de podcast donné par Christine Van Acker, il ne reste d’ailleursplus que 4 places. Stages de claquettes.

Des soirées de l’AKDT, tout  le monde peut y assister ?

Pour les 60 ans, on a décidé de s’ouvrir au grand public afin d’être plus proche des gens de la région et faire découvrir l’AKDT.  Des spectacles gratuits et qui permettent à ceux qui n’osent sans doute pas s’inscrire de se faire une meilleure idée de ce que nous faisons.

L’AKDT, c’est toute une équipe qui confectionne le mois de stages de juillet pendant un an ?

Oui, c’est un sacré travail, et nous recrutons des jobistes

Anne-Sophie Gérouville

https://akdt.be/fr/stages/ @akdtwallonie

Infos Studio 30

Mots clés :

Libramont Neufchateau

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This