Logo info Brabant Wallon
Info>>lux >> Thémes >> Cultures >> Concerts >> Concert >> CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

La «mélancolie» du N°9 Tour de Jenifer

Le 02 mars 2023, nous, journalistes français de Infolux avons pu faire une interview exclusive pendant la résidence de Jenifer.

CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

INTERVIEW JENIFER

Vous avez sorti votre 9ème album en novembre, vous avez vendu plus de 2 millions d’albums et vous avez 20 ans de carrière : comment vivez-vous ce succès ?

J’ai clairement un sentiment de fierté et de reconnaissance. Surtout envers le public qui m’accompagne depuis 21 ans cette année. Je regarde dans le rétro et j’ai un regard très tendre. J’ai toujours ce sentiment de reconnaissance vis-à-vis de lui. Il est extrêmement protecteur avec moi, il m’a toujours soutenue.

Il m’a accompagnée dans les changements d’humeur que j’ai eus tout au long de ma carrière. Si globalement c’est très pop , il y a des sonorités différentes et chacun de mes albums correspond à un âge et une humeur que j’avais sur le moment. Je n’accepte pas de procéder mécaniquement. Ainsi, quand j’entame une nouvelle histoire, je pense beaucoup à mon public, c’est mon moteur.

Rester focus

C’est lui qui me donne cette force d’aller au-delà de tous les aspect nocifs qu’on peut rencontrer autour de la musique. Il m’aide à rester « focus » sur l’essentiel de ma passion , sur cet amusement et sur cette parenthèse de joie à laquelle je tiens quand je monte sur scène. Je tiens vraiment à ce que les gens passent un bon moment et forcément, je donne le meilleur de moi-même. J’ai choisi une équipe qui œuvre pour faire en sorte que l’on puisse ressentir justement cette passion et cette honnêteté.

C’est une démarche très importante pour moi. Et ce surtout parce que, plus j’avance, plus je me rends compte que le monde est de plus en plus difficile. J’ai conscience du monde dans lequel je vis. Toutes les inflations diverses et variées à laquelle on a tous droit . Je sais ce que c’est que le coût d’un billet. Je sais ce que cela engendre dans un budget . J’ai conscience de cela et donc je suis très ancrée. J’ai une famille qui est très importante pour moi et j’ai reçu une éducation.

Je suis une bosseuse et je dépasse toujours mes propres limites. Je me donne toutes les chances en m’entourant bien et c’est grâce à cette notion d’équipe aussi que je pense avoir réussi à accepter cette mise à nu qu’impose la scène. J’avoue être un peu réservée et hypersensible, mais j’avoue que la musique et cette notion d’équipe me surmotivent. C’est ce qui me donne énormément de force et d’énergie. Dans l’autre sens aussi, il y a un échange de forces. C’est ce qui crée cette unité. Quand je me retrouve sur scène, on est tous dans le même bain. On chante, on danse et on s’amuse.

Votre album n°9 est empreint d’influences sixties et seventies. Pourquoi ce choix ?

Je n’arrêtais pas de réfléchir à un titre. Et en fait, j’étais là , en train d’intellectualiser ce qui n’était pas bien, parce que je déteste ça . Je n’aime pas faire les choses mécaniquement et tenais à ce que cet album soit le reflet du « lâcher prise » . Je parle de « lâcher prise » et c’est l’un des albums qui me ressemble plus.

C’est quelque chose que je dis à chacun de mes albums, mais c’est vrai, mes albums évoluent avec moi. Et il y a eu cette période COVID ! On a tous morflé, on a tous eu des manques…Et moi, ce qui me manquait, c’était mon métier. Ou plutôt ma passion, je n’aime pas dire métier. J’avais vraiment envie de ramener de l’humain dans cet album. J’ai donc fait un retour aux sources.

Un retour aux sources

Avec ce son-là, j’avais envie de laisser de la place à la musique, de laisser libre cours à l’imagination des musiciens. C’est pour cela que je suis partie à Londres avec mes maquettes pour enregistrer dans des conditions de live. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être positive sur le devenir des artistes. C’est très ambitieux, mais je voulais un album qui soit généreux . Il y a un côté très organique sur mon disque .

Cela passe par des instruments. C’est vraiment très important pour moi, ce retour aux sources. On entend des cuivres, ça nous ramène à plein de souvenirs. En fait, c’est un album plein de souvenirs. Il y a aussi de la nostalgie extrêmement positive et il est empreint de liberté surtout . Et là, je suis contente, parce que j’ai enfin concrétisé tout ça sur scène. J’ai fait les bonnes rencontres pour concrétiser ce rêve qui était longtemps dans ma tête.

La tournée va débuter. Quels titres incontournables qui ont rythmé votre carrière allez-vous interpréter ? et allez-vous les revisiter ?

Nous avons revisité toutes mes anciennes chansons et faire au moins 2h de concert. On va varier les plaisirs. On a aussi travaillé plein de morceaux pour changer de notre liste de temps en temps. C’est cool et c’est ce que je voulais. On est sur des sonorités très organiques, très vintage. Il y a quelques séquences où l’on va interagir un peu au feeling avec les gens pour les amuser. On ne veut pas qu’ils s’ennuient un seul instant. Il y a très peu de ballades. Il y aura un moment un petit peu plus intime où je suis juste avec mon pianiste et le public. J’aime la proximité avec les gens aussi et en même temps j’aime bien proposer un concert où on s’oublie.

Lors de cette tournée, vous allez monter pour la première fois sur la scène de l’Accord Arena.

Comment vous sentez-vous à l’idée de faire cette salle mythique ?

Voilà l’Arena ! Une salle que je n’ai jamais faite. J’ai eu l’opportunité de la faire de nombreuses fois, mais j’ai préféré squatter l’Olympia ou squatter une Folie Bergère . Je voulais découvrir des salles parisiennes que je ne connaissais pas. Des salles qui étaient tout aussi mythiques. J’ai un amour profond pour les théâtres, parce que je trouve qu’il y a plus d’âme. Mais pour cet album, j’ai eu envie de proposer un show. Je veux créer une petite bulle joyeuse. Dans les salles, c’est un peu froid quand on arrive, il faut monter sur la scène, il n’y a rien… C’est bizarre !

Il y a moins d’âme et donc c’est à nous de jouer pour réchauffer ces endroits. On est assez nombreux sur scène justement. Il y a beaucoup de musiciens. Sur la tournée d’avant, j’étais seule avec des filles. C’était vraiment léger, top, acidulé! C’était bien , mais c’était bien pour  « Nouvelle page », on n’aurait pas pu faire un Bercy avec cette formule-là. Ça ne marcherait pas avec cet album-là. Mais là, avec ce spectacle, ça s’y prête vraiment. On a réchauffé la salle avec le décor. L’équipe a œuvré pour proposer un spectacle avec des vrais jeux de lumières…

A 19 ans, après votre victoire à la Star Académy vous êtes devenue le modèle de toute une génération. Certains de vos fans vous suivent depuis cette époque. Ils viennent maintenant à vos concerts avec leurs enfants. Quel sentiment ressentez-vous face à cet engouement du public ?

Il y a un lien fort entre nous . C’est multigénérationnel. Il y a des groupes d’enfants qui viennent sans les parents. Ils me connaissent, alors qu’ils n’étaient même pas nés quand j’ai débuté. Ils connaissent les anciennes chansons, c’est trop génial. En fait, je n’ai jamais eu de cible et je suis contente parce que mon public est un bouillon de tous les horizons, tous les âges. Je suis super fière et j’ai un regard extrêmement tendre envers lui. Ils font partie de mon socle. Ils font partie de ma famille. Je peux le dire maintenant : ils font partie de mon équilibre.

Aujourd’hui 3 mars 2023 PREMIER CONCERT TOUR N°9

CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

Des fans attendaient devant les grilles la veille. Nous avons pu discuter avec l’un d’eux.

Il s’appelle Sébastien et nous l’avons revu en ce jour de concert. Ce fan suit Jenifer depuis ses débuts et nous l’avons revu le jour du concert . Il était très content : il avait réussi à prendre une photo avec son idole après de nombreuses heures d’attente . Sébastien nous a montré cette photo qu’il a mise en fond d’écran sur son portable et nous a parlé un peu de Jenifer.

Parmi le public, nous avons aussi rencontré Lissandro (Lissandrothevoicekids), le gagnant de l’Eurovision junior. Il a aussi participé à The Voice Kid (SAISON 7). Il avait hâte de revoir celle qui a été sa coach pendant l’émission ainsi que son producteur Thierry Said.

«Et si on sortait ce soir» au Galaxie d’Anméville pour la 1ère date du concert de Jenifer ! Cette tournée tant attendue s’annonce flamboyante et électrique.

20 ans de carrière !

C’est à l’âge de 18 ans seulement, le 20 octobre 2001, que la vie de notre artiste niçoise prenait une tournure qu’elle était loin de s’imaginer : la Star Academy. D’abord, victorieuse de cette première édition, Jenifer a enchaîné, pendant plus de 20 ans de carrière, les 9 albums studio, les 27 singles et les 25 clips vidéo. De plus, entre théâtre, télévision, concerts caritatifs, sortie d’un film :«Les Francis» et d’un téléfilm pour TF1 intitulé «Les traqués», rien ne l’arrête. Notre révélation francophone, depuis cette fameuse année 2003 aux NRJ Music Awards, a décroché 9 titres parmi les 15 nominations dans cette compétition.

Les Victoires de la musique, les Olympia Awards et les MTV Awards n’ont pas de secret pour elle. Multi récompenses et environ 5 millions d’albums vendus, une «nouvelle page» se tourne avec ce nouvel album «N°9» sorti le 4 novembre 2022 et une tournée d’anthologie. Pour l’occasion, rappelons que le clip : «Sauve qui aime» a été visionné à ce jour plus de 1 700 000 fois sur «You Tube». Il en est même devenu le clip préféré de l’année 2022 par les auditeurs de M6 Music.

La première partie est réalisée par Philippine Lavrey (Article et interview à venir).

CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

Démarrage de la tournée en ce samedi 4 mars 2023 au Galaxie d’Amnéville :

Après 20 ans de carrière, l’idylle avec les fans est toujours présente et s’annonce phénoménale pour l’ouverture du concert. Dynamisme et énergie viennent combler ce Galaxie sur : «Est-ce que tu danses ? » Effectivement, la réponse du public est sans appel. Le public danse, les spectateurs sont déjà debout et jaillissent de leurs sièges entre la fosse et les gradins. Jenifer va enchaîner 36 chansons pendant 2 heures de spectacle. Pour l’occasion, elle montre, à travers cette première interprétation de sa chanson-phare, la couleur de ce concert qui tient toutes ses promesses, à l’image de l’artiste et conforme à sa personnalité.

Toutes les fameuses chansons, qui ont fait la renommée de Jenifer, la star qu’elle est devenue, étaient revisitées à l’ordre du jour afin de redonner envie de les réécouter. Le tout accompagné par ses musiciens : un guitariste, un tromboniste, un saxophoniste, un pianiste et un batteur. «J’attends l’amour», haute en couleurs, «Au soleil», son premier tube de l’été, «Tourner ma page», électrisant, «Ma révolution», peuplée de brillance, «Les choses simples», en piano voix, «Donne-moi le temps», tout en émotion, «Je danse», plein d’euphorie dans les yeux du public, ainsi que «Les jours électriques » donnent le ton, l’ambiance et retracent toute l’histoire de cœur qu’elle nous a fait partager tant d’années. «Donne-moi le temps» a été chantée, main dans la main, avec une spectatrice.

Un concert rempli d’émotion

En l’occurrence, une émotion qui s’est illustrée par des larmes de joie et Jenifer a été reconnaissante au point de la réconforter dans ses bras. Toutes ces chansons rappellent la jeunesse ou plutôt notre jeunesse, car nous avons grandi avec . L’ADN musical de Jenifer Bartoli est ancré en nous. Un ADN issu de la transmission de toutes ces musiques chaudes et chaleureuses.

D’autre part, chaque lumière qui accompagne ces chansons, chaque son sorti de l’instrument nous emportent au plus profond de notre âme. En 2001, les enfants et les adolescents qui étaient les premiers fans de l’artiste sont devenus des adultes et pour certains amènent leurs enfants à ce concert. En effet, toute la musique de la talentueuse Jenifer a été transportée au-delà de sa génération de base et elle est présente ce soir. C’est une soirée placée sous le signe des retrouvailles entre son public de la première heure et elle-même.

CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

Un pari hautement réussi :

L’amour et la reconnaissance que Jenifer éprouve envers ses admirateurs est tellement grand ! Il suffira d’une chanson pour le décrire ce soir : «Notre Idylle». Une chanson sur fond de projecteurs rouge et jaune illustrant la force chaleureuse de toute l’affection qu’elle porte aux personnes qui la suivent depuis tant d’années. Elle n’en est pas à sa première scène dans la région Grand Est, puisqu’elle s’est déjà offert le privilège de monter aux Arènes de Metz lors de la tournée «Nouvelle Page» 100 % féminine.

Un point qu’elle a rappelé avant d’interpréter «Mon idylle», car cette chanson fait partie de son répertoire et cela lui tient à cœur. Puis, avec la même énergie, «Nous deux» et «Sauve qui aime» : le concert se termine en apothéose. Jenifer rend également hommage à son fils avec le titre «En attendant», chanson qui devrait parler à tous les parents. Le côté humain, qu’elle évoque souvent dans les interviews, est très important pour elle et c’est ce message qu’elle essaye de faire passer à travers toutes ses chansons.

CONCERT > INTERVIEW EXCLUSIVE > JENIFER

Vous avez envie de vibrer et de passer un bon moment? Il vous suffira de retrouver l’artiste Jenifer à Bruxelles au Forrest National, le vendredi 25 mars 2023, juste après l’Accor Arena à Paris, le vendredi 18 mars 2023.

La musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe.

Un grand merci à toute l’équipe de Jenifer, Label LN et le Galaxie pour leur accueil chaleureux.

Journaliste : Teddy CLAUSSE

Journaliste interview: Nadia HAMAMA

Photographe : 2 la X Photographie

Infos Concerts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors