CANNES 2021 : LE RISQUE ZERO N’EXISTE PAS

Juil 8, 2021 | Cinema, ACTUALITES | 0 commentaires

Info>>lux >> ACTUALITES >> CANNES 2021 : LE RISQUE ZERO N’EXISTE PAS

Par Thibaut Demeyer, depuis la Croisette

Cela fait du bien d’entendre à nouveau le carnaval des animaux de Saint-Saëns qui accompagne le petit générique d’avant chaque film. Un générique où l’on voit défiler les marches cannoises et d’où surgit le logo du Festival. Le spectateur en profite pour capturer via le smartphone ce film d’animation, d’autres applaudissent. La séance commence, le silence est d’or, les émotions sont palpables. On est loin de l’ambiance des salles de cinéma que l’on connaît où les pop-corn semblent souvent faire partie de la bande son du film. De temps en temps, on entend un toussotement qui se veut être le plus discret possible et si, par hasard, la sonnerie d’un portable vient troubler la séance, le propriétaire de celui-ci essuie aussitôt des remontrances pas toujours sympathiques. Oui, une projection à Cannes est un moment particulier qu’il est bon de vivre au moins une fois dans sa vie.

Cette année, l’ambiance est restée la même en dépit de quelques changements du point de vue organisationnelle comme l’obligation de réserver en ligne nos séances, ce qui pose parfois quelques soucis, car le Festival de Cannes est souvent synonyme d’imprévus. En revanche, contrairement à ce que nous aurions pu croire, la Croisette n’est pas noire de monde, là où les festivaliers auraient dû se mélanger aux touristes-vacanciers. Selon nos sources, 30% des journalistes n’ont pas voulu faire de demandes d’accréditation pour cette année et plusieurs pays ont refusé de venir au Marché du film qui brassait énormément de monde les années précédentes.

Il est évident que le risque zéro n’existe pas mais pas plus tard qu’hier soir, le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, a rappelé que le Festival avait mis tout en œuvre pour garantir une sécurité maximale contre la Covid19. Ces sécurités sont la présentation du certificat de vaccination avant de pouvoir entrer au Palais des Festivals ou un test PCR négatif de moins de 48 heures et donc à refaire toutes les 48 heures, le port du masque obligatoire ( que l’on trouve à l’effigie de la Palme d’or à la boutique officielle) tant au Palais que pendant les projections (même si certaines stars ne l’ont pas fait lors de la cérémonie d’ouverture) et mise à disposition du gel hydro alcoolique. Mais ce n’est pas tout. Si la mode aujourd’hui est de demander aux stars de faire un selfie, il reste malgré tout des inconditionnels de l’autographe. Et à ce propos, voici une anecdote vécue par une consœur. A l’issue de la rencontre avec Jodie Foster, celle-ci quitte rapidement la salle. Ma consœur lui court après dans l’espoir que l’actrice américaine lui dédicace le programme du Festival. Celle qui fut alors l’agent Clarice Starling dans « Le Silence des agneaux » lui répond : « oui, en vitesse car je n’ai pas le droit d’en faire. » Et, effectivement, il a été demandé aux artistes de ne pas signer d’autographes ou alors d’utiliser uniquement leur stylo afin d’éviter de toucher des objets qui pourraient être porteurs de la Covid19. Les organisateurs ont vraiment pensé à tout !

La gestion de la pandémie est dès lors une contrainte supplémentaire et importante à laquelle le Festival doit faire face. Après les attentats du 11 septembre, le Festival a dû revoir tout son système de sécurité et même le renforcer d’année en année pour que cet évènement mondial puisse se dérouler sans encombre. C’est ainsi que nous voyons aux alentours du palais des militaires, armes au poing, et des policiers, patrouiller toute la journée, que des tireurs d’élite sont postés sur le toit du Palais et que la manifestation en général est encadrée par de nombreux policiers. Et, pour entrer au Palais, vous passez par un portique qui, immédiatement, indique à un agent de sécurité via leur tablette quelles personnes il faut contrôler. Un système tout nouveau et efficace qui permet d’éviter de contrôler systématiquement toutes les personnes qui entrent au Palais alors qu’elles ne possèdent rien de suspect sur elles et donc d’éviter de longues files devant le Palais.

Mais même si quelques frileux n’ont pas osé franchir le pas pour vivre cette 74è édition du Festival de Cannes, le monde du cinéma et particulièrement les stars ont fait preuve de solidarité et sont nombreux à s’être déplacés, ce qui nous permet de vivre un Festival de Cannes presque comme avant car il nous reste encore de belles journées à vivre et de belles rencontres à faire d’ici la fin de l’édition 2021 qui sera à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du Festival.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This