Logo info Brabant Wallon

Comme chaque année en décembre, le Nuts Weekend est de retour à Bastogne le 9, 10 et 11 décembre à l’occasion du 78e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Comme à son habitude, le Bastogne War Museum, centre de référence de la Bataille des Ardennes, propose un programme varié et complet, intégré dans les activités plus globales organisées par la Ville de Bastogne (ex. : défilé militaire et patriotique, jet de noix, etc). Deux moments-phare sont à signaler au musée : le dernier « Meet & greet » à Bastogne du one & only Vince Speranza, vétéran de la 101e Airborne Division et l’inauguration d’un nouvel espace dans le musée dédié aux soldats américains ayant combattus pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Bastogne war museum
Bastogne war museum

L’évènement au Bastogne war museum

Le vendredi 9 décembre, de 15H00 à 18H00, quatre vétérans américains de la Seconde Guerre mondiale seront présents au musée dans la nouvelle salle de conférence intitulée « Mustang Flight Zone ». Cette espace flambant neuf est tout à fait insolite car une réplique taille réelle d’un avion de chasse américain P-51 Mustang est suspendue dans les airs. De quoi rappeler des vieux souvenirs aux vétérans suivants : Ray Wallace de la 82e Airborne Division, Bennet Stamples de la 86e Infantry Division, Bob Izumi de la 101e Airborne Division et Al Chatwin de la US Navy.

Des dédicaces au musée

Au même moment, du côté de la boutique, des auteurs des éditions « Casterman » seront présents pour une séance de dédicaces gratuite dont, notamment, Philippe Jarbinet, auteur de la BD « Airborne 44 » et grand ami du musée. Il y aura également Olivier Weinberg, auteur de la BD « Les reportages Lefranc », et Pierre Legein.

Bourse aux livres

 Pendant toute la journée du samedi 10 décembre, la traditionnelle bourse aux livres et documents d’Histoire du collectionneur Patrick Hilgers aura lieu sous la réplique du P-51 Mustang. Des livres et des objets d’époque seront proposés à la vente. Du côté de la boutique, une dizaine d’auteurs seront présents pour dédicacer leurs ouvrages : Peter Schrijvers, Michiel Janzens, Christer Bergström, Yves Moerman, Jos Groen, Roger Marquet, Vera van Renterghem, Yannick Vanberckmoes, Willy Williamson, etc.

Des vétérans

A 17h30, l’ambassadeur des Etats-Unis à Bruxelles, le bourgmestre de Bastogne et 7 vétérans américains inaugureront le nouvel espace dédié aux soldats américains ayant combattus à Bastogne, en Ardenne et dans le reste du monde pendant la Seconde Guerre mondiale. Créé en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis à Bruxelles, il rend hommage aux quelques 76.890 soldats américains tués, blessés ou disparus pendant la Bataille des Ardennes. Ce couloir, situé en fin de parcours de visite, dévoile 15 portraits en noir et blanc de vétérans américains avec leurs identités, divisions et biographies ainsi qu’une citation de leur part. Au centre de la salle se trouve une réplique d’une plaque d’époque de la Ville de Bastogne pas comme les autres… En effet, une quarantaine de signatures de vétérans se trouvent sur la plaque. Ces vétérans ont tous comme point commun d’avoir visité le Bastogne War Museum avec leurs familles.

Le dimanche

 Le dimanche 11 décembre, le Bastogne War Museum aura le plaisir d’être l’hôte de la dernière intervention publique à Bastogne du vétéran américain de la 101e Airborne Division, Vince Speranza. Son ultime « Meet & greet » aura lieu de 12h00 à 14h00 dans le Mustang Flight Zone. À 97 ans, il n’a rien perdu de sa fougue d’antan et ses souvenirs de guerre sont encore très clairs. Enrôlé à 18 ans dans l’armée, il s’entraine en Géorgie au sein de la 87e Infantry Division. Il se porte ensuite volontaire pour rejoindre les parachutistes.

Membre de la compagnie H, 501e régiment d’infanterie parachutiste, 101e division aéroportée, il prend part à la Bataille des Ardennes du côté de Mont dans la Commune de Bastogne. Après l’hiver 44’-45’, il libèrera, avec ses compagnons d’armes, des camps de concentration… Un événement traumatisant selon ses dires ! Une séance de questions et réponses aura lieu après le discours du vétéran. Et peut-être… pour clôturer ce beau moment, un dernier « Gloria » chantonné par Vince Speranza.

Des dédicaces

Outre ce vétéran, le musée accueillera en matinée le vétéran David Marshall. De 14h00 à 16h00, quatre vétérans américains et l’auteur du livre « The Rifle » seront présents pour une séance de dédicaces. Les vétérans présents sont les suivants : Ed Cottrell (48th Fighter Group), John Burke (79th Infantry Division), Bob Moran (2nd Infantry Division) et Cletis Bailey (84th Infantry Division).

Le parking du musée

Pendant tout le weekend, le parking du musée (exceptionnellement gratuit pendant la durée des festivités) accueillera un camp de reconstitueurs militaires avec la présence de l’asbl « Indian Head » où figurants, tentes militaires et véhicules d’époque permettront aux visiteurs d’être, dès leur arrivée sur le site de mémoire, plongé en 40-45.

Activités gratuites

Deux autres activités gratuites auront lieu pendant tout le weekend. La nouvelle salle événementielle du musée se transformera en hôpital de campagne lors du weekend de commémoration avec des démonstrations de figurants en civière. Pendant les heures d’ouverture du musée, Edmond Kern, collectionneur de machines à écrire et passionné de cryptographie, fera découvrir aux petits comme aux grands le fonctionnement de sa machine « Enigma », machine permettant de coder les messages allemands. Les curieux apprendront à coder puis décoder leurs prénoms sur l’une des rares machines encore fonctionnelle dans le monde.

INFORMATIONS PRATIQUES

Nuts Weekend
09 > 11.12
 

Bastogne War Museum
Bastogne War Museum, Colline du Mardasson 5, 6600 Bastogne
Horaires d’ouverture: tous les jours de 9h30 à 18h00
www.bastognewarmuseum.be

Plus d’évènements

Images liées:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rotary

Le Rotary Club d’Attert, Sûre et Semois Le...

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui