Modèle Photos Au Luxembourg: une ascension fulgurante pour Marie-Laure DHONT

Déc 30, 2021 |  Aubange, Gaume, Mode, Mannequins, Modèles, Luxembourg, PORTRAITS, Virton, Mannequins ETM, Modèle ETM | 0 commentaires

Info>>lux >> PORTRAITS >> Modèle Photos Au Luxembourg: une ascension fulgurante pour Marie-Laure DHONT

Née en Inde, elle a été élevée au sein d’un couple belge halanzynois. Elle qualifie son enfance d’heureuse et épanouissante.

Cette maman solo de trois enfants est à la fois secrétaire et modèle photo.

Retour sur un parcours rapide et impressionnant (selon elle). “Tout est allé si vite.”

Photo de Matthieu Gielen

Il y a un an, son ami d’enfance, Terence Delsate, vient d’acquérir du matériel et souhaite se lancer dans la photographie. Il fait appel à elle et lui propose de poser pour une série de portraits et une session boudoir.

N’ayant plus pratiqué cette activité depuis une dizaine d’années (mais ayant une certaine nostalgie), sortant d’une rupture sentimentale et souhaitant aider d’autres femmes à reprendre confiance en elles au travers d’un projet littéraire, c’est avec grand plaisir qu’elle accepte de se prêter au jeu et d’ainsi, à son tour, passer par la photothérapie pour se reconstruire.

L’aventure commence. Nous sommes en janvier 2021.

Ce shooting amateur étalé sur les réseaux sociaux prendra vite de l’ampleur et éveillera l’attention de plusieurs photographes du Brabant Wallon.

Les contacts se créent, les rendez-vous sont pris.

ACTION!

L’agenda commence à bien se remplir et cette activité mise de côté des années auparavant renaît et devient une passion.

De là, il ne faudra pas longtemps pour que les nouvelles publications aient un effet boule de neige et ce sont dès lors des photographes de la province du Luxembourg et de la province de Liège qui sont intéressés par le profil de cette jeune femme qui n’a pas froid aux yeux.

En effet, Marie-Laure se place de façon stricte et ferme: d’accord pour du boudoir, d’accord pour du portrait, OK pour de l’Urbex,… MAIS PAS DE NU ni de poses suggestives.

“Ma dignité avant tout.

Je veux être fière d’exposer mon travail à mes enfants. Je ne veux rien faire de dégradant visuellement et humainement parlant.”

Photos de Pierre Bernier

“Mon travail”, car oui, à présent, elle est sous contrat avec une agence bruxelloise qui la missionne de temps en temps. Un petit plus qui aide lorsque l’on élève seule trois enfants.

Dans l’intervalle, Marie-Laure fera la rencontre de Pierre Bernier, photographe pour le Studio32.lu basé au Grand­ Duché.

Premier passage des frontières. S’ensuivra l’Allemagne et la France.

Ce dernier sera une révélation pour cette modèle débutante. En effet, Pierre saura la mettre en confiance et lui donnera les clés pour avancer dans ce milieu de requins.

“Il a été dur et exigeant lors de notre premier shooting. Mais tellement juste et honnête. Un vrai professionnel. Il est perfectionniste tout comme moi. C’est pour cette raison qu’est née cette cohésion dans nos collaborations. Il est devenu mon ami, mon Mentor et c’est auprès de lui que je prends conseil avant et après chaque shooting. Il m’aide à progresser. Beaucoup. Je lui en suis très reconnaissante.”

Photos de Sébastien Gousset

Nous sommes en mars 2021, la confiance est revenue, la passion est devenue une profession et l’ambition s’installe. En effet, maintenant que la machine est lancée, pourquoi l’arrêter?

Les shootings s’enchaînent, tous différents et avec autant de réussite et de satisfaction.

Photo de Christian Lugen

Marie-Laure qui est encore novice sur les réseaux sociaux voit son nombre d’abonnés croître rapidement et crée donc des pages professionnelles. Une pour Facebook et une pour lnstagram.

Photos de Matthieu Gielen

En novembre 2021, elle est contactée par Dany Massart de l’agence ETM.

Étonnement, reconnaissance et fierté sont au rendez-vous.

En décembre 2021, c’est au tour de Tano Pasqualino, acteur et réalisateur liégeois de l’aborder. En premier lieu pour un shooting puis pour un rôle dans son long métrage “Soul Violence”.

Encore une fois, la surprise et la joie sont là.

Quelle ascension en un an pour cette jeune femme de la région virtonnaise!

Photos de Matthieu Gielen

Incroyable, impensable et pourtant, elle se pince encore tous les matins et réalise que c’est bien la réalité. Quelle chance et quelle satisfaction de pouvoir faire ce que l’on aime.

Le tout soutenue et supportée par son mentor, par ses meilleurs amis, par des amis fidèles et par certains membres de sa famille qui sont là pour veiller au grain, l’aider à garder les pieds sur terre et conserver ses valeurs.

Photo de Christian Lugen

“Je ne prends pas la grosse tête. Je reste moi-même tout simplement. J’ai conscience de cette chance qui m’est offerte mais je garde à l’esprit que l’aventure peut s’arrêter du jour au lendemain.

Je tiens d’ailleurs à remercier tous les talentueux photographes avec lesquels j’ai pu collaborer ainsi que toutes les personnes qui de près ou de loin ont pu rendre tout cela possible.”

Cette passionnée de photographie, d’Art, de littérature, d’écriture (deux livres en cours de rédaction), de course à pieds et de batterie souhaite à tout un chacun de pouvoir réaliser ses rêves et termine sur cette phrase: “Il n’est jamais trop tard pour un nouveau départ.”

Photo de Christian Lugen

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui

Pin It on Pinterest

Share This