Info>>lux >> ACTUALITES >> Vos Films Cinéma

Programme cinéma de la région – Semaine du 23 juin au 30 juin 2021

Cannes 2021 n’est pas loin !

Exceptionnellement, l’édition du prochain Festival de Cannes se déroulera en juillet, du 6 au 17 juillet pour être précis, ce qui pourrait justifier la présence en nouveauté cette semaine de pas moins de trois films labellisés « Sélection Cannes 2020 ». Et comme chaque année, à l’approche du Festival le plus important et le plus prestigieux du monde, les nouveautés se font plus discrètes mais la qualité des œuvres présentées est belle et bien présente et notamment à Luxembourg avec l’excellent « Minari » de Lee Isaac Chung sans oublier une petite faiblesse pour la comédie « Opération Portugal » de Frank Cimière.

Programmation Province de Luxembourg :

  • « Nobody » action de Ilya Naishuller avec Bob Odenkirk, Aleksey Serebryakov, Connie Nielsen.

Le Pitch : Hutch Mansell, un père et un mari frustré, totalement déconsidéré par sa famille, se contente d’encaisser les coups, sans jamais les rendre. Il n’est rien. Une nuit, alors que deux cambrioleurs pénètrent chez lui, il fait le choix de ne pas intervenir, plutôt que de risquer une escalade sanglante. Une décision qui le discrédite définitivement aux yeux de son fils Blake, et qui semble l’éloigner encore plus de sa femme Becca. Cet incident réveille chez cet homme blessé des instincts larvés qui vont le propulser sur une voie violente, révélant des zones d’ombres et des compétences létales insoupçonnées. Dans une avalanche de coups de poings, de fusillades et de crissements de pneus, il va tout faire pour tirer sa famille des griffes d’un redoutable ennemi et s’assurer que, plus jamais, personne ne le prenne pour un moins que rien.

Commentaires : pour son second long métrage, le réalisateur russe reprend les mêmes ingrédients que pour son premier long « Hardcore Henry » et nous plonge dans l’action pure et la violence. Sachant que le scénario a été écrit par Derek Kolstad, celui-là même qui a écrit « John Wick » avec Keanu Reeves dans le rôle-titre, cela nous donne une idée précise de ce qui nous attend dans « Nobody ».  

Copyright photo : Copyright 2021 Universal Studios. All Rights Reserved

  • « Le discours » comédie de Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi.

Le Pitch : Adrien est coincé. Coincé à un dîner de famille où papa ressort la même anecdote que d’habitude, maman ressert le sempiternel gigot et Sophie, sa soeur, écoute son futur mari comme s’il était Einstein. Alors il attend. Il attend que Sonia réponde à son sms, et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Mais elle ne répond pas. Et pour couronner le tout, voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un discours au mariage… Oh putain, il ne l’avait pas vu venir, celle-là ! L’angoisse d’Adrien vire à la panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?

Commentaires : cette comédie bien française réalisée par un spécialiste du genre, qui nous a offert des œuvres telles que « Le Petit Nicolas », « Astérix et Obélix au service de sa Majesté », « Un homme à la hauteur » et même l’épisode 1 et 2 de la saison 2 de la série à succès « Dix pour cent », a fait partie de la sélection officielle « Cannes 2020 » ainsi que celle de l’Alpe d’Huez 2021 qui est le festival de comédie.

Copyright photo : Copyright Les Films Sur Mesure - Photo Christophe Brachet

  • « Les 2 Alfred » comédie de Bruno Podalydès avec Denis Podalydès, Sandrine Kiberlain, Bruno Podalydès.

Le Pitch : Alexandre, chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème : The Box, la start-up très friendly qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant ! », et Séverine, sa future supérieure, est une « tueuse » au caractère éruptif. Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir… La rencontre avec Arcimboldo, « entrepreneur de lui-même » et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis ?

Commentaires : Bruno et Denis Podalydès sont deux frères. Le premier est plutôt axé vers la réalisation même si on peut également le voir régulièrement comme acteur. Il a débuté en réalisant des films publicitaires pour Air France et son frère Denis y participait comme acteur. A l’inverse de Bruno, Denis n’a jamais réalisé de longs métrages préférant mettre en scène des pièces de théâtre qui est son premier amour. Il obtiendra d’ailleurs le Molière de la mise en scène pour « Cyrano de Bergerac » en 2006. Quant à Sandrine Kiberlain qui a déjà travaillé avec les frères Podalydès, son premier long métrage en tant que réalisatrice est prévu pour cette année. Il s’intitule « une jeune fille qui va bien » qui sera présenté à la Semaine de la critique lors du prochain Festival de Cannes. Et à propos de Cannes, « Les 2 Alfred » a fait partie de la sélection « Cannes 2020 ».

Copyright photo : Af Brillot

Programmation au Grand-Duché de Luxembourg :

  • « Nobody » action de Ilya Naishuller avec Bob Odenkirk, Aleksey Serebryakov, Connie Nielsen.
  • « Le discours » comédie de Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi.
  • « Opération Portugal » comédie de Frank Cimière avec D’Jal, Sarah Perles, Pierre Azéma, Eric Da Costa.

Le Pitch : Hakim, 35 ans, sympathique flic de quartier d’origine marocaine, doit infiltrer la communauté portugaise pour les besoins d’une enquête. Mais peut-on devenir Portugais en trois jours ? Surtout quand on sait qu’en intervention Hakim est une catastrophe ambulante. Sa maladresse et sa malchance transforment ses nombreuses initiatives en cataclysmes. Le costume est clairement trop grand pour lui ! Rapidement pris au piège entre ses sentiments et sa mission, Hakim, qui vit seul avec sa mère, va découvrir une communauté, mais aussi une famille.

Commentaires : une première pour tout le monde, ou presque. C’est en effet la première réalisation de Frank Cimière plutôt connu dans la réalisation de One-Man-Show et séries. Mais c’est aussi le premier rôle au cinéma, si on fait abstraction de la voix off sur « Pourquoi j’ai pas mangé mon père », de l’humoriste D’Jal.Les plus cinéphiles d’entre nous reconnaitrons également l’acteur belge Eric Da Costa que l’on avait vu aux côtés et sous la direction d’Audrey Dana dans « Si j’étais un homme ». Mais aussi donnant la réplique à Jean Reno dans « The Adventures » avant de se retrouver dans un épisode de « Balthazar » avec Hélène de Fougerolle et Tomer Sisley. Prochainement, il sera à l’affiche de la comédie dramatique intitulée « No man’s land » où l’histoire de plusieurs personnages coincés, toute une nuit, dans la station de métro Abbesses.

Copyright photo : Pamela de Paris

  • « The courier » drame, espionnage, thriller, biopic de Dominic Coke avec Benedict Cumberbatch, Merab Ninidze, Rachel Brosnahan

Le Pitch : 1960. Modeste représentant de commerce anglais, Greville Wynne se retrouve plongé au cœur de la guerre froide. À la demande du MI-6 et de la CIA, il noue une alliance aussi secrète que périlleuse avec le colonel soviétique Oleg Penkovsky. Objectif : fournir les renseignements nécessaires aux Occidentaux pour éviter un affrontement nucléaire et désamorcer la crise des missiles de Cuba. Il entame alors une série d’allers-retours entre Londres et Moscou en prenant de plus en plus de risques…

Commentaires : Benedict Cumberbatch fait partie de ces acteurs dont on reconnaît la tête mais dont on ne se souvient jamais du nom. Pourtant, sa filmographie regorge d’œuvres connues et reconnues et principalement des films d’espionnages/biopic comme « La Taupe » ou « Imitation Game » qui est une œuvre grandiose.

« The courier », traduit en français par « Un espion ordinaire » est tiré d’une histoire vraie en l’occurrence celle de l’homme d’affaires Greville Wynne et de sa source russe Oleg Penkovski qui a permis à la CIA de pénétrer le programme nucléaire soviétique durant la Guerre froide. C’est d’ailleurs grâce à cela que les Etats-Unis ont pu mettre fin à la crise des missiles de Cuba.

Copyright photo : SND

  • « Ibrahim » drame de Samir Guesmi avec Abdel Bendaher, Samir Guesmi, Rabah Naït Oufella.

Le Pitch : la vie du jeune Ibrahim se partage entre son père, Ahmed, écailler à la brasserie du Royal Opéra, sérieux et réservé, et son ami du lycée technique, Achille, plus âgé que lui et spécialiste des mauvais coups. C’est précisément à cause de l’un d’eux que le rêve d’Ahmed de retrouver une dignité se brise lorsqu’il doit régler la note d’un vol commis par son fils et qui a mal tourné. Les rapports se tendent mais Ibrahim décide alors de prendre tous les risques pour réparer sa faute…

Commentaires : en 2007, Samir Guesmi réalise un court-métrage, intitulé « C’est dimanche ! » qui est largement salué par la critique. Depuis, plus rien si ce n’est en tant que comédien. « Ibrahim » est son premier long métrage. « Ibrahim » a également fait partie de la sélection « Cannes 2020 ».

Copyright photo : Anne-Françoise Brillot

  • « Médecin de nuit » drame de Elie Wajeman avec Vincent Macaigne, Sara Giraudeau, Pio Marmai.

Le Pitch : Mikaël est médecin de nuit. Il soigne des patients de quartiers difficiles, mais aussi ceux que personne ne veut voir : les toxicomanes. Tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, entraîné par son cousin pharmacien dans un dangereux trafic de fausses ordonnances de Subutex, sa vie est un chaos. Mikaël n’a plus le choix : cette nuit, il doit reprendre son destin en main.

Commentaires : ce drame a également fait partie de la sélection « Cannes 2020 ». Parmi les films dans lesquels on retrouve Vincent Macaigne, il y a d’abord « Chien » de Samuel Benchetritt où il joue le rôle d’un homme qui devient un chien, puis dans l’excellent film d’Emmanuel Mouret « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » pour lequel il a été nominé dans la catégorie « Meilleur acteur dans un second rôle ». Mais ce que l’on sait moins de Vincent Macaigne, c’est qu’il a déjà réalisé deux longs métrages. Le dernier étant « Pour le réconfort » en 2017. Quant à Sara Giraudeau, la fille d’Annie Duperey et de Bernard Giraudeau, elle se trouve cette semaine à l’affiche de deux films. « Médecin de nuit » et « Le Discours ».

Copyright photo : Partizan Films

A l’affiche et déjà vu pour vous

  • « Minari » drame de Lee Isaac Chung avec Steven Yeun, Ye-Ri Han, Alan S. Kim

Le Pitch :  une famille américaine d’origine sud-coréenne s’installe dans l’Arkansas où le père de famille veut devenir fermier. Son petit garçon devra s’habituer à cette nouvelle vie et à la présence d’une grand-mère coréenne qu’il ne connaissait pas.

Avis : Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, et l’Oscar du meilleur second rôle féminin pour Yuh-Jung Youn font partie des nombreux prix obtenus pour « Minari » signé par le réalisateur coréen Lee Isaac Chung dont l’histoire est attendrissante entre David, 7 ans, et sa grand-mère qu’il ne connaissait pas. Mais derrière cette complicité, qui par moment nous fait penser à « l’été de Kikujiro » de Takeshi Kitano, des messages d’ordre économique et social, sont délivrés avec discrétion. L’œuvre de Lee Isaac Chung fait également illusion au grand rêve américain réalisable, quelle que soit l’origine. La mise en scène et le rythme de narration ne trahit en rien le savoir-faire coréen dans le 7e art même si « Minari » a été produit par la société de production de Brad Pitt. Dès les premières images, on se laisse emporter tout d’abord par le petit David, atteint d’un souffle au cœur et qui ne peut pas vraiment jouer comme tous les garçons de son âge, puis par la rencontre avec la grand-mère avant de nous plonger dans les tracas du père qui se bat comme il peut pour garder sa ferme et réussir dans la vente de ses légumes. « Minari » est une tranche de vie que l’on regarde avec tendresse et compassion, nous offrant ainsi près de deux heures de bonheur.

Note : 4/5

Copyright photo : Josh Ethan Johnson/ Prokino/ A24

Textes : Thibaut Demeyer

Textes : Thibaut Demeyer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This