La colonne de la Libération traverse les Ardennes »

La colonne de la Libération traverse les Ardennes

Jan 20, 2020 |  Bastogne, Daniel Gaspard | 0 commentaires

Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Province de Luxembourg >> Centre Ardenne >>  Bastogne >> La colonne de la Libération traverse les Ardennes
Spread the love

La colonne de la Libération traverse les Ardennes

La bataille des Ardennes, qu’on appelle aussi bataille du Saillant (of the Bulge) ou Offensive von Rundstedt a été déclenchée le 16 décembre 1944 : pénétration dans les Ardennes par la région de St-Vith. L’intention du Troisième Reich était de rejoindre Anvers et par là même couper les Alliés de ce port, lequel leur fournissait la grosse partie de la logistique (carburant, armes, vivres…). L’offensive allemande n’atteindra pas la Meuse.

Pour les Américains, la bataille représente la plus grande perte de vies humaines en Europe, plus que la bataille du débarquement en Normandie. Les vétérans US en ont conservé et transmis la mémoire à toute la Nation.

Et c’est pour le souvenir qu’une une colonne dite « de la Libération sud » (rien à avec la Libération entamée en juin 1944 en Normandie) a pris le départ à Ste-Ode le 17 janvier pour arriver le 21 janvier à Butgenbach. La plupart des haltes sont en province de Liège, où il y eut le plus d’endroits cruciaux, dont celui de St-Vith qui partage avec Houffalize le triste privilège d’avoir été une des deux villes les plus martyrisées du pays.

 Le slogan de cet événement est «Remembering the past, building the future» («Se souvenir du passé, construire le futur»). Il s’agit d’une organisation du War Heritage Institute et de la composante « Terre » de la Défense.

Concrètement, il s’agit d’une colonne composée, en tout, d’une cinquantaine de véhicules d’époque. Certains, restaurés, ont participé à la Libération de janvier 1945. La colonne comporte également un escadron composé d’une trentaine d’autres véhicules, datant de la Seconde Guerre mondiale, mis à disposition par des tiers.

Nous proposons des photos prises au moment « statique » de la colonne à Houffalize, ce 18 janvier.

Petites curiosités

Il faut voir des tanks Sherman (comme celui de la place McAuliffe à Bastogne) évoluer de près pour se rendre compte de la pollution en CO2 dégagée. Et avoir une idée de l’état des fantassins après des heures et des heures de marche en appui à leur suite.

Un anachronisme : les engins aussi bien que les hommes (appelés « reconstituteurs ») rétablissent parfaitement l’époque, à un seul détail près. Les Américains faisaient une consommation élevée de cigarettes Lucky Strike, ce qui n’est plus le cas de leurs actuels figurants.

 

Texte de  René Dislaire

 

Voici quelques photos lors de son passage par Bastogne ce samedi 18 janvier vers 10h30..

Chars

 {gallery}/2020/Janvier/char2/{/gallery}

Photos de Daniel Gaspard

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos sponsors

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui