CLAP DE FIN POUR « LES POINGS SERRES » DE VIVIAN GOFFETTE

Août 20, 2021 | Arlon, Belgique, Cinema, Cinémas, REPORTAGES, Virton, Wallonie | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Gaume >> Virton >> CLAP DE FIN POUR « LES POINGS SERRES » DE VIVIAN GOFFETTE
Thibaut DEMEYER

C’est dans une rue bien connue d’Arlon qu’a été donné, ce jeudi après-midi, le clap de fin du nouveau film de Vivian Goffette « Les Poings serrés » avec sur le plateau l’acteur belge Patrick Descamps et le jeune Yanis Frish dont c’est la première apparition à l’écran.

L’histoire est celle de Lucien - Yanis Frish - dont le père est en prison. Contre l’avis de son entourage, le jeune garçon veut revoir son père. Un père incarné par Laurent Capelluto alors que Patrick Descamps endosse le rôle du grand-père de Lucien.  

Patrick Descamps, dans le rôle du grand-père.
Copyright : Thibaut Demeyer

Plus tôt dans la journée, des scènes ont été tournées dans la maison d’un particulier « ils avaient besoin d’une maison avec des briques rouges car la scène est censée se situer à Bruxelles » nous informe la propriétaire de la maison avant d’ajouter « ils ont apprécié ma cuisine parce qu’il y a deux fenêtres ce qui est intéressant pour les prises de vues…enfin, c’est ce qu’ils m’ont dit ».

copyright : Thibaut Demeyer

Prises de vues d’intérieurs mises en boîte, trois autres scènes ont été tournées mais cette fois en extérieur. Deux policiers sonnant au domicile du grand-père. Une scène préparée avec minutie et précédée par de nombreuses répétitions appelées dans leur jargon une « mécanique ». Ensuite, changement de décor. L’équipe technique monte les rails pour la caméra, l’éclairagiste met les lumières en place. Cela prend un peu de temps. Vivian Goffette en profite pour donner ses dernières instructions. C’est que dans cette scène, Yanis Frish est concerné. Il doit sonner à la porte de chez son grand-père. Une scène qui semble facile mais le réalisateur gaumais, perfectionniste, constate qu’il y a quelque chose qui le gêne. La position sur le pas de la porte du jeune acteur pose problème face à celle de Patrick Descamps dont la taille est assez imposante. « Vous avez choisi un enfant trop petit, fallait en prendre un plus grand » lance, non sans humour, l’acteur montois avant que le réalisateur de « Yam Dam » ne trouve rapidement une solution. La scène peut donc être tournée. 

Les deux policiers sonnant au domicile du grand-père.
Copyright : Thibaut Demeyer
Installation du rail pour la scène suivante.
Copyright : Thibaut Demeyer
Copyright : Thibaut Demeyer

18h30, il reste une dernière scène à tourner. Il s’agit d’un travelling où l’enfant cours pour se rendre chez son grand-père. Après trois courses où Yanis donne tout ce qu’il peut pour courir le plus vite possible, Vivian Goffette lance le classique « Coupez ! » ajoutant « Ceci était la dernière scène du film », applaudissements. Il est 19h00, « Les Poings serrés » est prêt à entrer dans la salle de montage pour une sortie prévue en octobre 2022. On en profite pour souhaiter le meilleur à Vivian Goffette et au film !

Lucien courant pour se rendre chez son grand-père. Copyright Thibaut Demeyer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This